Prévision du 20 au 23 janvier 2017 (42, 43, 63, 69)

Prévision du 20 au 23 janvier 2017 (42, 43, 63, 69)

Les hautes pressions déplacent leur centre sur l’Europe centrale et le Balkans, ce qui coupe nos régions de l’alimentation en air polaire continental
Il est très difficile de faire partir un air froid bien installé, mais si les gelées restent fortes et généralisées, les maximums quotidiens deviennent positifs avec l’aide du soleil
Les flux atmosphériques associées à des vents très faibles venant de l’est et du sud-est sont plus doux , mais ils vont surtout lécher les hauteurs du Massif central alors que les dépressions resteront dans le froid , ceci provoquera de très grosses inversions de températures associées à des nappes de stratus le matin aux dépens des plaines des Limagnes, le long de la Loire ou de la Saône et du Rhône avec des gelées intenses la matin
Pas de précipitations, une timide remontée de Méditerranée dimanche devrait être stoppée sur l’axe montagneux du Mézenc au Pilat
Le manteau neigeux recule très lentement

Jeudi :
Pas de Précipitations
Après des gelées très sévères le matin, il faut être exposé au soleil pour avoir des températures positives, si non la journée reste sans dégel surtout sur les plateaux et montagnes

Vendredi :
Pas de précipitations
Gelées généralisées très intenses dans les plaines qui longent l’Allier la Loire le Rhône et la Saône associées à des inversions de températures et des couches de stratus le matin
Le soleil rend les maximums positifs, sauf sur les reliefs enneigés et quand l’inversion persiste toute la journée comme c’est possible dans le val de Saône

Samedi :
Pas de précipitations
Fortes gelées généralisées et sévères dans les plaines associées à des inversions de températures et couches de stratus
Les maximums positifs sous l’effet du soleil gagnent encore un ou deux degrés
Retour du mistral modéré en vallée du Rhône

Dimanche
Des précipitations remontant de Méditerranées apportent quelques flocons sur les crêtes du Mézenc au Pilat, leur débordement au-delà est peu probable sauf pour les nuages qu’elles apportent et qui limitent l’ensoleillement
Gelées généralisées, moins intenses associées aux inversions de températures
Maximums légèrement positifs jusqu’à 5° dans les dépressions

Lundi :
L’anticyclone reprend le terrain perdu la veille
Gelées généralisées de moins grande sévérité associées aux inversions de tempéartures
Maximums légèrement positifs comme la veille avec un peu plus de soleil
Pas de précipitations

Ensuite la sortie très lente de la vague hivernale continue ! À confirmer

Prévision du 16 au 19 janvier 2017 (42, 43, 63, 69)

Prévision du 16 au 19 janvier 2017 (42, 43, 63, 69)

La région est en limite d’une descente d’air perturbé polaire qui affecte l’Europe centale de la Russie du nord à la Sicile
Les chutes de neige encore présentes au début s’estompent au fil des jours et se limitent à quelques flocons sur les reliefs, cependant le manteau déjà déposé subsiste en raison des températures basses
Le froid devient de plus en plus sévère jusqu’au milieu de la semaine avec des jours sans dégel même en plaine et des températures qui atteignent le seuil du grand froid (-10°) sur les plateaux du massif central
Le flux atmosphérique de nord-est est dévié en nord par l’orientation des reliefs et s’accélère avec la burle sur les plateaux de la Haute Loire et le mistral en vallée du Rhône

Nuit de dimanche à Lundi :
Dernier jour de chutes de neige importantes sur la région , toutefois ces dernières affectent déjà de façon importante l’Auvergne y compris les Limagnes
Elles peuvent déborder sur l’axe de la Loire du Roannais au Forez et au Velay de façon atténuée mais ne devraient pas toucher l’axe du Rhône et de la Saône

Lundi :
Des flocons épars sont encore possibles sur les reliefs surtout de la partie auvergnate, les plaines semblent peu concernées
Les gelées encore peu intenses sont quasiment généralisées, seule la Limagne Bourbonnaise a des chances d’y échapper
La journée est sans dégel sur les plateaux et montagnes et les maximums sont proches de zéro dans les plaines
Le vent du nord avec burle et mistral forcit

Mardi :
De rares flocons sont encore possibles sur les reliefs mais surtout le froid s’accentue
Journée sans dégel presque partout, de rares plaines périphériques ont de petites chances d’y échapper ; le seuil du grand froid est approché sur les plateaux du cœur du Massif central
Vent du nord fort avec burle et mistral

Mercredi :
Journée la plus froide de la semaine, sans dégel même en plaine. Le grand froid est atteint sur les plateaux du Massif central
La burle et le mistral faiblissent
Le risque de flocons sur les reliefs est très faible

jeudi :
Pas de précipitations
Le grand froid (-10°) est atteint sur les reliefs
La journée est sans dégel sur la partie septentrionales, y compris dans les plaines de l’Allier, de la Loire et de la Saône
Un flux d’altitude en provenance du sud-est commence à réchauffer les maximums des reliefs de la Haute Loire, esquisse du début du redoux ensoleillé en altitude associé au retour des inversions de températures et des couches de stratus laissant les plaines dans le froid
Seul un mistral modéré résiste parmi les vents de nord

En fin de semaine le froid commence à reculer : à confirmer
Gérard Staron
au froid

Prévision du 12 au 15 janvier 2017 (42, 43, 63, 69)

Une nouvelle aggravation des conditions hivernales se produit en fin de semaine en raison d’un basculement des centres d’action qui amène des perturbations d’abord océaniques puis en provenance de plein nord et enfin de nord-est
Les précipitations continuent , majoritairement sous forme de pluie au début puis de neige à des altitudes de plus en plus basses, importantes au début puis de plus en plus limitées à des averses éparses
Le redoux ne dure pas, les températures repartent à la baisse avec le retour des gelées de plus en plus sévères et généralisées, et de journées sans dégel d’abord sur les reliefs puis dans une partie  des plaines
Une brève petite tempête de sud-ouest traverse la France du nord, jeudi en seconde partie de journée. Elle concerne peu nos départements, par contre le vent du nord revient progressivement pendant le week-end avec ses accélération la burle sur les plateaux de la haute Loire et le mistral en vallée du Rhône.
 
Nuit de mercredi à jeudi :
Une première perturbation apporte de la pluie à basse altitude et de la neige au dessus de 1000m
 
Jeudi :
Dernier jour de redoux
Après une accalmie dans les précipitations, une nouvelle perturbation arrive en fin de journée, elle apporte majoritairement de la pluie puis dans la nuit le passage à la neige s’effectue à des latitudes de plus en plus basses
Quasiment pas de gelées le matin sauf dans les trous à froid et sur les secteurs enneigés, les maximums dépassent 5° dans les plaines et dépressions , et restent positifs sur les reliefs
Un épisode de vent fort de sud-ouest traverse la France du nord, mais il ne concerne de façon affaiblie que les reliefs dans nos départements
 
Vendredi :
Début de l’aggravation hivernale
Les averses de neige éparses se poursuivent, faiblement en début de journée, et avec une reprise pendant la nuit suivante. Elles affectent surtout les reliefs quantitativement mais des flocons sont possibles à toutes altitudes
Les gelées reprennent sur l’ensemble des plateaux et montagnes le matin, certaines plaines y échappent de justesse
Les jours sans dégel reviennent en montagne et les maximums sont à peine positifs en plaines
 
Samedi :
Aggravation de la vague hivernale
Toujours des averses de neige éparses dans la journée avec une reprise d’intensité dans la nuit suivante qui touche aussi les plaines
Les gelées sont généralisées, plaines comprises, et sévères sur les reliefs,
La journée est sans dégel en montagne, les maximums sont proches de zéro en plaine
Retour vent du nord
 
Dimanche :
Passage de la neige au froid intense
Les averses éparses de neige s’estompent au fil des heures, le manteau nival se renforce en montagne
Les gelées généralisées, même en plaine, sont sévères sur les plateaux
Journée sans dégel presque partout, peu de plaines y échappent, peut être la vallée du Rhône au sud de Lyon et les Limagnes bourbonnaise.
Aucun redoux notoire  ne semble en vue : à confirmer