Prévision du 5 au 8 décembre 2019: assez clément pour la saison

Prévision de Gérard Staron  du 5 au 8 décembre 2019 (42, 43, 63, 69) :
 
Notre région se situe en bordure des perturbations océaniques qui balaient la France du nord et tentent de descendre en latitude et l’anticyclone des Açores qui essaie de résister sur la Méditerranée
Les précipitations nulles au début deviennent un peu plus pressantes au fil des jours en affectant les montagnes océaniques de la bordure nord  (Monts volcaniques auvergnats, Monts de la Madeleine et du haut Forez,  haut Beaujolais,  puis en traversant le Massif central
Les températures sont assez douces pour la saison, mais elles sont marquées par de fortes inversions de températures en particulier dans le val de Saône , les gelées deviennent de plus en plus discrètes et les maximums approchent de 10°
Avec des vents faibles, la région échappe le plus souvent à l’agitation de la France du nord , seules les crêtes du Massif central la ressentent partiellement en fin de semaine
 
Jeudi :
Pas de précipitations,  La remontée des pluies méditerranéennes sur le Roussillon n’arrive pas jusqu’à nos départements
Le matin de fortes inversions de températures affectent le vel du Rhône et surtout de la Saône avec de possibles petites gelées
L’air doux qui arrive par-dessus le Massif central s’accompagne de minimums positifs sur les reliefs
Les maximums dépendent de la capacité du soleil à disperser les inversions de températures, ce sera difficile dans le val de Saône où les maximums n’atteignent pas 10° , par contre ce sera le cas dans les Limagnes. Globalement les maximums seront assez égalitaires de l’ordre de 8 à 10 ) sur l’ensemble des départements
 
Vendredi :
Pas de précipitations, la perturbation océanique qui traverse la France du nord est incapable d’arriver jusqu’à nous
Encore des inversions de températures avec un air doux qui passe par-dessus le Massif central et un air froid qui reste tapi dans les plaines de la bordure nord des reliefs , le val de Saône mais aussi les Limagnes et les plaines de Roanne et du Forez  
Gelées très rares
Les maximums en légère hausse vers 10° dépendent de la capacité du soleil à disperser les inversions de températures et les stratus qui les accompagnent e(t ce sera dur en val de Saône.
 
Samedi :
Quelques restes de la perturbation de la veille viennent buter sur la bordure septentrionale de nos départements et apportent quelques précipitations sur leurs reliefs  cités dans l’introduction, mais aussi des nuages ailleurs
Les minimums sont légèrement positifs en plaine  et les inversions de températures subsistent tout en étant moins nette que les jours précédents. Le val de Saône est toujours le secteur le plus sensible
Quelques gelées reviennent sur les plateaux du cœur du massif central (Margeride et Velay)
Maximums sans grands changements entre 5° en montagne et 10° en plaine, sauf le Val de Saône qui peine à quitter les inversions
 
Dimanche :
La perturbation plus active et à une latitude plus basse  qui arrive,  traverse cette fois plus sérieusement nos départements en déposant des précipitations sur l’ensemble des reliefs tout en privilégiant ceux océaniques cités plus hauts
Les minimums sont légèrement positifs entre 1° en montagne et 5° en plaine
Avec un vent plus fort, les inversions sont moins nombreuses mais le val de Saône fait de la résistance
Les maximums assez doux même en montagne  atteignent 10° dans les plaines qui longent la loire et l’Allier, moins dans le val de Saône
 

Prévision 30 novembre 4décembre 2019 : petit épisode hivernal , plus froid que neigeux !

Prévision de Gérard Staron  du 30 novembre au 4 décembre 2019 (42, 43, 63, 69)
 
Nous connaissons une brève incursion d’un air polaire septentrional….
SI les hautes pressions ne tardent pas à se rétablir après le week-end, le froid qu’il laissera risque de persister une partie de la semaine prochaine
Après un samedi encore doux avant la dégradation, les précipitations arrivent pendant la nuit suivante, de la pluie intense surtout sur l’axe Mézenc,  Pilat,  Lyonnais, puis un peu de neige à la fin sur les reliefs
Le froid ne tarde pas  à prendre la suite avec des gelées qui joueront les prolongations pendant la semaine suivante alors que le soleil remontera lentement les maximums quotidiens 
Voici l’échéancier de cet épisode hivernal !
 
Samedi :
Arrivée de la dégradation …. Elle est précédée d’un bref épisode de vent du sud , fort en soirée, et de températures assez douces
Les minimums dépassent encore 5° en plaine et les gelées sont assez rares sur les plateaux du cœur du Massif central surtout Velay Margeride
Les maximums atteignent 10° dans les Limagnes, un petit peu moins dans les autres plaines et encore moins sur les reliefs (vers 5°)
 
Dimanche :
Journée pluvieuse
Les précipitations commencent dans la nuit précédente, elles sont particulièrement intense sur un axe Mézenc, Pilat et Lyonnais, attention à la réaction des cours d’eaux, Dans la journée les pluies tardent à s’évacuer sur le bassin du Rhône puis les Alpes, ensuite les averses de traîne prennent la suite sur les reliefs.
Les minimums restent encore doux avec environ 5° en plaine et moins sur les reliefs sans gelées
Les maximums commencent à baisser,  en dessous de 10° partout, encore positifs en montagne
Les vents s’inversent, celui de nord revient  
 
Lundi :
Arrivée du froid
Dans la nuit de dimanche à lundi, les averses de traîne passent à la neige en altitude à partir de 800 m.  Le Pilat et les zones situées autour, sont particulièrement exposées. Les averses continuent sporadiquement dans la journée en s’atténuant  
Le refroidissement est net avec la retour des gelées sur l’ensemble des plateaux du Massif central , les plaines restent proches de zéro , sauf celles du Rhône et de la Saône où les minimums peuvent atteindre 3°.
La baisse des maximums est forte, à peine 5° en plaine, journée sans dégel en Montagne au-dessus de 1000 m
Le vent du nord forcit, en particulier la burle sur les plateaux de la Haute Loire et surtout le mistral.
 
Mardi :
Jour le plus froid
Fin progressive des averses de neige sur les reliefs, retour d’un soleil timide
Les gelées sont généralisées, même en plaine, et sévères sur les plateaux du Massif central
Les maximums évoluent de la journée sans dégel en montagne à des plaines à peine positives (2 à 3°)
Le vent du nord reste fort sur la bordure des Combrailles au Beaujolais et en vallée du Rhône avec le mistral
 
Mercredi :
Pas de précipitations
Le froid commence à s’atténuer à partir du sud avec un radoucissement passant par-dessus les reliefs,
Ceci provoque de très fortes inversions de températures avec des formations de stratus au contact de l’air plus doux au-dessus
Les gelées sont surtout présentes dans les plaines du nord du Massif central
Les maximums commencent oà remonter à partir de la Haute Loire
Les vents se calment

PRévision du 25 au 29 novembre 2019 : douceur océanique

Prévision de Gérard Staron du 25 au 29 novembre 2019 (42, 43, 63, 69)
 
La légère poussée des anticyclones méditerranéens nous libère partiellement de l’influence des perturbations océaniques qui affectent surtout les rivages de la Manche
Leurs précipitations touchent surtout chez nous les monts volcaniques auvergnats et la de la Margeride  et s’étiolent en pénétrant à l’intérieur des sillons de l’Allier et de la Loire, les monts du Forez et de la Madeleine  sont parfois affectés 
Les températures restent globalement douces pour la saison avec une absence quasi-totale de gelées
Les vents violents d’ouest ou sud-ouest  qui affectent la France du nord ne nous concernent que de façon très atténuée
 
 
Lundi :
Les averses océaniques viennent buter sur les monts volcaniques auvergnats, elles s’étiolent ensuite sur les autres reliefs du Massif central et pénètrent très peu à l’intérieur des sillons de la Loire et de l’Allier qui restent en grande partie à l’écart
Les minimums sont assez doux , plus de 5° dans les plaines de l’axe Rhône Saône , plus de 3° dans les autres, pas de gelées , des inversions de températures sont possibles dans les cuvettes et dépressions en raison d’un vent de nord faiblissant
Les maximums dépassent 10° en plaine, les Limagnes sont les plus douces  vers 12° , les reliefs sont en dessous de 10°   
 
Mardi :
Pas de précipitations sauf quelques averses sur les monts volcaniques auvergnats , toutefois une perturbation océanique approche
Elle s’accompagne d’un renforcement d’un vent de sud-ouest devenant de plein sud dans l’axe Rhône Saône avec des rafales assez fortes sur la partie nord de nos départements , les précipitations n’atteindront la région que dans la nuit qui suit.
Les températures sont très douces pour la saison
Les minimums dépassent 5° partout sauf les hauts reliefs encore enneigés
Les maximums sont au-dessus de 13° en plaine , près de 10° sur les hauts reliefs
 
Mercredi :
Depuis la nuit précédente les, précipitations de la perturbation d’ouest traverse nos départements, les cumuls les plus importants sont déposés sur les monts volcaniques  auvergnats et la Margeride et s’étiolent ensuite en traversant le reste du Massif central, les bassins internes sont en grande partie à l’abri,  les pluies continuent en s’atténuant dans la journée avec la même répartition géographique.
Toujours des températures très douces
Minimums supérieurs à 10° dans les plaines de l’axe Rhône Saône, à 8° dans les autres du Massif central, à, 5° sur les reliefs
Maximums supérieurs à 10° en plaine  
Le vent de sud-ouest assez fort concerne surtout les crêtes de la partie nord de nos départements
 
Jeudi :
La nouvelle perturbation océanique vient du nord-ouest ce qui modifie un peu la géographie des pluies. Outre les monts volcaniques auvergnats et la Margeride , ceux du hauts Forez et de la Madeleine sont aussi en première ligne
Les températures baissent
Minimums vers 5° avec des inversions de températures dans les cuvettes et dépressions
Maximums au-dessus de 10° en plaine
Le vent commence à changer de direction, il passe à l’ouest sur les crêtes avant de virer au nord
 

Prévision du 19 au 23 novembre 2019, adoucissement progressif

Prévision de Gérard Staron du 19 au 23 novembre 2019
 
Les perturbations océaniques et méditerranéennes envahissent la France, elles tarderont à atteindre notre région
Les précipitations butent quelques jours d’un côté sur les monts volcaniques auvergnats et de l’autre sur l’axe des Cévennes. Seules ces dernières en provenance de Méditerranée réussiront à nous atteindre vraiment en fin de semaine en déposant de forts cumuls sur l’axe du Mézenc au Pilat et en pénétrant au-delà
Le vent du nord cèdera la place à celui du sud. Ce dernier soufflera fort sur les reliefs du Massif central mais il ne semble pas que le seuil de la tempête soit atteint
Les températures remontent lentement, les gelées disparaissent progressivement
Le manteau neigeux se replie sur les montagnes
 
Mardi :
Une perturbation qui remonte de Méditerranée arrive en bout de course à déposer des flocons sur les montagnes surtout sur l’axe du Mézenc au Pilat
Les gelées concernent encore l’ensemble des plateaux du Massif central, plaines et bassins connaissent des minimums légèrement positifs
Les maximums montent au-dessus de 5° dans les plaines de l’axe Rhône Saône, un peu moins dans les autres plaines, les bas plateaux sont à peine positifs et les montagnes enneigées conservent une journée sans dégel
Le vent du nord avec burle et mistral en vallée du Rhône faiblit
 
Mercredi :
Quasiment pas de précipitations, les remontées méditerranéennes arrivent à peine à atteindre le sud de la Haute Loire pour y déposer quelques gouttes ou flocons
Toujours des gelées sur l’ensemble des plateaux du cœur du Massif central, surtout Margeride,
 les minimums atteignent 3° dans les plaines de l’axe Rhône Saône et sont positifs sur l’ensemble des autres
Les maximums montent jusqu’à 10° dans les Limagnes, dépassent 5° sur l’ensemble des plaines et il n’y a plus de jours sans dégel sur les reliefs
Les vents s’inversent et celui de sud s’installe
 
Jeudi :
Les précipitations remontant de Méditerranée en fin de journée  sont plus pressantes sur l’axe du Mézenc au Pilat, mais il ne semble pas qu’elles puissent s’étendre beaucoup au-delà. Cette fois il s’agit de pluie
Plus de gelées sauf sur les hautes montagnes enneigées
Les minimums atteignent 5° dans les Limagnes , positifs sur l’ensemble des plaines
Avec un vent du sud fort sur les crêtes du Massif Central , les maximums positifs partout, dépassent 10° en plaine
 
Vendredi :
Le vent du sud souffle fort sur les crêtes du Massif central sans atteindre la tempête (rafales vers 70 à 80 km/h), il précède l’arrivée d’une perturbation méditerranéenne qui dépose de fortes pluies la nuit suivante sur l’axe du Mézenc au Pilat et auparavant sur les Cévennes
Finies les gelées, les minimums dépassent 5° en plaine
Les maximums, positifs partout,  dépassent 10° en plaine  surtout celles des Limagnes et de l’axe Rhône Saône
 
Samedi :
Journée pluvieuse dans le sillage du maximum de précipitations de la nuit  précédente. Cette fois l’ensemble des départements est concerné. Le passage à la neige s’effectue vers 1200 m sur la Margeride et la Mézenc
Pas de gelées sauf trous à froid, minimums en plaine au-dessus de 5°
Les maximums baissent légèrement en dessous de 10° en plaine, mais restent positifs partout même en montagne
 
Tendance pour Dimanche :
Pas de précipitations
Rares gelées sur les plateaux du cœur du Massif central  (cuvettes de moyenne altitude, Velay et Margeride)
Légère baisse des minimums en plaine, maximums sans changements
Bref épisode de vent du nord surtout de mistral en vallée du Rhône
 
 
 

Prévision du 8 au 11 novembre 2019 : arrivée de l’hiver (neige, gel froid)

Prévision de Gérard Staron du 8 au 11 novembre 2019 (42, 43, 63, 69)
 
Les perturbations océaniques continuent d’imposer leur loi sur la France, mais leur provenance de plus en plus septentrionale provoque l’arrivée de l’hiver.
Les précipitations qui concernent surtout au départ les monts volcaniques auvergnats s’étendent à l’ensemble de nos départements en même temps que le passage à la neige s’effectue à des altitudes de plus en plus basses sur les plateaux du Massif central
Les gelées reviennent, au départ limitées à quelques trous à froid, elles s’étendant à l’ensemble des reliefs en devenant de plus en plus sévères, les minimums gardent des minimums positifs de justesse
Le froid s’installe aussi dans la journée avec des maximums en dessous de 10° même en plaine
Le vent du nord revient avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et surtout le mistral en vallée du Rhône
 
Vendredi :
Les averses océaniques concernent surtout en fin de journée et la nuit suivante les monts volcaniques auvergnats avec un passage à la neige seulement sur les sommets, les autres montagnes sont moins affectées et  les dépressions sont en grande partie à l’abri
Avec un vent faible le matin les inversions de températures sont nombreuses. Elles affectent surtout les cuvettes de moyenne altitude avec des gelées et les dépressions et vallées comme le val de Saône où les minimums sont à peine positifs
Les maximums restent au-dessus de 10° en plaine , un peu moins en montagne
 
Samedi
Après des averses de neige sur les sommets la nuit précédente et avant une perturbation très active dans celle suit , très peu de précipitations
Les températures continuent leur baisse
Les gelées matinales  s’étendent à une grande partie des plateaux du cœur du massif central (Velay et Margeride) alors que les minimums sont proches de zéro en plaine
Les maximums chutent  avec à peine plus de 5° en plaine et la possibilité de journée sans dégel sur les plus hauts sommets (Sancy, Mézenc et Pierre sur Haute)
Le vent du nord revient avec la burle et le mistral
 
Dimanche :
L’hiver est là
La perturbation de la nuit a déposé de la neige à partir des plateaux du Massif central vers 500 à 600 m qui tiennent au-dessus, les chutes continuent dans la journée en s’affaiblissant progressivement. Attention sur les routes
Les gelées matinales s’étendent à l’ensemble des plateaux du Massif central , les minimums sont à peine positifs en plaine
Les maximums restent bas , environ 5° en plaine, montagnes à peine positives
Après une accalmie le matin, le vent du nord revient de plus en plus fort ensuite
 
Lundi :
Nous restons dans l’air froid et la réaction de la Méditerranée ne nous atteint pas donc très peu de précipitations
Les gelées sévères concernent l’ensemble des plateaux du Massif central,  y compris les bassins internes. Minimums à peine positifs dans les plaines extérieures au massif (couloir Rhône-Saône , Roanne, Limagnes de l’aval )
Légère hausse des maximums, positifs presque partout, plus de 5° en plaine
Le vent du nord faiblit mais le mistral fait de la résistance en vallée du Rhône