Prévision du 16 au 19 mai 2015 : la chute de l’Ascension casse le beau mois de mai

Le beau mois de mai chaud a été brisé par « la chute de l’Ascension ».

L’anticyclone des Açores se réfugie sur L’Atlantique et ceci provoque un flux de nord sur son flanc oriental avec chez nous ses accélération de la burle sur les plateaux de la Haute Loire et du mistral en vallée du Rhône.
Les températures sont ramenées à des niveaux bas pour la saison, en particulier les minimums parfois proches de la gelée dans les trous à froid.

Cette situation présente deux versions :

1) Quand l’anticyclone a des velléités de déborder sur notre pays, une variante sans précipitations et avec un peu de soleil.
2) Quand il se retire, l’arrivée de perturbations d’origine septentrionale jusqu’à la Méditerranée et ensuite la réaction de cette dernière s’effectuent par des pluies de nord-est de retour.

Vendredi :

Prévision antérieure confirmée.
Après le passage de la perturbation la nuit précédente, nous subissons le temps de nord-est de retour avec des pluies qui viennent terminer leur course sur le Forez, L’Yssingelais et le Roannais toute la journée et la nuit suivante.
Le vent du nord sévit avec ses accélérations la burle et le mistral.
Les maximums s’effondrent.

Samedi :

Après la fin des pluies sur l’axe du Mézenc au Pilat, le temps amorce un lent rétablissement.
Les températures minimales restent basses entre 5 et 10° des plateaux aux dépressions. Un peu plus de soleil permet une légère remontée des maximums, jusqu’aux alentours de 18° dans les dépressions.
Toujours vent du nord fort.

Dimanche :

Le lent rétablissement continue, mais toujours dans un flux de nord persistant, à peine plus faible.
Pas de précipitations sauf un risque très faible de quelques averses sur les reliefs avec de nombreux nuages résiduels le matin.
Les températures minimales restent basses et les maximums assez frais pour la saison sans changement par rapport à la veille dans les deux cas.

Lundi :

Pas de précipitations, on ne peut cependant exclure une averse sur les reliefs de l’est en particulier le Pilat.
Sous un ciel dégagé et avec le vent du nord présent encore le matin, les températures minimales sont très basses et l’on ne peut exclure de petites gelées sur les plateaux du cœur du Massif central.
Avec un vent dont la direction hésite pendant le reste de la journée et avec plus de soleil, les maximums montent et dépassent 20° dans les sillons de la Loire et de l’Allier.

Mardi :

Retour d’une perturbation d’origine septentrionale, il en résulte une journée pluvieuse sur l’ensemble de nos départements surtout dans l’après-midi et en soirée.
Si les minimums remontent sous un ciel couvert, les maximums retombent à des niveaux indignes de la seconde partie de mai (vers 10°).
La chute de l’Ascension a vraiment cassé le temps de ce mois de mai !

Gérard Staron

Météo du 12 au 15 mai 2015

Les anticyclones subtropicaux qui recouvrent nos régions en altitude effectuent leur repli progressif en direction de l’Atlantique

Ceci ne présage rien de bon, Les Saints de glace seront beau, mais ils frapperont d’autant plus ensuite avec retard comme en 2012 ! Nous pourrons nous croire très provisoirement en été, avant que n’arrivent les descentes de nord qui ne manqueront pas de gâcher le pont de l’Ascension.
Les perturbations d’origine septentrionale, au début au loin vers l’est, se rapprochent peu à peu de notre région au point d’apporter le mauvais temps pluvieux.
Les températures seront d’autant plus chaudes au début en particulier dans les sillons de la Loire et de l’Allier que la chute sera très dure ensuite !
Le vent du sud ne manquera pas ensuite de laisser la place à un vent de nord avec burle sur les plateaux de la haute Loire, mistral en vallée du Rhône et Méditerranée agitée.

Lundi :

Beau temps chaud, sec et ensoleillé comme précédemment annoncé.
Les températures sont déjà estivales dans les dépressions (de l’ordre de 25°).

Mardi :

Premiers signes de faiblesse de l’anticyclone.
Les perturbations passent au large vers l’est, elles sont au pire capables chez nous d’apporter de l’instabilité en soirée avec quelques averses orageuses sur les reliefs océaniques (Haut Forez , Monts auvergnats, de la Madeleine et du Beaujolais) et la bordure septentrionale du Roannais. Le reste de la région connait encore une journée de beau temps ensoleillé.
Avec un vent du sud qui forcit dans la journée, les températures déjà douces le matin connaissent un coup de chaleur dans les sillons de la Loire et de l’Allier avec des maximums qui dépassent 30° dans les Limagnes.

Mercredi :

La nouvelle perturbation passe encore au large vers l’est mais plus près que la précédente, le risque d’averses orageuses sur le Roannais et les reliefs océaniques est plus important que la veille
Globalement la journée reste ensoleillée et belle sur le reste de la région avec plus de nuages d’instabilité en fin de journée
Après une matinée très douce, le coup de chaleur commencé la veille dans les sillons de la Loire et de l’Allier continue avec des maximums supérieurs à 30° dans les dépressions.
Le vent passe à l’ouest au nord d’une ligne Clermont-Ferrand – Feurs, il est dévié en sud sur le Forez et le Velay.

Jeudi :

Cette fois, la nouvelle perturbation et sa dégradation pluvieuse avec une tendance orageuse au début nous concerne vraiment à partir de la mi-journée. Les précipitations sont généralisées mais affectent surtout les reliefs océaniques.
Après une matinée encore douce, les températures ne montent pas dans la journée. La chute des maximums est déjà sensible, à peine 20° dans les dépressions , celles de la Loire gardent un peu plus de chaleur que celles de l’Allier.
Les flux atmosphériques s’inversent et le vent du nord revient en fin de journée.

Vendredi :

Le maximum de la dégradation.

Les précipitations s’attardent sur la région. elles sont surtout substantielle sur l’axe du Mézenc au Pilat, on ne peut exclure des flocons sur les sommets de nos montagnes Pierre-sur-Haute, Mézenc.
Les températures s’écroulent, minimums proches de zéro sur les plateaux du cœur du Massif central, on ne peut exclure des gelées dans les trous à froid.
Les maximums sont très bas.
Le vent du nord fort sévit avec burle, mistral et méditerranée agitée.
Après un tel coup, il sera difficile au temps de se remettre rapidement pendant le reste du week-end.

Désolé

Gérard Staron

prévision du 4 au 7 mai 2015

Prévision du 4 au 7 mai 2015 (42, 43, 63) : temps doux et humide puis sec et frais

Nous restons en bordure des perturbations et des anticyclones qui occupent la Méditerranée et l‘Europe derrière les Alpes, toutefois au fil des jours ces derniers vont peu à peu repousser les perturbations vers le nord.

Les pluies qui proviennent du sud-ouest sont peu à peu repoussées vers le nord et au fil des jours atteignent de moins en moins nos départements. La bordure nord des Combrailles au Roannais et ses reliefs d’influence océanique, anciens volcans auvergnats, axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais sont les plus exposées

Au début le courant de sud-ouest dévié en sud par les reliefs méridiens de l’est de la France contribue à maintenir des températures élevées surtout les minimums, ensuite le passage à des flux d’ouest dévié en nord provoque une baisse sensible des températures

Le vent du sud fort au début pourrait provoquer des rafales dangereuses dans la nuit de lundi à mardi

En définitive on passe d’un temps humide et assez chaud à un autre sec et plus frais ! comment se fait ce changement !

Lundi :

Le flux de sud-ouest dépose des pluies dans la nuit et ensuite de moins en moins marquées dans la journée et concernent surtout les secteurs océaniques cités dans l’introduction

Les températures sont élevées pour la saison, en particulier les minimums situés entre 10 et 15° selon l’altitude. Les maximums atteignent 25° dans les dépressions.

Le vent du sud forcit et pourrait présenter des rafales vers 80 km/h en soirée et dans la nuit suivante en particulier dans le couloir ligérien, attention !

Mardi :

La nouvelle perturbation plus nettement océanique concerne surtout les secteurs présentés dans l’introduction de la bordure nord et de ses reliefs. Les bassins internes du Massif central semblent en grande partie à l’abri avec un temps plus ensoleillé.

SI les minimums du matin sont particulièrement doux pour la saison (15 à 18° environ), les maximums des la journée commentent leur baisse (environ 20°)

Le vent du sud fort laisse progressivement la place à celui du nord qui s’installe en fin de journée

Mercredi :

La nouvelle perturbation largement repoussée vers le nord n’est quasiment plus capable d’apporter des pluies sur nos départements, sauf quelques averses possibles sur la bordure nord

Avec un vent du nord accompagné de la burle sur les plateaux de la Haute Loire et du mistral en vallée du Rhône, les températures baissent. La chute est plus forte pour les minimums que les maximums qui restent vers 15 à 18° environ.

Jeudi :

Dans les anticyclones : pas de précipitations

La chute des températures continue avec un vent du nord fort et ses acolytes (burle et mistral ) : minimums à peine positifs et maximums au plus haut vers 18°

On pourra dire, surtout sur le sud de la Loire : comment-a-t-il pu pleuvoir autant avec inondations si près de notre région, alors que les cumuls ont été aussi faibles chez nous (2.1 mm à Saint-Étienne et 0.3 mm à Montregard) ? Je vous propose une réponse demain !

prévisions du 29 avril au 3 mai 2015

Prévision du 29 avril au 3 mai 2015 (42, 43, 63) : remontée progressive des températures et retour des pluies après 48h d’arrêt (Gérard Staron)

Après l’épisode pluvieux de lundi, l’anticyclone froid est revenu mardi , mais sa fragilité ne permet pas une protection par rapport aux perturbations qui ne tarderont pas à revenir.

Après 48 heures quasiment sans précipitations, elles reviennent d’abord sur la bordure nord et les reliefs océaniques puis avec une provenance du sud-ouest courante en mai, elles s’installent de façon presque quotidienne sur un axe de l’Aquitaine au Massif central.

Le coup de froid a été fortement ressenti ce mardi matin, s’il n’a pas gelé en plaine chez nous sous abri, ceci a été le cas à Châteaudun et Charleville-Mézières, les températures remontent progressivement, les maximums en premier sous l’effet du soleil, puis ensuite les minimums du matin

Après le coup de vent du nord en cours avec burle et mistral , les flux de sud-ouest dominent , ils sont déviés en sud dans le sillon de la Loire.

Mardi :

Prévision confirmée, pour les gelées le coup est passé très près , le vent du nord avec des températures très fraîches pour la saison sévit mais journée ensoleillée et absence de précipitations

Mercredi :

Pas de précipitations dans les dépressions, on ne peut exclure des averses sur les reliefs en fin de journée.

Risque de gelées matinales dans les cuvettes de moyenne altitude des plateaux du cœur du Massif central (Velay Margeride surtout), et minimums très bas ailleurs. Sous l’effet de l’ensoleillement et de l’affaiblissement du vent du nord, les températures maximales reprennent leur hausse et atteignent de l’ordre de 15° dans les dépressions

jeudi :

une perturbation s’annonce, avant le déclenchement de ses pluies en fin de journée, ses nuages arrivent et le vent passe au sud-ouest avec une déviation en sud dans le sillon de la Loire.

Les précipitations qui suivent concernent surtout les secteurs océaniques, la bordure des Combrailles au Roannais et ses reliefs (monts volcaniques auvergnats, axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais ; les bassins internes du Massif central semblent à l’abri

Le risque de gelée matinale disparait sauf dans quelques trous à froid, les températures maximales poursuivent leur hausse et approchent de 20° dans les dépressions les plus basses

Vendredi 1er mai

Journée pluvieuse et douce typique de mai

Avec un vent de sud-ouest dévié en sud par les reliefs dans le sillon de la Loire, les pluies commencées la veille au soir continuent de façon assez généralisée tout en privilégiant les mêmes régions océaniques.

La hausse des températures se poursuit, elle affecte surtout les minimums qui deviennent doux en dépassant 10°, mais les maximums dépassent 20° dans les dépressions

Samedi :

Presque la copie conforme de la veille

Avec des masses nuageuses remontant du sud-ouest, les pluies s’attardent une grande partie de la journée surtout en soirée en prenant un caractère orageux. Leur localisation géographique frappe de façon plus aléatoire que la veille tout en privilégiant les reliefs.

Les températures continuent leur hausse, minimums au-dessus de 10° et maximums au-dessus de 20° dans les dépressions

Dimanche :

Après une accalmie dans le milieu de la journée, les précipitations en provenance du sud-ouest reprennent à la fin avec un caractère orageux et une répartition géographique assez généralisée

Les températures continuent leur hausse

L’installation de temps de sud-ouest perturbé avec tendance orageuse dès le début du mois laisse présager que mai justifiera son titre de maximum pluviométrique pour de nombreux postes de la région : à confirmer

Depuis plus d’une semaine, vous trouvez ces prévisions sur mon blog : gesta.over-blog.com comme auparavant, mais aussi sur le nouveau site de l’AMRL ( association des météorologiqtes d’entre Rhône et Loire )

Gérard Staron

Prévision du 25 au 28 avril 2015 : forte dégradation du temps, précipitations, chute des températures

Prévision du 25 au 28 avril 2015

Forte dégradation du temps en raison du repli de l’anticyclone sur l’Atlantique qui permet la mise en place d’un couloir perturbé des hautes latitudes au golfe de Gênes.

Deux vagues pluvieuses successives touchent l’ensemble de la région, la première concerne la journée de samedi et affecte surtout les secteurs océaniques de la moitié septentrionale et ses montagnes, reliefs volcaniques auvergnats, l’axe du haut Forez aux monts de la Madeleine et le haut Beaujolais, la seconde à partir de la nuit de dimanche à lundi s’attarde ensuite surtout sur les reliefs du Mézenc au Pilat avec des cumuls très importants.

Les températures chutent, la baisse modérée pendant le week-end s’accentue lors des premiers jours de la semaine prochaine au point que les gelées peuvent revenir sur les plateaux et même quelques bassins et que la neige peut recouvrir les sommets. Attention dans les secteurs où les arbres fruitiers sont en cours ou à la fin de leur floraison, risque sur la prochaine récolte.

Le vent du sud fort qui domine encore pendant le week-end laisse la place à un vent du nord encore plus fort dès le début de la semaine prochaine avec ses acolytes la burle sur les plateaux et le mistral en vallée du Rhône.

Samedi :

La première vague de précipitations arrive dans la nuit précédente et continue sur l’ensemble de la journée. Elle affecte surtout les secteurs océaniques déjà cités mais toute la région a sa part.

La matinée est encore douce mais les maximums commencent la baisse et descendent en dessous de 20° dans les dépressions.

Le vent du sud continue.

Dimanche :

Après une accalmie pendant une grande partie de la journée, la seconde vague de précipitations arrive en fin de journée. A partir de la nuit suivante, elle dépose partout des cumuls de précipitations plus forts que la première en particulier sur les reliefs orientaux du Massif central Mézenc au Pilat et au-delà. Il s’agit d’une véritable petite pluie cévenole décalée au printemps !

Tout en continuant leur baisse, les températures restent encore acceptables, minimums en dessous de 10° sur les plateaux et maximums en dessous de 18° dans les dépressions.

Le vent du sud forcit avant le déclenchement des nouvelles pluies.

Lundi :

Les fortes pluies commencées dans la nuit se poursuivent une grande partie de la journée. Les cumuls peuvent être importants sur l’axe du Mézenc au Pilat avec débordement sur le Forez et le Velay. Une réaction des cours d’eaux est envisageable.

Les températures encore acceptables le matin s’écroulent dans la journée (moins de 12° partout) avec l’arrivée de l’air froid qui suit et du vent du nord.

Mardi :

Il est susceptible de découvrir des montagnes enneigées au-dessus de 1200 mètres et surtout des gelées matinales sur les plateaux avec possibilité d’extension à une partie des dépressions. Attention pour les arbres fruitiers en fleurs, des dégâts peuvent affecter la future récolte !

Les précipitations se terminent mais le vent du nord fort sévit avec burle, mistral et les nuages se bloquent contre les versants nord

Les maximums de températures sont frais (de l’ordre de 10° dans les dépressions).

Un temps médiocre pourrait encore continuer jusqu’au début mai !

Gérard Staron