Prévision, du 27 au 30 juin 2016 (42, 43, 63, 69)

Prévision, du 27 au 30 juin 2016 (42, 43, 63, 69)
L’anticyclone des Açores tente de progresser à partir de l’Atlantique sans toutefois empêcher les perturbations en provenance de l’Atlantique nord de pénétrer sur la France à partir de la Manche
La région est successivement atteinte par les deux centres d’action et au fil des jours
Le vent du nord disparait puis revient sans excès
Les températures montent puis rebaissent avec modération
Le risque de pluies orageuses s’estompe puis revient
Lundi :
Le risque de pluies orageuses est quasiment nul sauf rares et faibles averses en début de nuit suivante sur les reliefs
En dépit du vent du nord, le soleil assez généreux permet une légère hausse des températures avec des minimums supérieurs à 10° le matin et des maximums de l’ordre de 22 à 23° dans les dépressions
Mardi :
Le risque de pluies orageuses est un peu plus important que la veille sur les reliefs en soirée en particulier sur le Sancy et l’axe du Mézenc au haut Forez, Toutefois la plus grande partie de la région ne recevra pas de pluie et verra des nuages après une matinée assez ensoleillée
Le vent du nord faiblit et disparait
Les températures continuent leur hausse avec des minimums supérieurs à 10° partout et des maximums qui atteignent 25° dans les dépressions
Mercredi :
Une dégradation pluvio-orageuse traverse nos départements du sud-ouest au nord-est en prenant de la puissance au fil des heures au point de provoquer des orages violents en soirée. la zone la plus affectée pourrait être  un axe du Mézenc au Pilat, mais la localisation précise de tels phénomènes locaux est très difficile. Attention à la foudre, à des paroxysmes locaux de précipitations  et à de trainées de grêles sur ce secteur
Si les températures minimales du matin montent encore vers 15° dans les dépressions, les maximums de l’après-midi commencent à baisser sous l’effet des nuages
Vent faible
Jeudi :
La dégradation pluvio-orageuse s’évacue vers l’est et le temps se rétablit progressivement avec une couverture nuageuse qui diminue au fil des heures
Le vent du nord revient
Les températures du matin baissent et celles de l’après-midi remontent  un peu (respectivement vers 12 / 13° et 23 / 24° dans les dépressions)
Le prochain week-end pourrait encore connaitre une dégradation marquée du temps comme trop souvent depuis avril : à confirmer

Prévision du 23 au 26 juin 2016 (42, 43, 63, 69)

Prévision du 23 au 26 juin 2016 (42, 43, 63, 69)

Les hautes pressions sur l’Atlantique, la Méditerranée et le continent européen tentent d’étouffer les arrivées d’air froid perturbé  en provenance des hautes latitudes sans y parvenir totalement
Il en résulte Un coup de chaleur brutal  suivi d’un refroidissement sensible quand l’air froid réussit quand même à revenir à la fin
Une atmosphère orageuse. Tant que les hautes pressions réussiront à éloigner les fortes pluies avec trainées de grêle et foudre sur les côtes de la manche ou l’est du pays, nous échapperont aux orages, mais ils réussiront à nous atteindre au début du week-end, même s’il ne semble pas que nous subissions les plus virulents ! Vigilance toutefois !
Le vent de sud pendant le coup de chaleur, viendra ensuite à nouveau du nord

Mercredi :
Début du coup de chaleur avec des maximums qui atteignent 30° dans les dépressions et une atmosphère lourde
Les orages ne sont pas pour nous, plutôt pour les côtes de la Manche mais des cellules isolées et faibles peuvent affecter des reliefs comme le Sancy
Vent de sud assez faible

Jeudi :
Journée étouffante
Le coup de chaleur connait son maximum avec des minimums déjà élevés le matin (supérieurs à 15° dans les dépressions) et des maximums qui dépassent 30°, parfois 32 à 33° dans les Limagnes les plaines de la Loire , du Rhône et de la Saône.
Le vent du sud accompagne la bouffée chaude avec un soleil abondant dès le matin
Les orages du soir ne sont pas encore pour nous, même s’il pénètrent plus en avant dans la France du nord-est, on ne peut cependant exclure complètement  de rares cellules faibles et  isolées sur les reliefs.
Vendredi :
La journée commence comme la veille avec un soleil abondant et des minimums encore plus élevés qui peuvent dépasser 18° dans les dépressions
Cette fois les orages qui accompagnent la descente de la perturbation froide nous affectent en soirée, ils semblent les plus virulents de l’Yssingelais, au Forez, au Lyonnais et Beaujolais mais la localisation géographique de ce type de précipitations est toujours très aléatoire. Des trainées de grêle et des inondations localisées ne peuvent être exclues.
En raison de leurs nuages, les maximums baissent en commençant par l’ouest où ils ne dépassent pas 25° dans les Limagnes. Seules les plaines du Rhône et de la Saône, atteintes plus tardivement conservent des températures supérieures à 30°. Des chutes brutales de températures  peuvent se produire au moment des orages.
Les vents faibles inversent leur direction
Samedi :
la dégradation orageuse  et pluvieuse commence plus tôt dans la journée dès la matinée, elle semble surtout concerner un axe du Velay au Beaujolais avant de s’évacuer vers l’est, et une localisation précise est très difficile avec ce type de précipitations très variable géographiquement en particulier s’ils sont susceptibles de s’accompagner de grêle ou de paroxysmes locaux.
Les températures restent élevées pour la saison le matin avec des minimums qui dépassent 15° dans les dépressions, mais la chute des maximums est brutale dans l’après-midi par rapport à la veille avec moins de 20° partout
Le vent du nord revient aussi avec le mistral en vallée du Rhône
Dimanche
Confirmation du rafraichissement, la malédiction du dimanche constatée depuis le mois d’avril continue
Fin des pluies orageuses après les dernières gouttes sur les reliefs
Les maximums encore frais pour la saison, montent un peu par rapport à la veille, vers 20° dans les plaines avec un peu de soleil dans l’après–midi
Le vent du nord continue avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône
Le retour de l’été aura été aussi brutal qu’éphémère ! À confirmer

 

Les hautes pressions sur l’Atlantique, la Méditerranée et le continent européen tentent d’étouffer les arrivées d’air froid perturbé  en provenance des hautes latitudes sans y parvenir totalement
Il en résulte Un coup de chaleur brutal  suivi d’un refroidissement sensible quand l’air froid réussit quand même à revenir à la fin
Une atmosphère orageuse. Tant que les hautes pressions réussiront à éloigner les fortes pluies avec trainées de grêle et foudre sur les côtes de la manche ou l’est du pays, nous échapperont aux orages, mais ils réussiront à nous atteindre au début du week-end, même s’il ne semble pas que nous subissions les plus virulents ! Vigilance toutefois !
Le vent de sud pendant le coup de chaleur, viendra ensuite à nouveau du nord

Mercredi :
Début du coup de chaleur avec des maximums qui atteignent 30° dans les dépressions et une atmosphère lourde
Les orages ne sont pas pour nous, plutôt pour les côtes de la Manche mais des cellules isolées et faibles peuvent affecter des reliefs comme le Sancy
Vent de sud assez faible

Jeudi :
Journée étouffante
Le coup de chaleur connait son maximum avec des minimums déjà élevés le matin (supérieurs à 15° dans les dépressions) et des maximums qui dépassent 30°, parfois 32 à 33° dans les Limagnes les plaines de la Loire , du Rhône et de la Saône.
Le vent du sud accompagne la bouffée chaude avec un soleil abondant dès le matin
Les orages du soir ne sont pas encore pour nous, même s’il pénètrent plus en avant dans la France du nord-est, on ne peut cependant exclure complètement  de rares cellules faibles et  isolées sur les reliefs.
Vendredi :
La journée commence comme la veille avec un soleil abondant et des minimums encore plus élevés qui peuvent dépasser 18° dans les dépressions
Cette fois les orages qui accompagnent la descente de la perturbation froide nous affectent en soirée, ils semblent les plus virulents de l’Yssingelais, au Forez, au Lyonnais et Beaujolais mais la localisation géographique de ce type de précipitations est toujours très aléatoire. Des trainées de grêle et des inondations localisées ne peuvent être exclues.
En raison de leurs nuages, les maximums baissent en commençant par l’ouest où ils ne dépassent pas 25° dans les Limagnes. Seules les plaines du Rhône et de la Saône, atteintes plus tardivement conservent des températures supérieures à 30°. Des chutes brutales de températures  peuvent se produire au moment des orages.
Les vents faibles inversent leur direction
Samedi :
la dégradation orageuse  et pluvieuse commence plus tôt dans la journée dès la matinée, elle semble surtout concerner un axe du Velay au Beaujolais avant de s’évacuer vers l’est, et une localisation précise est très difficile avec ce type de précipitations très variable géographiquement en particulier s’ils sont susceptibles de s’accompagner de grêle ou de paroxysmes locaux.
Les températures restent élevées pour la saison le matin avec des minimums qui dépassent 15° dans les dépressions, mais la chute des maximums est brutale dans l’après-midi par rapport à la veille avec moins de 20° partout
Le vent du nord revient aussi avec le mistral en vallée du Rhône
Dimanche
Confirmation du rafraichissement, la malédiction du dimanche constatée depuis le mois d’avril continue
Fin des pluies orageuses après les dernières gouttes sur les reliefs
Les maximums encore frais pour la saison, montent un peu par rapport à la veille, vers 20° dans les plaines avec un peu de soleil dans l’après–midi
Le vent du nord continue avec burle sur les plateaux de la Haute Loire et mistral en vallée du Rhône
Le retour de l’été aura été aussi brutal qu’éphémère ! À confirmer

Prévision du 18 au 21 juin 2016

Prévision du 18 au 21 juin 2016

Avec un anticyclone des Açores sur l’Atlantique qui tarde à s’entendre sur la France , le temps ne peut pas s’améliorer
Le vent du nord revient et avec lui ses accélérations : la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône
Les températures sont particulièrement médiocres pour la saison en particulier pendant le week-end
Des perturbations descendent des hautes latitudes jusqu’au golfe de Gènes, la première pendant le week-end frappe la région, celles en début de semaine ont une trajectoire plus orientale qui effleure seulement nos départements
Après un week-end encore médiocre, lente amélioration ensuite

Vendredi :
La perturbation arrive et aborde nos départements par le sud-ouest. Elle apporte en soirée des précipitations orageuses qui traversent nos départements en privilégiant un axe de l’Auvergne au Roannais. On ne peut exclure des trainées de grêle et des risques de foudre.
Les maximums sont de l’ordre de 18° dans les dépressions qui longent la Loire et l’Allier  et atteignent 20° dans les plaines du Rhône et de la Saône.
Un vent de sud-ouest lèche les crêtes du Massif central

Samedi :
Les précipitations de la perturbation continuent de traverser la région, les pluies les plus importantes concernent le matin l’Yssingelais et ensuite s’évacuent vers l’est en ne laissant que quelques averses sur les reliefs
Les températures baissent avec des minimums proches de 10° le matin , et des maximums vers 15° , un peu plus dans les dépressions et un peu moins sur les plateaux
Le vent du nord s’installe

Dimanche :
Peu de précipitations, quelques averses résiduelles sur les reliefs seulement, surtout ceux du nord de nos départements  (Sancy, haut Forez aux monts de la Madeleine et Pilat au haut Beaujolais)
Les températures médiocres pour la saison sont sans changement par rapport à la veille vers 10° pour les minimums et 15° pour les maximums
Le vent du nord forcit avec burle et mistral

Lundi :
Pas de précipitations, la nouvelle perturbation qui effleure le nord-est de nos départements (Roannais et Beaujolais) ne semble pas en  mesure  de nous atteindre avant la nuit
Le vent du nord fort  continue
Les températures sont encore plus basses pour les minimums (moins de 10° partout) mais une amorce de hausse concerne celles de l’après-midi (vers 18 à 19° dans les dépressions) avec un peu plus de soleil

Mardi :
La perturbation a continué sa route pendant la nuit et s’évacue dans la journée vers l’est  en déposant des pluies sur le Roannais, le Beaujolais et le Lyonnais principalement. Les reliefs océaniques sont aussi arrosés. Les autres régions et les bassins ne recevront que la portion congrue
Les températures amorcent un retour vers de niveaux de saison : minimums vers 12 à 13° et maximums vers 22° dans les dépressions
Le vent du nord faiblit

Le temps semble continuer son amélioration ensuite mais lentement et de façon modérée : à confirmer

Prévision du 14 au 17 juin 2016

Prévision du 14 au 17 juin 2016

Le temps reste médiocre en raison d’une descente froide en provenance des hautes latitudes accompagnée d’une dépression qui terminera sa course sur la France du nord.
En raison de sa trajectoire occidentale, le flux de nord ne sera pas direct , le vent plutôt d’ouest  lèchera les crêtes surtout au nord d’une ligne Clermont – Feurs avant d’être dévié par les reliefs
Par contre les masses nuageuses rentreront en contact chez nous avec un air plus chaud ce qui régénérera chaque jour dans l’après-midi et
en soirée des précipitations qui traverseront notre région. Les reliefs seront très arrosés mais les pluies s’étendront aux plaines et il est difficile de prévoir la localisation de telles précipitations qui semblent surtout concerner une ligne de l’Auvergne au Roannais et au Beaujolais
Les températures restent médiocres pour la saison avec des minimums autour de 10° et des maximums vers 18°,
un peu plus dans  les dépressions et moins sur les plateaux
Très peu de différences de températures selon les journées
Peu de soleil
Lundi soir :
Les pluies qui commencent continueront une partie de la nuit
frais
Mardi :
Après une accalmie le matin, les précipitations reprennent en soirée et dans la nuit suivante
Les températures sont conformes aux niveaux annoncés dans l’introduction, peut-être même un peu en dessous pour les maximums
Vent d’ouest sur les crêtes
Mercredi :
Les pluies de la nuit jouent les prolongations une partie de la matinée et reprennent encore de plus belle en fin de journée et la nuit suivante
Les températures restent au même niveau que la veille , même en légère baisse pour les minimums matinaux
Vent faible
Jeudi :
La journée reste très pluvieuse. Après la fin de celles de la nuit précédente, elles reprennent très vite dans la seconde partie de journée
Les températures présentent une légère tendance à la hausse (un à deux degrés en plus pour les maximums proches de 20° dans les dépressions)
Reprise vent d’ouest sur les crêtes
Vendredi :
On commence à sortir progressivement mais très lentement de la période pluvieuse, mais des averses subsistent encore sur les reliefs en fin de journée
Si les minimums baissent un peu (moins de 10 presque partout sauf dans les plaines du Rhône et de la Saône) les maximums augmentent et dépassent 20° dans les mêmes plaines
Ce mois de juin continue dans la morosité