Prévision de Gérard Staron du 7 au 10 juillet 2017 (42, 43, 63, 69)

Prévision de Gérard Staron du 7 au 10 juillet 2017 (42, 43, 63, 69)

Peu à peu l’anticyclone des Açores va se retirer en direction de ses îles et laisser s’infiltrer des perturbations en provenance des hautes latitudes
Un jeu de bascule du temps va se mettre en place !
Au début les températures sont très élevées avec des minimums au-dessus de 20° et des maximums qui approchent 35° dans les dépressions , puis ensuite la baisse est inéluctable et se poursuivra après cette période de 4 jours
Inversement au début, les orages  seront assez timides, localisés au niveau géographique et limités à quelques heures en soirée, mais peu à peu ils prennent de l’ampleur et déposent des cumuls de précipitations importants. Attention ce type de situation, outre la foudre, est susceptible de provoquer des  trainées de grêle, des coups de vents violents  et des inondations localisées.
Le vent du sud dominant ne cèdera la place à celui de nord qu’en fin de la période de 4 jours

Vendredi :
La chaleur l’emporte sur les orages
Dès le matin les minimums atteignent 18 à 20° dans les dépressions et ensuite les maximums dépassent 30° dans l’ensemble des dépressions en approchant parfois de 35°
Après le passage des restes orageux de la veille en fin de nuit, la reprise en soirée est encore limitée avec des cellules isolées sur les reliefs en particulier ceux d’influence océanique , monts volcaniques auvergnats , axes du haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat aux monts du Beaujolais
Le vent de sud faiblit

Samedi :
La chaleur l’emporte encore mais les orages progressent avec la reprise de la soirée sur les mêmes secteurs que la veille mais avec une extension et une intensité plus grande.
La chaleur est à son paroxysme
Les minimums dépassent 20° dans l’ensemble des dépressions et même 22° dans les plaines  du Rhône et de la Saône les plus chaudes
Les maximums dépassent 35° dans les dépressions et surtout dans les plaines du Rhône et de la Saône
Vent modéré

Dimanche :
Cette fois les orages l’emportent et ils sont quasiment généralisés à partir de l’après-midi. Attention aux cumuls de précipitations et aux effets annexe (foudre, grêle, coups de vents)
Ceci provoque un début de baisse des températures en commençant par l’ouest auvergnat.
Seules les plaines du Rhône et de la Saône, connaissent des minimums vers 20°. Ensuite dès l’après-midi, la chaleur lourde accompagnées d’un vent de sud qui a repris de la vigueur, subit des chutes brutales au moment des orages
Seules les plaines du Rhône et de la Saône semblent encore dépasser 30°

Lundi
La journée est très pluvieuse dès le matin en particulier dans la moitié septentrionale de nos départements. L’aspect orageux est moins important que la veille. Le Forez et le Roannais semblent ensuite les secteurs les plus arrosés
Les températures accentuent leur baisse. Les minimums dépassent 15° dans les dépressions. Les maximums ne dépassent 25° que dans les plaines du Rhône et de la Saône, les autres dépressions se situent autour de 20° et les reliefs sont en dessous
Les vents basculent du sud vers le nord

La période perturbée et fraîche semble se poursuivre ensuite

Prévision de Gérard Staron du 2 au 6 juillet 2017

Prévision de Gérard Staron du 2 au 6 juillet 2017

L’anticyclone des Açores n’arrive pas à se rétablir durablement en dépit d’une tentative en début de semaine
Cette dernière amène un flux de nord sur son flanc oriental dont il faudra plus de 2 jours pour se débarrasser et qui maintiendra les températures  à des niveaux assez bas. Quand on en sortira, avec un flux de sud,  les températures remonteront brutalement mais provisoirement  !
Les secteurs les plus exposés aux précipitations seront la bordure septentrionale des Combrailles au Roannais et les montagnes d’influence océaniques qui les bordent, monts volcaniques auvergnats, axes du Haut Forez aux monts de la Madeleine et du Pilat au haut Beaujolais
Le bel été n’est de retour que par rares éclipses et les changements du temps sont importants d’un jour à l’autre

dimanche 2 juillet 2017
Journée médiocre
Une perturbation termine son passage en apportant de petites pluies fraîches sur les reliefs surtout sur ceux cités ci-dessus et avec le vent du nord les nuages s’accumulent sur la partie Massif central. Le ciel est plus clair dans la  vallée du Rhône avec le mistral
L’amélioration n’est que très lente au fil des heures
Les maximums dépassent à peine 20° dans les dépressions. Les plateaux et montagnes restent très frais

Lundi
Petite amélioration
Des averses pluvieuses en provenance du nord–ouest sont encore présentes sur la bordure septentrionale et les reliefs océaniques déjà cités
Ailleurs en particulier dans les bassins internes du Massif central et surtout la vallée du Rhône, la chance de voir le soleil est plus importante que la veille
Le vent du nord continue avec la burle sur les plateaux de la haute Loire et le mistral en vallée du Rhône.
Les températures esquissent une hausse :
Peu les minimums, moins de 15° partout et vers 10° sur les reliefs
Plus pour les maximums  qui dépassent 20° dans les dépressions mais restent inférieurs en montagne

Mardi :
Poursuite de l’amélioration
Pas de précipitations et plus de soleil
Le vent du nord faiblit au fil des heures, le mistral en vallée du Rhône est le dernier secteur à persister
Si les minimums restent bas, plus de 10° dans les dépressions mais moins sur les reliefs, les maximums montent jusqu’au-dessus de 25° dans les dépressions.

Mercredi :
Bref coup de chaleur estival
Pas de précipitations, une perturbation approche mais elle ne parait en mesure de ne déposer ses précipitations que la nuit suivante sur notre région
Le flux de sud qui précède ces dernières provoque une hausse brutale des maximums qui dépassent 30° dans les dépressions avec un ensoleillement important
Le hausse des minimums du matin est plus modérée, plus de 15° dans les dépressions et moins sur les reliefs qui restent vers 10°.

Jeudi :
Rechute du temps !
La perturbation a commencé de déposer ses précipitations la nuit précédente avec une tendance orageuse au début. Elles continuent une grande partie de la journée. L’arrosage sera généralisé mais  privilégie encore la bordure septentrionale et les montagnes océaniques déjà cités l Les bassins de la haute Loire seront partiellement à l’écart.
La baisse des températures concerne peu les minimums du matin, sans grands changements, par contre les maximums descendent en dessous de 30° dans la vallée du Rhône, en dessous de 25° dans les autres dépressions et encore moins sur les reliefs !

La rechute du temps devrait encore se poursuive ensuite : à confirmer !

CHRONIQUE DU PATRIOTE DU 6 JUILLET 2017, MAI 2017 : UN MOIS CHAUD ET ENSOLEILLE

Les quatre premiers jours du mois connaissent un temps maussade et frais avec quelques pluies et des orages le 2. Le 5, le ciel est très nuageux, mais sans précipitations. Le 6, une perturbation donne des pluies modérées, de l’ordre de 10 à 20 mm. Les 7 et 8, le ciel est couvert de nuages bas et l’ambiance fraîche. Les 9 et 10, le temps est ensoleillé et chaud, mais les nuits sont fraîches ; certaines stations ont leur minimum mensuel à ce moment-là : -0,3° à la Tour Matagrin, 0° à Violay, 1° à Tarare, 1,6° au Breuil,  à St-Didier s/Beaujeu et St-Georges-de-Reneins, 2,3° à Sain-Bel, 2,5° à Lamure, 3° à Monsols, 3,2° à Villefranche, 3,6° à St-Germain s/l’Arbresle, 4,1° à Pommiers, 4,4° à Anse et 4,5° à St-Etienne-la-Varenne.  Un flux de sud-ouest est responsable d’une journée bien arrosée le 11 : 28 mm à Sain-Bel, 21 à Villefranche, Denicé et Violay, 20 à Bully, St-Vérand, Le Breuil et les Sauvages, 19 à Odenas, Anse, Montmelas et Tarare, 18 à Pommiers, Vaux, Vauxrenard, Monsols, St-Georges, St-Didier et St-Cyr, 17 à St-Lager et Poule, 16 à Trades et 15 à Ternand. Le temps reste médiocre jusqu’au 14 ; des orages éclatent les 12 et 14. Une amélioration sensible se manifeste du 15 au 18, accompagnée d’une hausse de la température (le 17, on enregistre le premier maximum > 30° à Villefranche). Le tempe se dégrade dans la nuit du 18 au 19 et dans la matinée du 19 ; on relève 38 mm à Pommiers, 36 à Anse, 35 à Thel, 30 à Bully, 29 au Breuil, 28 à St-Germain s/l’Arbresle, 27 à Villefranche, 23 à Jullié, Lamure et St-Georges, 22 à Lancié, Liergues, Montmelas et St-Cyr, 21 à Denicé et Odenas, 20 à St-Lager, Poule, St-Vérand et Vaux, 18 à Vauxrenard, 17 à Ternand, 16 à Pont-Trambouze et Violay, 13 à St-Didier et les Sauvages. Ensuite, jusqu’au 30, le Beaujolais a droit à un temps quasi estival, bien ensoleillé et chaud. C’est le 28 ou le 29 que l’on enregistre les maximums du mois : 24,9° à la Tour Matagrin, 26,4° aux Sauvages, 26,8° à Vauxrenard (Pépinière), 27,7° à Violay, 29° à Monsols et Montmelas, 29,5° à St-Cyr, 30,4° à Lamure, 30,9° à St-Germain s/l’Arbresle, 31° à St-Georges, 31,1° au Breuil, 31,3° à St-Etienne-la-Varenne et Tarare, 31,4° à Pommiers, 31,5° à St-Vérand, 31,7° à St-Didier, 32° à Anse, 32,1° à Villefranche, 32,2° à Bully et  32,5° à Sain-Bel. Le 31, un front stationnaire dans un marais barométrique génère des averses et orages d’intensité très variable : 27 mm à Montmelas, 26 à Vaux, 24 à Liergues, 20 à Denicé, 15 à Sain-Bel, 14 à Anse, 13 à Monsols, 12 à St-Vérand, 11 à St-Cyr, 10 à Tarare, 9 à Poule, 8 à Violay, Ternand  et Trades, 7 à Villefranche, Bully et Thel, 6 au Breuil, 4 à Lamure et Odenas, 3 aux Sauvages et à Vauxrenard et 1 à Pont-Trambouze.

BILAN  DU  MOIS

La température moyenne du mois est excédentaire d’environ un degré. Le nombre de jours avec maximum supérieur à 30° est relativement important : 5 à Villefranche, 4 à Pommiers et Anse, 3 au Breuil, à Bully, St-Didier, St-Vérand, St-Etienne-la-Varenne, Sain-Bel et Tarare, 2 à Lamure et  St-Georges, 1 à St-Germain ; il n’y en a aucun  à Monsols, St-Cyr, Vauxrenard (Pépinière), Violay , Montmelas, aux Sauvages et à la Tour Matagrin.

Les précipitations, comprises entre 72 mm à St-Georges-de-Reneins et 141 à Sain-Bel, présentent un écart à la normale tantôt positif, tantôt négatif selon les secteurs.

La durée d’ensoleillement est nettement excédentaire : 260 heures à Lyon (excédent de 39 heures) et 245 à Mâcon (excédent de 32 heures).

Prévision de Gérard Staron du 24 au 27 juin 2017

Prévision de Gérard Staron du 24 au 27 juin 2017

Progressivement la masse anticyclonique se scinde et se replie sur ses bases atlantiques d’un côté et de l’Europe centrale de l’autre. Dans le col entre les deux s’insinue progressivement de l’air puis des perturbations océaniques très pluvieuses
Cette évolution prendra largement toute la période concernée et même au-delà
Dans un premier temps un flux de nord s’installe avec burle sur les plateaux de la Haute Loire  et mistral en vallée du Rhône, il provoque une première baisse des températures mais a plutôt tendance à freiner l’évolution orageuse pendant la journée avec des précipitations en soirée
Dans un second temps la véritable perturbation approche mais elle ne devrait  déverser vraiment ses fortes pluies qu’à partir de mardi et mercredi soit en toute fin de notre période de prévision

Samedi :
Nous sommes encore dans les anticyclones mais le flux de nord avec burle et mistral  s’installe sur le flanc de celui de l’Atlantique qui se retire
Les températures baissent avec un contraste de part et d’autre de la barrière montagneuse de l’est du Massif central
C’est ainsi que les minimums descendent vers 15° dans les dépressions de la partie Massif central quand ils restent vers 18° dans les plaines du Rhône et de la Saône
Les maximums se situent vers 25° dans les dépressions du Massif central et en dessous sur les reliefs,   mais dans les plaines du Rhône et de la Saône elles restent au-dessus
La reprise orageuse de la soirée devrait être limitée et concerner surtout la Haute Loire

Dimanche
Le flux de nord s’accentue avec burle et mistral sur le flanc des hautes pressions atlantiques qui se retirent
Les températures continuent leur baisse avec la même opposition que la veille sur tout le matin
Les minimums se situent vers 15° sur la partie Massif central, plus dans les bassins et moins sur les plateaux, mais ils restent vers 18° dans les plaines du Rhône et de la Saône
La reprise orageuse est faible en soirée, quelques cellules isolées difficiles à localiser

Lundi :
Cette fois la perturbation approche
Le matin dans le flux de nord finissant les minimums continuent leur baisse entre 10° sur les reliefs et 1° dans les dépressions
Le flux de sud qui se met en place avant la perturbation provoque une remontée des maximums jusque vers 30° dans les dépressions dans une atmosphère lourde
Les premières précipitations qui prennent une forment orageuses ne sont pas à envisager avant la soirée sur une ligne qui s’étire de l’Auvergne au Roannais, les zones au sud-est du velay, du Forez et du Lyonnais attendent un peu

Mardi
Début d’un fort épisode pluvieux important sur la région et le sud de la France  avec une situation à surveiller
Comme elles sont freinées par les hautes pressions derrière les Alpes, les masses pluvieuses risquent de tarder avant de traverser totalement la région puis d’y stagner peut être jusqu’à jeudi. Il est encore difficile de prévoir précisément le  déroulement  de l’épisode
Il amènera des quantités de précipitations importantes susceptibles de provoquer la réaction de cours d’eaux ou des paroxysmes locaux ( grêle, coups de vents, foudre au début, inondations urbaines)
Si les minimums de températures restent au même niveau que la veille , les maximums commencent une nouvelle baisse sauf dans la vallée du Rhône au sud de Lyon.

L’épisode pluvieux pourrait continuer jusqu’à jeudi : à surveiller en raison des risques induits

Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 juin 2017 (42, 43, 63, 69)

Prévision de Gérard Staron du 15 au 18 juin 2017 (42, 43, 63, 69)

L’anticyclone des Açores va à nouveau étendre ses effets sur la France !
Avant qu’il puisse mettre fin à la convection qui permet le déclenchement des orages, il faudra encore attendre une journée (jeudi) marquée à partie de l’après-midi par les développement nuageux avec une chaleur lourde puis des pluies accompagnées de foudre, de trainées de grêles et parfois de très gros cumuls
Ensuite les hautes pressions nettoient le ciel avec plus de soleil, mais en progressant à partir de l’Atlantique, elles provoquent sur leur flanc oriental un flux de nord qui provoque une baisse très sensible des températures
Ce n’est qu’ensuite, quand le flux de nord faiblit que la chaleur revient !

Jeudi :
Dernière journée orageuse
Elle commence par des températures minimales très élevées le matin avec plus de 18° dans les dépressions et même de l’ordre de 20° dans les plaines du Rhône
Elle se poursuit par une chaleur lourde avec des températures qui montent jusqu’avant les orages
Les maximums approchent encore 30° dans les plaines du Rhône, dépassent 25° dans les autres dépressions et passent en dessous sur les reliefs
Dans l’après-midi les orages reprennent et traversent la région de part en part avec leurs risques forts cumuls local, trainées de grêle, foudre, la température baisse.

Vendredi :
Rafraichissement !
Pas de précipitations, la convection orageuse est cassée et limitée à des cumulus inoffensifs dans un ciel plus clair °
La baisse des minimums est limitée, moins de 18° partout, moins de 15° sur les plateaux
Celle des maximums est plus marquée, moins de 25° partout
Le vent du nord s’in stalle

Samedi :
Pas de précipitations, une petite perturbation en provenance du nord qui passe plus à l’est n’apporte que des nuages et au pire une petite averse sur les régions rhodaniennes
La baisse des températures continue
Elle affecte surtout les minimums qui se situent vers 10° , un peu plus dans les dépressions et moins sur les plateaux
Les maximums baissent moins et restent vers 20°
Le vent du nord forcit avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

Dimanche :
Pas de précipitations et beau temps
Le vent du nord commence à faiblir
Les minimums restent aussi bas que la veille vers 10°
Avec le soleil  les maximums amorcent une légère reprise vers 25° dans les dépressions