Retour au sommaire général

dimanche 8 juillet 2018 à 8h.

La journée d'hier a bien confirmé les impressions données dans cet édito depuis quelques jours : chaleur non excessive d'environ 25° à 800 m (24.9° de maxi hier ici) et 30° en plaine (maxi de 30.0° à Bron, 30.3° à Gerland, 29.2° à Arnas, 28.6° à Andrézieux.

Cette nuit le thermomètre s'est abaissé sous 15° sauf dans le val de Saône et l'agglomération lyonnaise (mini supérieure à 20° à Gerland).

Aujourd'hui ne se distinguera pas beaucoup d'hier, météorologiquement parlant évidemment : vent de nord amenant un air relativement sec (environ 12° de température du point de rosée), soleil omniprésent et "seulement" 23 à 31 degrés au meilleur de la journée entre 1000 et 160 m d'altitude).

Demain lundi on retrouvera exactement les mêmes paramètres météo.

Mardi ce sera la même chose.

La relative fraîcheur de mercredi matin fera place à une journée bien ensoleillée et à chaleur contenue : on poursuit sur les mêmes rails en fait.

Jeudi on verra du changement : l'ambiance de l'après-midi pourrait gagner quelques degrés suite à la rotation du vent au sud.

Vendredi, samedi (et possiblement dimanche ?) : chaleur plus importante (le 30° montera vers 500 m d'altitude) et surtout plus humide. La probabilité orageuse pour ce prochain week-end gagne en crédibilité ; je n'ai pas dit que les éventuels orages seraient forts et généralisés mais simplement qu'ils pourraient se manifester.

Semaine suivante ?

Le coup de chaud de vendredi-samedi et peut-être dimanche ne devrait pas s'éterniser : dès lundi nous pourrions retrouver un temps nettement moins chaud.

samedi 7 juillet 2018 à 8h 30.

C'est parti pour le beau temps !

Hier le crachin a fait un peu de résistance en matinée puis a quart de finalement laissé place au soleil en fin d'après-midi. Le thermomètre en a profité pour dépasser 20° (21.1°).

Aujourd'hui le bleu est roi et il règnera jusqu'à mercredi prochain. Nous initions ce samedi une belle période juste chaude (25° au maximum par ici vers 800 m et 30° en plaine) qui nous amènera aux portes de la demi-finale. Le vent de nord-est puis de nord tempèrera ces journées.

Jeudi-vendredi l'ambiance s'échaufferait davantage sous l'impulsion d'un vent tourné au sud. L'isotherme 30° devrait alors quitter les bas fonds pour venir planer entre 500 et 1000 m. Nous perdrons probablement pas mal de bleu dans le ciel, l'atmosphère pourrait en effet devenir instable.

A priori, ce coup de chaud de jeudi-vendredi ne serait pas le début d'une vague de chaleur ; rien n'est évidemment calé à cette échéance mais il semble que l'on puisse regarder la finale au "frais".

 

vendredi 6 juillet 2018 à 7h 30.

Le coup de frais est donc arrivé hier où le thermomètre, ici, n'a pas pu atteindre 20° au meilleur de sa forme (maxi de 19.3°).

Aujourd'hui le soleil tentera une reprise en mains, il faudra probablement attendre l'après-midi pour le voir se faufiler entre deux nuages. Le vent, actuellement au nord-ouest, tournera au nord d'ici ce soir. Les températures de l'après-midi seront voisines de celles d'hier.

Demain samedi débutera une belle et longue série de jours agréablement chauds et généreusement ensoleillés. Les températures de l'après-midi remonteront de plusieurs degrés mais ne devraient pas excéder 25° vers 800 m d'altitude, un petit peu plus de 30° en plaine lyonnaise.

Ce beau temps juste chaud pourrait prendre fin aux alentours de jeudi prochain, on assisterait (le conditionnel est encore de rigueur) à une possible dégradation orageuse associée à un surplus de chaleur.

Cette évolution pour la fin de semaine prochaine demande encore quelques jours pour être consolidée... ou détruite... on pourrait en effet avoir la petite dégradation pluvieuse associée non pas à un réchauffement mais à un rafraîchissement.

 jeudi 5 juillet 2018 à 7h.

18.5 mm avec quelques rares grêlons pour l'orage d'hier soir. Le nombre de jours "avec tonnerre" passe donc à 28 pour cette seule année civile, c'est d'ores et déjà plus que la normale annuelle (27.7 pour les 24 années de 1994 à 2017).

Ce matin l'ambiance est nettement plus fraîche (13.4° mais encore 18° sur Lyon) le vent est à l'ouest nord-ouest. Le gros de la pluie est passée, nous en aurons probablement encore un peu, sous forme d'averses, aujourd'hui. Côté thermomètre, il ne faut sans doute pas attendre bien plus de 19-21° par ici au meilleur de la journée, moins de 25° en plaine.

Demain vendredi la relative fraîcheur résistera, les gouttes disparaîtront définitivement et le soleil débutera (très) lentement sa reconquête. Températures analogues à celles d'aujourd'hui à savoir pas plus de 20° l'après-midi vers 800 m d'altitude.

De samedi à mardi le soleil ne fera plus de doute, nous bénéficierons de 4 journées magnifiques à la température fort supportable (25° de maxi vers 800 m, environ 30° en plaine).

Ensuite, à partir du milieu de semaine prochaine donc, l'ambiance pourrait s'échauffer plus que prévu jusqu'alors. Le week-end du 14-15 juillet accueillerait des températures très chaudes ainsi qu'un risque orageux dont l'ampleur reste à déterminer.

mercredi 4 juillet 2018 à 8h.

Notre série de 20 jours consécutifs sans pluie (mais avec rosée) s'est terminée hier, ce nombre de 20 est loin d'être un record, car on avait eu aucune goutte et aucune rosée entre le 29 mars et le 24 avril 1997 soit une rangée de 27 jours consécutifs.

Les orages d'hier nous ont encore très souvent évité, il n'y a que 2.2 mm dans le pluviomètre ; le nombre de jours "avec tonnerre" de cette année civile passe donc à 27, s'il tonne encore aujourd'hui (ce qui est fort probable) alors nous aurons dépassé la moyenne annuelle.

Aujourd'hui répètera le même schéma que lors de ces deux derniers jours : un temps clair le matin puis progressivement nuageux, couvert et enfin orageux.

La nuit prochaine verra un net rafraîchissement se produire, les pluies pourraient alors être plus généralisées que lors de ces derniers jours, celles-ci pourraient se prolonger au moins en matinée de jeudi.

Jeudi le fond de l'air se sera donc rafraîchi au moins sur nos reliefs, l'isotherme 20° aura du mal à monter au-dessus de 800-1000 m. Les pluies orageuses disparaîtront en cours de journée, le vent s'installera au nord-ouest.

Vendredi : quelques très éventuelles gouttes attardées dans une ambiance toujours fraîche (vent de nord) malgré un possible timide retour du soleil. 20° seulement sous 800 m.

De samedi à au moins vendredi 13, nous bénéficierons (comme avancé dans l'édito d'hier) d'un très beau temps stable, ensoleillé et a priori pas trop chaud. Les nuits seraient fraîches (quelques unes sous 10°) et le vent de nord (ou de nord-est) nous garantira des maxima sous 25° vers 800 m d'altitude, au voisinage de 30° en agglomération lyonnaise..

mardi 3 juillet 2018 à 8h.

Les orages de la nuit nous ont évité, ils ont juste ajouté, ici, 1 jour de plus "avec tonnerre" ce qui porte le cumul annuel à 26 unités. L'agglomération lyonnaise a, quant à elle, enregistré une grosse pluie : entre 35 et 40 mm cette nuit. Ici, les très rares gouttes de 15h et celles de cette nuit n'ont pas réussi à humidifier l'éprouvette qui est donc de nouveau totalement sèche ce matin ; nous affichons donc 20 jours consécutifs sans pluie (au sens strict du terme donc en excluant le 0.2 et le 0.4 mm de rosée). Je regarderai dans les archives, il n'est pas impossible que cette série constitue un record de longévité.

Auparavant, la journée d'hier a été plus respirable que dimanche sur nos hauteurs : les cumulus bourgeonnants de l'après-midi ont nettement freiné les velléités solaires : 26.4° ici au plus chaud soit 4 bons degrés de moins que dimanche. En revanche, en plaine, le ressenti n'a pas beaucoup évolué entre dimanche et lundi : l'indice humidex est monté à 39.1 au Breuil à 18h, 38.9 à Gerland à 18h 30, 38.8 à Arnas (16h 30), 38.3 à Sain Bel (17h).

Aujourd'hui nous repartons sur les mêmes bases qu'hier, à savoir des bases instables. Comme hier, les nuages grossiront à la mi journée jusqu'à nous occulter le soleil cet après-midi, on trouvera quelques foyers orageux incapables de recouvrir l'intégralité de nos deux départements. Les températures plafonneront vers 25° sur nos modestes hauteurs souvent à l'ombre aux heures les plus chaudes, elles pourraient de nouveau assez nettement dépasser 30° en plaine lyonnaise.

Demain mercredi la météo nous rejouera une troisième fois la pièce : instabilité l'après-midi, journée globalement chaude (peut-être un peu plus chaude mais sans excès).

Jeudi marquera le vrai changement de temps : les pluies significatives pourraient alors concerner tout le monde lors du rafraîchissement. Le thermomètre ne poussera peut être pas jusqu'à 20° vers 800-1000 m.

Vendredi la relative fraîcheur nous concernera encore, le vent aura tourné au nord, les pluies disparaîtront. Prévoyons guère plus de 20-22° au meilleur vers 800 m.

Ensuite, de samedi 7 à dimanche 15, nous devrions (avec tous les i nécessaires à une telle prévision) vivre une très belle semaine d'été : soleil à gogo et températures estisages, juste dans la norme d'une fin de début juillet.

lundi 2 juillet 2018 à 7h30.

Les plus forts humidex n'ont pas atteint 40 hier mais il s'en est fallu de peu à Gerland : 39.3 pour le plus grand, à 17h50.

Quelques températures maximales d'hier : 30.7° ici à Violay, 33.7° à Arthun, 33.8° à Andrézieux, 34.2°  au Breuil, 34.3° à Ecully, 35° à Bron, 35.2° à Sain Bel, 35.8° à Gerland.

Ce matin on a de belles inversions estivales en ce qui concerne la température : 19.8° de mini ici à Violay sous un joli vent de sud (rafales estimées à plus de 50 km/h), 20.1° à Montmelas mais que 12° à Sain Bel sans le moindre mouvement d'air (0 km/h pour la plus forte rafale).

Aujourd'hui nous perdrons 2 ou 3 degrés sur hier, on verra probablement quelques orages cet après-midi, mais il n'est pas dit qu'ils frappent de partout, leur offensive ne serait donc pas généralisée.

Demain mardi nous vivrons à peu près le même type de temps : ambiance chaude mais sans excès (les 30° seraient réservées à la plaine) et des développements orageux l'après-midi.

Mercredi le thermomètre pourrait légèrement sursauter et les orages se faire plus pressants.

Jeudi marquera la fin de cet épisode chaud, cette clôture pourrait se produire sous des pluies orageuses.

Vendredi, samedi : frais sous le vent de nord-ouest, plus de pluie.

dimanche 1er juillet 2018 à 8h30.

La chaleur a été écrasante hier à Gerland : l'indice humidex a atteint 38.4 à 17h et 38.5 à 18h sous une température du point d'état de respectivement 33.8° et 33.9°. en ce lieu, la température maxi a touché 34.2°. Quelques autres humidex horaires (i.e relevés lors d'une heure ronde) maxis et supérieurs à 35 : 35.1 à Andrézieux à 18h, 35.3 à Satolas à 17h, 35.7 à Bron à 16h, 36.2 au Breuil à 17h, 36.9 à Arthun à 19h, 37.6 à Sain Bel à 16h, 38.4 à Arnas à 19h.

Cette nuit le mercure s'est assez bien abaissé en plaine, y compris à Lyon (17.3° de mini à Gerland) ; ici à Violay nous ne sommes pas descendu sous 19.6° et même 21.3° à Montmelas, 21.5° à Saint André la Côte.

L'ambiance de ce premier jour de juillet (qui n'est pas, contrairement à ce que j'ai pu écrire hier le 1er jour de l'été météorologique - c'est le 1er juin-) sera encore plus étouffante que celle d'hier. L'isotherme 30° montera vers 1000 m sur les coteaux exposés (1er 30° de l'année ici à Violay, enfin disons à ma station pour être précis) et les indices humidex plafonneront entre 35 et 40.

Demain lundi nous rétrograderons de quelques degrés mais au prix d'une humidité plus forte... au bilan, le ressenti du corps animal sera toujours fortement éprouvé sous des indices humidex de l'ordre de 35-40 en plaine (principalement lyonnaise). Une tendance orageuse se développera en cours d'après-midi ; grâce, dans un premier temps, aux nuages qu'elle engendrera, elle pourrait rafraîchir dès le début de l'après-midi nos petits reliefs, elle est aussi capable de nous donner nos premières gouttes depuis... le 12 juin.

Mardi, mercredi : chaud (mais sans excès) et orageux.

Jeudi, vendredi, samedi : nettement moins chaud, on pourrait renouer avec des températures un peu inférieures aux normales de saison sous un ciel pas forcément lumineux.

En résumé, la période de grosse chaleur initiée hier culminera aujourd'hui puis déclinera jusqu'à mercredi pour disparaître jeudi. D'ici là, nous verrons fort probablement quelques orages nous redonner un peu d'eau totalement absente depuis le 12 juin.

samedi 30 juin 2018 à 7h30.

Aujourd'hui on passe la vitesse supérieure en ce qui concerne le niveau des températures, hier a encore été très tempéré (11.3° de mini et 23.2° de maxi ici), aujourd'hui on table sur 5 bons degrés de plus. Le soleil ne trouvera pas beaucoup de contestataires. On remarque d'ailleurs ce matin le changement de temps : il fait aussi chaud ici à Violay que sur Lyon et plus chaud de 4° qu'à Andrézieux.

Demain dimanche, 1er jour de l'été météorologique (qui n'est pas le même que le civil), il fera encore plus chaud, les 30° monteront vers 1000 m, on aura probablement des humidex plus proches de 40 que de 35 en plaine où la température du point d'état devrait toucher ou même dépasser 35°.

Lundi : ambiance humide et un petit peu moins chaude ; les indices humidex s'approcheront de 40 même avec une température du point d'état en léger retrait sur celle de la veille. En fin de journée, un orage est envisageable.

Mardi, mercredi, jeudi : orages probables, la température redeviendra plus supportable.

Vendredi samedi dimanche : possible rafraîchissement, pas forcément sec.

vendredi 29 juin 2018 à 6h30.

La belle période ensoleillée et juste chaude (seulement 23.8° de maxi hier et 11.3° de mini provisoire ce matin) n'en finit plus de s'étirer : comme liquide, il n'est "tombé" que 0.6 mm de rosée depuis le 13 juin, nous pourrions aligner 19 et peut-être même 20 jours consécutifs d'absence totale de pluie ! incroyable après le déluge du 3-12 juin (plus de 215 mm).

Aujourd'hui nous retrouverons du plein soleil en matinée puis quelques cumulus pourraient agrémenter le ciel en seconde partie de journée ; les températures de l'après-midi prendront sans doute 1 degré sur celles d'hier, on arrivera donc peut-être à 25° par ici vers 800 m et dépassera probablement 30° en agglomération lyonnaise (29.6° de maxi hier à Gerland).

Demain samedi la grande chaleur s'installera. L'ambiance sera nettement plus chaude, nous gagnerons (ici en hauteur) 5 bons degrés sur la température minimale et 4 sur la maximale. Nuages l'après-midi, probablement pas assez costauds pour laisser choir quelque chose.

Chaleur étouffante pour dimanche : les 30° monteront vers 1000 m d'altitude, la plaine devrait dépasser 35° au thermomètre et placer quelques indices humidex plus proches de 40 que de 35.

Lundi l'humidité de l'air rendra la journée presque aussi insupportable que la veille, indices humidex probablement supérieurs à 35 en plaine. Une détérioration orageuse est probable en fin de journée, à confirmer tout de même.

Mardi la fournaise aura perdu 2 ou 4 degrés, la tendance orageuse persistera.

Mercredi : retour possible de l'immense chaleur.

Jeudi : progressivement moins chaud.

Vendredi : retour à des conditions plus normales pour la saison, pourquoi pas presque fraîches.

Samedi : continuation de ce temps hésitant entre tiède et à peine chaud.

jeudi 28 juin 2018 à 8h30.

Il fait chaud la nuit dans les agglomérations de plaine : 18.8° de mini à Gerland (espace vert) cette nuit, probablement plus de 20° dans les rues de Lyon et alentours. Ici l'ambiance nocturne est encore agréablement fraîche : 12.6° au plus bas, à 5h 14 précisément. Notons aussi le 18.1° de mini de Montmelas (coteau viticole).

La météo d'hier se répètera aujourd'hui : il ne fera pas très chaud sur nos montagnes (le vent de nord sera très sensible en cours d'après-midi), la plaine ne touchera pas 30° et le soleil brillera à qui mieux mieux.

Demain vendredi on ne changera pas grand chose : le vent de nord, toujours présent, pourrait toutefois faiblir et des nuages convectifs devraient se développer en cours d'après-midi. Mis à part ces petits changements, la température demeurera semblable à celle d'aujourd'hui et d'hier.

Samedi la grosse chaleur pointera, le vent tournera à l'est, les 30° seront généralisés sous 400-500 m. Quelques nuages a priori non productifs se développeront l'après-midi.

Dimanche et lundi seront les deux journées les plus chaudes de ce premier coup de chalumeau : les 30° pourraient titiller les 1000 m, quelques orages sont envisageables en fin de lundi (normalement pas avant).

Mardi le fond de l'air se sera radouci mais pas refroidi. averses orageuses possibles.

Mercredi pourrait connaître un sursaut de chaleur sèche.

La fin de semaine prochaine nous conduirait alors vers un temps moins chaud, voire même presque frais sur les coups de samedi ou dimanche ?

mercredi 27 juin 2018 à 7h30.

Le fond de l'air s'échauffe ; déjà hier, les 25° ont été atteints ici à Violay (3ème plus haute maxi de ce mois). Il fait actuellement 14.3° et il s'agit de la minimale nocturne, là encore, on est nettement au-dessus des 10° (voire moins) de ces derniers jours.

Cette belle ambiance estivale nous concernera aujourd'hui et demain.

Vendredi, la chaleur poussera un eu plus et le prochain week-end (rotation du vent au sud) sera probablement très chaud avec possiblement du 30° au-dessus de 800 m dimanche.

Ensuite, à partir de lundi, l'ambiance devrait être plus instable, de probables orages pourraient sévir en première moitié de semaine prochaine.

mardi 26 juin 2018 à 7h15.

La fraîcheur perd du terrain, hier le thermomètre a facilement franchi le seuil des 20° ici (22° au meilleur), on a eu 24.6° à Andrézieux et 26.6° à Bron.

Ce matin l'ambiance est toujours agréablement fraîche dans les campagnes (entre 10 et 11° de minimale sur les hauts et dans les trous), elle commence en revanche à se réchauffer en ville (16° de mini à Gerland à la station pourtant entourée de verdure).

Le temps ne changera pas ni aujourd'hui ni demain ni jeudi ; nous serons encore soumis à ce petit vent de nord, nous gagnerons sans doute 1 ou 2° sur la température moyenne, ce qui sera juste suffisant pour renouer avec celles de saison.

Vendredi le vent amorcerait sa rotation, il passerait à l'est dans une ambiance toujours claire mais possiblement plus chaude.

Samedi et dimanche nous offriront deux belles journées pleinement estivales : le vent aura fini sa mue en se maintenant au sud, les températures seraient en mesure de pousser l'isotherme 30° au-dessus de 500 m d'altitude. Dans le ciel, seul le bleu.

Lundi il fera tout aussi chaud, le début d'une possible évolution orageuse pointe ses intentions.

Il reste beaucoup d'incertitudes pour la semaine prochaine, aussi vous feriez bien de ne pas croire ce que je vais écrire... ni croire à l'inverse...

L'ambiance fraîchirait à compter de mardi, le temps serait plus orageux et quelques pluies plus où moins quotidiennes arroseraient juillet.

lundi 25 juin 2018 à 8h15.

On ne peut difficilement faire plus hétérogène en ce qui concerne la pluviométrie de ce mois de juin : il est tombé plus de 215 mm lors des 12 premiers jours du mois, les 18 derniers ont été et seront secs. Nous avons battu des records de pluie (sur 5, 6, 7, 8 jours consécutifs, revoir l'édito du 12 juin) et il ne serait pas impossible de battre un record d'aridité dans les semaines qui viennent...

Le temps de cette semaine est assez bien prévisible : ce sera soleil soleil et soleil.

Les températures, encore bien trop fraîches pour la saison (8.7° de mini moyenne ici depuis celle de vendredi dernier, 19.8° de moyenne sur les maximales de ces trois derniers jours) vont grimper au fil de la semaine ; elles pourraient alors, en fin d'échéance, voir monter l'isotherme 30° au-dessus de 500 m d'altitude. A ce propos, les premiers 30 degrés de l'année ont été atteints, à Andrézieux, mercredi : 30.1° de maximale.

mardi 19 juin 2018 à 8h.

Hier la ligne de démarcation nuages-soleil était orientée nord-sud et a stagné toute la journée entre Lyon et Violay. Résultat : ciel couvert ici et 12h 32 min d'ensoleillement à Bron. Les températures maximales attestent cette différence de traitement : 16.1° ici mais 24.6° à Bron soit 8.5° d'écart !

Ce matin la rosée est abondante (0.4 mm) signe d'un air toujours très humide, calme et relativement frais (12.1° de mini provisoire, 16.9° à Gerland). Le soleil devrait s'imposer au moins en matinée ; si quelques nuages se forment en cours d'après-midi, ils ne devraient pas altérer la sensation de beau temps. Les températures passeront enfin 20° par ici (maxis aux alentours de 23-25°).

Demain mercredi il fera plus chaud, aussi bien au lever du jour qu'en après-midi. Tablons sur, ici, une quinzaine de degrés le matin et 25-26° l'après-midi. La plaine pourrait voir son premier 30° de l'an.

Jeudi la chaleur se maintiendra : 30° en plaine. Les nuages de l'après-midi, que je voyais orageux il y a peu, semblent à présent ne pas avoir la force de nous jeter une goutte.

Vendredi nous aurons perdu entre 5 et 8°, l'ambiance sera redevenue presque fraîche pour une seconde quinzaine de juin. Malgré le soleil et à cause du vent de nord, il est possible que l'isotherme 20° ne puisse monter au-dessus de 500-800 m.

Samedi : encore frais.

Dimanche-lundi : réchauffement modéré qui nous ferait recoller aux normes de saison, sans plus.

La pluie ?

Celle de jeudi s'étant évaporée, il est possible qu'on arrive aux portes de juillet sous ce temps sec. L'entière semaine prochaine semble donc en mesure de se dérouler sans la moindre goutte.

 

lundi 18 juin 2018 à 8h.

Il manque des degrés pour que nos après-midi passent inaperçus en cette saison : 17.6° de maxi hier ici à Violay malgré de belles percées ensoleillées en seconde partie de journée, c'est trop juste.

Aujourd'hui on constatera du mieux cet après-midi, le thermomètre devrait ici retoucher 20°, probablement pas bien davantage à cause du vent de nord qui reprendra un peu de vigueur. Ce matin, après une nuit calme, les températures (fraîches) sont identiques en plaine et en montagne : minis autour de 10°. Les collines viticoles en bordure de couloir de Saône se démarquent (14.8° de mini à Montmelas) et seule l'agglomération lyonnaise affiche plus de 15° : 15.6° de mini à Gerland.

Demain mardi nous gagnerons pas mal de calories. N'ayez pas le réflexe de leur interdire accès à votre logement en prévision d'un éventuel départ de l'été ; au contraire, laissez les entrer dans la maison ; de toutes manières, au moins ici, il n'y en a pas énormément des calories dans les loges, alors on ne risque pas la surpopulation. La plaine devrait obtenir 25-27° (davantage sur Lyon).

Mercredi il fera encore plus chaud, les premiers 30° de l'année sont probables à Bron, le vent de nord pourrait cependant faire patienter Andrézieux. L'après-midi, quelques bourgeonnements célestes sont envisagés, ils ne seraient a priori pas assez puissants pour donner de la pluie.

Jeudi marquera la fin de ce petit épisode chaud. Jeudi l'ambiance demeurera très douce en matinée puis l'évolution semble basculer à l'orage une fois passé le solstice (vers midi). Prévoyons un temps orageux en cours ou fin d'après-midi, rien de bien méchant a priori si ce n'est quelques pluies et un rafraîchissement la nuit suivante.

Vendredi et samedi, on dira merci au soleil de nous chauffer la journée ; malgré son intervention, il est bien possible qu'on ne touche pas 20° par ici vers 800 m d'altitude.

Il semble qu'il fasse moins frais dimanche, nous ne serions toutefois pas revenus aux niveaux de saison.

La pluie ?

La pluie, ce sera uniquement jeudi après-midi sous un éventuel orage. Avant on n'aura pas une goutte et pas plus après.

Jusqu'où court le après ?

27-28 juin.

dimanche 17 juin 2018 à 8h.

La petite chaleur d'hier après-midi (températures maximales voisines des normales) va disparaître aujourd'hui, nous perdrons en effet 2 à 3° sur hier. Le vent de nord ne semble pas décidé à retourner sa veste avant... des lustres et le compteur pluviométrique pourrait bien demeurer immobile jusqu'en fin de mois (mais à lui, on ne lui demande rien pour l'instant, n'allez pas me le réveiller...).

Ce matin nous revivons un grand classique des flux de nord : la plaine enregistre des températures mini élevées tandis que les montagnes ont nettement moins chaud. Par exemple ce matin on note 11.9° de mini nocturne ici à Violay mais 16.5° au Breuil, 17.6° à Arnas, 18.1° à Bron, 18.3° à Gerland, 6.5° dans le Sancy à 1660 m.

Cette journée de dimanche se déroulera sous une certaine fraîcheur dans nos montagnes humides ; le vent de nord et les nuages épais interdiront à l'isotherme 20° de monter au-dessus de 600-800 m.

Demain lundi l'ombre régressera mais pas le vent. Nous aurons une journée relativement lumineuse, thermiquement encore un peu juste l'après-midi.

Mardi, mercredi, jeudi : de plus en plus chaud. Jeudi connaîtra donc deux solstices : celui du soleil et celui du thermomètre. Les premiers 30° en plaine devraient voir le jour.

Vendredi ce sera la rechute, nous perdons suffisamment de degrés pour faire retomber le niveau thermique en dessous de ses valeurs habituelles de fin juin.

Samedi et dimanche n'ont pas l'air de vouloir inverser la tendance fraîche.

 

samedi 16 juin 2018 à 8h.

Si l'été était la Coupe du Monde et la météo une équipe, alors on dirait que cette dernière n'est pas encore entrée dans la compétition, qu'elle n'a pas joué son premier match.

Hier nos thermomètres ont déroulé une nième rencontre amicale, remportée encore une fois par la fraîcheur (18.8° de maxi ici, 22.1° à Andrézieux pour 24.5° de normale, 11° de mini à Andrézieux pour 12.4° de normale).

Aujourd'hui nous gagnerons laborieusement le gros degré qui nous fera, ici, juste atteindre 20° ; le soleil bataillera avec les nuages, il devrait tout de même ressortir gagnant.

Demain dimanche nous reperdrons le gros degré d'aujourd'hui, notre journée ne touchera pas 20° ici sous des grisailles "bien assez" nombreuses.

La fraîcheur de lundi matin laissera place à une journée lumineuse, bercée par l'indéboulonnable vent de nord ; on n'aura probablement toujours pas une maximale de saison et encore moins une moyenne de saison.

Mardi l'ambiance s'échauffera mais uniquement en journée, la matinée sera encore trop fraîche pour le calendrier.

Mercredi le thermomètre entrera enfin dans la compétition estivale.

vendredi 15 juin 2018 à 7h 30.

D'accord il fait frais mais bon, l'air est redevenu sec et la lumière (tamisée certes) nous titille de nouveau l'iris, c'est tout de même plus agréable que la moiteur pluvieuse de ces dernières semaines.

Oui l'ambiance est très fraîche sur nos collines détrempées : 7.7 et 16.9° de températures extrêmes hier, il n'y a pas de quoi pavoiser pour une mi juin ; Andrézieux est monté à 20.8° il lui a manqué encore 3 petits degrés pour toucher la norme.

Aujourd'hui on n'obtiendra pas encore notre ration réglementaire de degrés, on conservera cet air léger, le petit vent de nord et la lumière filtrée ; les 20 degrés attendront.

Samedi l'ambiance ne s'échauffera plus beaucoup, quelques nuages devraient couvrir l'après-midi, ils pourraient même donner trois gouttes.

Dimanche nous replongera dans la petite fraîcheur et lundi fera le mort à savoir pas grand chose pour nous en sortir.

Mardi le thermomètre prendra peur :

- Koi ? (ça veut dire "quoi" en langage thermométrique, le "K" vient de Kelvin et pas de Kafka comme on le croit trop souvent) l'été arrive ? j'en suis près mais je ne suis pas prêt !

Alors le thermomètre fera un effort pour devenir présentable lors de la cérémonie du solstice (jeudi prochain vers midi).

La pluie ?

Si on met de côté les 3 éventuelles  gouttes (qui deviennent de plus en plus hypothétiques, encore 5 lignes d'édito et je vous dis qu'il n'y en aura pas) de demain samedi, alors on ne devrait rien voir tomber du ciel d'ici la fin de semaine prochaine.

jeudi 14 juin 2018 à 6h 30.

Nous sommes donc entrés dans une nouvelle "ère" météo : celle du calme, du vent de nord, de la relative fraîcheur et... des petits éditos (ben oui, quand il n'y a rien à dire, il faut se taire).

Hier la fraîcheur de l'après-midi n'était pas si relative que ça : 18.8° de maxi à Andrézieux soit un déficit de 4.5° sur la maxi normale d'un 13 juin.

Ce matin le fond de l'air est presque froid (pour la saison évidemment) par ici : 7.7° de mini provisoire sous une éclaircie.

Le fond de l'air ira en se réchauffant lentement jusqu'à samedi où nous devrions atteindre voire même légèrement dépasser les normales de saison en ce qui concerne la température moyenne. Quelques rares pluies entrent dans le domaine du possible pour samedi.

Dimanche il fera de nouveau plus frais (2 à 3° de moins que la veille), la petite pluie sera partie et pourrait ne pas revenir de la semaine. La 1ère balade en ballades de Violay se tiendra donc sous le beau temps sec.

Durant cette seconde moitié de semaine et probablement l'entière suivante, le vent de nord, infatigable, rendra l'atmosphère bien plus sèche que lors de ces dernières semaines, c'est donc une excellente nouvelle pour les foins. L'ambiance ne sera jamais trop chaude, surtout pas sur nos crêts exposés.

mercredi 13 juin 2018 à 7h 45.

Ça y est, c'est fini !

Le vent a tourné au nord hier soir, la pluie a encore donné 6.2 mm au relevé de ce matin, on aura peut être trois gouttes aujourd'hui mais rien de significatif.

224.4 mm sont tombés durant ces 12 premiers jours de juin, c'est déjà plus de deux fois et demi la normale d'un mois de juin entier ; hier on a eu le 25ème jour "avec tonnerre" (et le 10ème consécutif!) de l'année... plus que 3 et on dépasse la normale d'une année complète. Curieusement, ces 10 jours sonores de juin 2018 ne constituent pas un record pour un mois de juin entier (oui, il reste encore pas mal de temps), en effet, en 2007, on en avait compté 12 sur le mois entier.

Il est tombé 1114 mm lors des 365 derniers jours ; au 24 novembre dernier, ce cumul (dit "glissant") sur les 365 derniers jours était tombé à 613 mm, soit la plus petite valeur depuis au moins le 1er janvier 1994. Le plus haut cumul glissant sur 1 an (1368 mm) a été atteint le 3 mars 2009 (et donc portait sur la période 4 mars 2008 - 3 mars 2009).

Ce matin l'ambiance violaysienne est digne d'un sombre jour d'automne : brouillard (environ 100 m de visibilité), vent de nord et seulement 10.5° au thermomètre. N'attendons pas de belle et franche amélioration pour aujourd'hui sur nos hauteurs.

Demain jeudi et après-demain vendredi le fond de l'air se réchauffera et le soleil devrait arriver à vaincre les nuages. N'attendons pas de "tout bleu" pour ces deux journées mais juste un temps sec au ciel partagé entre nuages et soleil. Sur nos collines détrempées, la température retrouvera vendredi un standing péniblement de saison.

Samedi une petite et hypothétique détérioration pourrait nous valoir un peu d'instabilité en fin de journée ; auparavant, la météo aura été agréable.

Dimanche, lundi, mardi, mercredi : beau et sec. Le vent de nord tiendra, il nous interdira des températures élevées, nous devrons sans doute nous contenter du minimum saisonnier. Une fenêtre pour les foins donc ; d'ici là, les prés auront un peu dégorgé... le tracteur ne s'embourbera pas...

mardi 12 juin 2018 à 7h 30.

Quel déluge hier après-midi ! 87 mm dont environ 75 en 2h, ça ne se voit pas tous les ans par ici...

87 mm journalier (et même de 6h Tu à 6h TU), ce n'est pas un record (depuis 1995 seulement) : on avait eu 94.1 mm le 21 octobre 2008, 98.2 mm le 10 juin 2000 lors du fameux orage (80 mm en 1 heure), 100 mm le 12 novembre 1996, 102 mm le 1er décembre 2003. L'abat d'hier est tout de même le 5ème plus fort, ici, depuis au moins le 1er janvier 1995.

Avons-nous battu un record sur 48 h ? Non, loin de là : 116 mm pour la somme d'hier et avant-hier mais, pour ne citer que le plus élevé, 147 mm le 1er et 2 décembre 2003.

Avons-nous battu un record sur 72 h ? Toujours pas, mais on s'en approche : 137 mm ces jours ci (3ème plus haut cumul sur 3 jours), et 150 mm du 30 novembre au 2 décembre 2003.

Avons-nous battu un record sur 96 h ? Encore raté : 143 mm ces jours ci, mais 154 mm du 29 novembre au 2 décembre 2003.

Avons-nous battu un record sur 120 h ? Oui ! 168 mm ces 5 derniers jours et "seulement" 155 mm du 28 novembre au 2 décembre 2003 pour le second plus fort cumul.

Sur 6 jours ? Oui aussi : 169 mm

Sur 7 jours ? Affirmatif : 201 mm

Sur 8 jours ? Evidemment : 216 mm

Les inondations et éboulements ont été très fréquents dans le secteur, avec  216 mm en 8 jours, il va sans dire que les sols sont saturés... Ma cave a été inondée, ce qui est une première depuis au moins 30 ans.

Juin 2018 a donc reçu pour l'instant 218.2 mm, il lui manque seulement une vingtaine de millimètres pour devenir le mois le plus pluvieux, ici, depuis au moins janvier 1993 (record : novembre 1996 avec 238.3 mm).

Le cumul annuel affiche 742.5 mm, c'est 60 mm de plus que l'entière année dernière. En année normale, on atteint cette somme de 742 mm le 23 octobre, nous avons donc presque 4 mois et demi d'avance...

C'est fini ?

Non, il en reste encore un petit morceau.

Aujourd'hui l'ambiance sera bien morose, il ne faut pas compter sur le haut soleil de juin pour nous sécher tout ça. Ce n'est plus la peine de faire une prévision millimétrique quand on voit ce qu'il est tombé hier ici et ce qu'il est tombé à Andrézieux : 0.4 mm... (à re-vérifier tout de même). Alors disons qu'il va pleuvoir aujourd'hui... probablement en fin d'après-midi sous le flux de sud puis pourquoi pas aussi en soirée sous le flux de nord.

Demain mercredi on pourrait commencer à penser à autre chose que liquide, quelques gouttes sont encore envisageables le matin puis le vent de nord se lèvera, l'ambiance sera trop froide l'après-midi (moins de 15° vers 800 m sur les lieux exposés au vent).

Jeudi-Vendredi : secs ! toujours le vent de nord, toujours un soleil terriblement loin, toujours des températures trop fraîches pour une mi juin.

Samedi-dimanche : pas somptueux... du vent frais, probablement beaucoup de nuages et trois gouttes envisageables... allez, on va dire que ça a encore le temps de changer.

Si on passe au travers des gouttes samedi, on pourrait avoir quelques jours consécutifs secs entre mercredi soir ou jeudi matin et lundi prochain.

lundi 11 juin 2018 à 7h 30.

Un point à 21h : 87 mm au pluviomètre, une pensée à ceux d'en bas qui en voient et en verront couler !

à 18h : 80 mm (pluviomètre normalisé) tombés en moins de 2h cet après-midi... il en remonte encore beaucoup du sud, ce n'est pas terminé !

Les orages, et pas des petits, s'acharnent. Hier encore on y a eu droit : beaucoup de tonnerre et environ 18 mm pour celui de 15h 30 avec une pointe à 153 mm/h ; celui de 19h, plus bref, a donné  environ 8 mm et le dernier (23h30), encore plus léger, n'a ajouté que 2 ou 3 mm. Total ; 28.8 mm.

Le cumul annuel atteint 655.5 mm, somme atteinte habituellement le 23 septembre (le 10 juin, il n'y a que 373 mm annuels en année normale)

On attendra pour le premier 30° de l'année à Bron et à Andrézieux : il n'a fait que 29.4° au plus haut dans la première station, quant à la seconde, elle n'a pas bénéficié d'effet de foehn (27.9° de maxi).

Les millimètres n'ont pas dit leur dernier mot : on les retrouvera aujourd'hui, demain mardi et probablement mercredi. Le soleil se cachera durant ces 72h, il fera encore vaguement tiède aujourd'hui (possibilité de 20° vers 500-800 m) puis l'ambiance se refroidira jusqu'à devenir franchement désagréable mercredi sous le vent de nord et les dernières gouttes (moins de 15° l'après-midi par ici). Il est évidemment hasardeux de prévoir au jour le jour l'heure de passage des averses et orages, on peut toutefois attendre quelque chose comme 20 ou 50 mm de plus d'ici mercredi soir.

Jeudi la pluie cessera enfin. La chaleur ne reviendra pas pour autant ; d'ailleurs il est probable qu'on ne voie pas, ici sur nos collines,  une température de saison avant le début de semaine prochaine.

Vendredi prolongerait l'état de sécheresse.

Ensuite, ce n'est toujours pas très clair ; l'espoir d'une fenêtre de temps sec, propice à la coupe (et surtout au séchage !) de l'herbe gagne un peu peu de crédibilité : le temps pourrait en effet "tenir" au régime sec le prochain week-end ainsi que le début de semaine prochaine. Rien n'est évidemment acquis, on en saura plus à la fin de notre séquence pluvieuse à savoir mercredi.

dimanche 10 juin 2018 à 8h 45.

-Ah tiens ! l'orage de 15h d'hier il était pas sur les monts du Forez ! ni sur le Pilat ! il était bien au dessus de not' tête fieu... Quelle saucée encore !

21.3 mm supplémentaires ; je pensais atteindre le cumul mensuel normal avant le 15, eh bien on l'a d'ores et déjà dépassé de plus de 15 mm. Notre cumul annuel s'élève présentement à 626.7 mm : c'est le nombre qui s'affiche, en année "normale", au 12 septembre... on a donc 3 mois d'avance.

Hier a aussi été le 7ème jour consécutif "avec tonnerre" ; je viens de vérifier, un tel alignement ne s'est jamais produit, ici, depuis au moins 1994. On avait eu des séries de 5 jours consécutifs, mais jamais de 6 et encore moins (mais est-il possible de faire moins que jamais ?) de 7. Depuis le 1er janvier on totalise 22 de ces journées sonores alors que la moyenne est, au 9 juin, de seulement 8... En année normale, il faut attendre le 24 août pour avoir ce nombre de 22.

Il faut bien avouer que les prévisions d'hier laissaient à désirer... ceci dit, les orages ont en effet été concentrés sur les monts du Forez (en matinée) et celui de l'après-midi a lui aussi été circonscrit à un secteur restreint autour de Violay. Quand on vous dit que les orages seront localisés, il ne faut pas vous localiser dessous... c'est pourtant pas compliqué.

Et l'humidex ?

Hier matin je suis allé rouler un peu, histoire d'augmenter l'entropie de l'Univers... eh bien mon humidexmètre perso m'indiquait des valeurs "bien assez" (comme on dit par ici) élevées.

-C'est quoi que son humidextruc ? que vous-vous demandez... Je vous explique.

Pour fabriquer un humidexmètre :

1. Vous prenez un vélo. Pas un vélo électrique hein ! un vé-lo, un vrailo si vous préférez.

2. Vous comptez le nombre de gouttes de sueur qui tombent sur le pédalier en 1 minute, vous multipliez par 3. Soit N ce nombre.

3. Vous divisez votre rythme cardiaque (en battements par minute) par la vitesse (en km/h) de votre vélo. Soit P ce nombre.

Eh bien vous me croyez ou pas, l'humidex est égal à N/P.

Application numérique (hier matin) :

Nombres de gouttes par minute : 60 (en fait y'en a eu 65 mais y'en a 5 qui sont tombées à côté du pédalier, alors celles-la faut pas les compter !). N = 60*3 = 180.

Rythme cardiaque : 150 bpm, vitesse du vélo : 25 km/h; P= 150/25 = 6.

Humidex : 180/6 = 30 ! Imparable que je vous dis.

Ils devaient dépasser 35 les plus forts humidex d'hier ? eh bien on a eu, en pointe, 35.8 à Arnas à 15h (20° de température du pont de rosée, 28.4° pour celle du point d'état), 35.3 au Breuil, 34.8 à Gerland, 34.4 à Sain Bel, ...

L'ambiance a donc été chaude hier, mais les 30° n'ont pas été atteints ; d'ailleurs le poste de Bron ainsi que celui d'Andrézieux attendent toujours leur premier de 2018. S'ils ne l'ont pas aujourd'hui, ils patienteront encore longtemps.

Ce matin le vent de sud, encore timide, s'est décidé. La température du point de rosée est redescendue de ses valeurs équatoriales là où le brassage s'opère. Les températures minimales de cette nuit ont été remarquablement élevées sur l'agglomération lyonnaise : Bron affiche 18.8°, 18.4° à St Priest, 19° à Gerland, 18.2° à Décines.

Cet après-midi le vent du midi tempèrera la plaine lyonnaise qui pourrait encore échouer en dessous de 30°, l'air y sera toutefois beaucoup moins humide qu'hier. Ce même vent de sud pourrait, par effet de foehn, faire toucher à Andrézieux son premier 30° de l'année ; effet de foehn oblige, l'air y sera encore plus sec. Attendons-nous à passer une journée sans beaucoup de soleil, surtout sur les reliefs... de plus, il serait étonnant que l'on arrive à lundi sans orage ; attention à ceux-ci à partir de la fin d'après-midi... des 10, 20 ou 30 mm sont envisageables.

Demain lundi la parenthèse estivale se refermera sur les hauteurs, elle pourrait éventuellement se prolonger un peu en plaine. La pluie s'occupera de tout le monde, nous pourrions encore recevoir plus de 10 mm.

Mardi il fera presque frais, cette journée encore bien pluvieuse (10-20 mm) interdirait à l'isotherme 20° de monter au-dessus de 500-800 m.

Mercredi la fraîcheur ne fera plus de doute, on peinera à toucher 15° au meilleur de l'après-midi vers 800-1000 m. Les pluies ne seront probablement pas encore terminées.

Amélioration générale pour jeudi : si le soleil veut bien s'imposer, il arrivera juste à pousser le mercure de l'après-midi à des hauteurs acceptables pour la saison, sinon il fera encore trop frais sous ce vent de nord. L'amélioration serait plutôt au niveau des précipitations, probablement absentes ce jeudi.

Vendredi pourrait aussi nous proposer 24h de sèches... à confirmer.

Incertitudes sur samedi et dimanche.

Les foins ?

Possibles à partir de jeudi-vendredi si le prochain week-end le veut bien. Autrement, il semble (mais que c'est loin !) que la semaine prochaine soit encline à nous donner un temps sec.

samedi 9 juin 2018 à 8h 45.

Il n'est pas si frais que ça notre climat équatorial : hier à Arthun à 15h la température du point de rosée est montée à 20° et a donné un humidex de 31.8 pour 24.4° de température du point d'état ; au Breuil à 15h 50, la température du point de rosée a touché 20.6° et engendré un humidex de 32.9 sous 25.1° de température du point d'état.

A part ça nous avons eu hier notre pluie quotidienne : 6.1 mm qui portent le cumul mensuel à 605.4 (record de précocité pour un 600 mm depuis au moins 1995). En année "normale" cette somme de 605 mm n'est atteinte que le 4 septembre (le 29 novembre pour l'année dernière !). Nous avons donc un été d'avance.

Ce matin le soleil brille, c'est suffisamment rare pour être remarqué. La journée sera chaude et l'air restera fort humide (les plus hautes températures du point de rosée toucheront ou dépasseront 20°) ce qui nous promet des indices humidex proches de 35 pour les plus forts. On ne peut pas exclure quelques développements orageux cet après-midi, ils devraient rester ponctuels et réservés aux monts du Forez ou Pilat.

Demain dimanche le temps changera un peu avec la levée du vent du midi. N'attendons pas de fortes rafales mais simplement une aération qui fera chuter la température du point de rosée et rendra donc l'ambiance moins lourde. Un petit effet de foehn poussera sans doute le thermomètre au-dessus de 30° du côté d'Andrézieux et Montbrison, il ferait un tout petit peu moins chaud à Lyon. Il semble que la journée soit en mesure de se dérouler sans pluie... si ces prévisions s'avèrent, nous aurons réussi le parfait hold-up lors de ce week-end... un peu comme le précédent... alors il ne faut pas dire qu'il pleut toutes les fins de semaine !

Lundi le hold-up sera terminé et les bandits en cabane.

Cette première moitié de semaine prochaine connaîtra une baisse remarquable de température, nous perdrons de l'ordre de 10° en 48h. Les pluies plus ou moins orageuses reviendront détremper la végétation, tablons sur une lame d'eau de l'ordre de 10-30 mm pour l'ensemble de lundi à mercredi ; le cumul normal d'un mois de juin sera dépassé avant d'aborder sa seconde quinzaine.

- Et 4 jours de temps sec pour faire les foins, c'est quand qu'on va les avoir ? en septembre ?

Une timide fenêtre s'ouvre pour ce travail : la fin de semaine prochaine et/ou le début de la suivante... On en reparlera dans les prochains jours.

vendredi 8 juin 2018 à 8h.

Encore 24.3 mm pour la journée d'hier, millimètres tombés pour la plupart lors de l'orage en fin de matinée. Il manque à peine 1 mm pour pousser le cumul annuel à 600 mm.

Jusqu'à présent, la température maximale a été d'une remarquable stabilité (aux alentours de 20°), à partir d'aujourd'hui, l'ambiance s'échauffera, nous dépasserons probablement 25° demain après-midi.

Aujourd'hui quelques petits foyers orageux traverseront l'après-midi, ils devraient toutefois être assez disséminés dans l'ensemble. Le soleil aura un petit peu moins de mal à percer.

Demain samedi le fond de l'air deviendra plus chaud, les 30° devraient être atteints en plaine. Outre ces éventuels 30° (qui n'auraient rien de sensationnel un 9 juin), on surveillera la température du point de rosée, elle pourrait monter jusque vers 20° ce qui donnerait un temps très "lourd" et donc de forts indices humidex (entre 30 et 35).

Dimanche l'humidité ambiante devrait régresser, surtout vers Andrézieux où un petit effet de foehn devrait assécher le ciel. Les températures du point d'état (i.e les températures "du thermomètre") stagneront d'une ma,ière générale mais pourraient bien gagner quelques degrés justement sous le vent du côté d'Andrézieux ou Montbrison ; on y mesurerait alors des 31-32°.

On ne peut certes pas exclure quelques averses orageuses durant ces deux journées de week-end, si celles-ci se produisent, elles seront plutôt rares et réservées à nos hauts reliefs.

L'ensoleillement devrait être correct samedi, moins dimanche...

Lundi l'embellie sera terminée : le thermomètre baissera le niveau et le pluviomètre le remontera (possibilité de bonnes pluies, possiblement 10-20 mm).

Mardi : le rafraîchissement poursuivra son chemin, les gouttes seront moins nombreuses mais toujours menaçantes.

Mercredi jeudi : bien frais pour une mi juin, gouttes possibles.

jeudi 7 juin 2018 à 7h 30.

La série des jours "avec tonnerre" s'est hier incrémentée d'une unité, ce qui nous amène le cumul annuel à 19 (moyenne de 27.7 pour une année complète ; référence : 1994-2017). Cet orage là n'a pas été ici bien productif : seulement 1.8 mm.

Le nombre de jours de l'année civile en cours à précipitation supérieure ou égale à 1 mm s'élève actuellement à 75 unités, la valeur "normale" de ce nombre à cette date (6 juin donc) est de seulement 58 ; nous en totalisions (toujours au 6 juin) 80 en 2016 et 34 en 2011.

Depuis plusieurs semaines, le contraste -et surtout l'inversion- thermique entre l'extrême sud-ouest de l'Europe et sa partie centrale donne des relevés de température assez étonnants ; encore hier, il n'a pas fait plus chaud que 21.4° à Madrid (aéroport), 25.9° à Séville, 28.3° à Marrakech, dans le même temps, on relevait 31.1° à Francfort (aéroport).

Aujourd'hui la menace orageuse est toujours présente même si a priori elle ne rivaliserait pas avec celle de début de semaine.

Demain nous conserverons encore une certaine instabilité qui pourrait donner des gouttes durant l'après-midi.

Samedi l'embellie annoncée depuis plusieurs jours semble robuste, le soleil nous poussera le mercure à 25° vers 800-1000 m d'altitude.

Dimanche il faudra probablement compter sur une reprise orageuse en seconde partie de journée.

Lundi, dans une ambiance refroidie, les derniers coups de tonnerre pourraient se produire.

Mardi-mercredi-jeudi : très frais.

mercredi 6 juin 2018 à 6h 30.

31.3 mm de plus ! L'orage d'hier soir (vers 19h30) a poussé une pointe à 250 mm/h de débit ; ses coups de tonnerre ont porté à 18 le nombre de jours "avec tonnerre" de cette année civile 2018, c'est autant que lors des entières années 2015 et 2005 et déjà 2 de plus que lors de l'année 2016 complète. Le record haut en la matière est de 37 unités pour une année civile (en 2006), mes statistiques ne remontent qu'à 1994 soit seulement 24 années complètes.

Nous en sommes donc à 573.2 mm de tombés depuis le 1er janvier dernier. Habituellement, ce nombre est atteint entre le 22 et le 23 août, nous avons donc 2 mois et demi d'avance.

Hier la température maximale de nos petites montagnes est encore restée sage pour un début juin : 20.7° ici mais 26.7° à Bron avec quelques indices humidex horaires supérieurs à 30. On a mesuré 27.8° de maxi à Gerland avec un humidex horaire maxi de 33.4 (à 17h).

Et à l'international ?

23.7 malheureux degrés à Séville et ceci au plus chaud de l'après-midi... Quant à Marrakech, il y est décidément bien difficile de toucher le 30 : 29.2° seulement hier, et dire qu'il y avait eu 8 journées au-dessus de 40° en juin 2017....

Pour trouver des 30, il fallait hier monter bien plus au nord : 31.2° par exemple à Regensburg (Ratisbonne si vous préférez) à environ 100 km au nord de Munich.

Revenons chez nous.

Rien ne changera vraiment ni aujourd'hui ni demain : les orages éviteront peut-être les uns et frapperont alors les autres, à moins que ce ne soit l'inverse...

Vendredi hésite encore entre poursuivre la série ou débuter une pause... quand il sera décidé, il nous fera signe.

Samedi on peut espérer du mieux, peut-être même une journée sans orage... ou alors des petits orages, des oragettes (au chocolat c'est très bon...).

Dimanche-lundi la propension orageuse reprendra le fil météo, peut-être toutefois avec moins de virulence qu'actuellement.

Ensuite ?

Ensuite la température baissera d'un cran, il pourrait même faire bien frais en milieu de semaine pour une mi juin... Ce refroidissement serait en mesure d'atténuer  notre récurrence orageuse sans pour autant nous garantir un temps stable : les gouttes et les nuages seront difficiles à déloger.

Pas de beau temps stable et chaud avant, au plus tôt... le 20 du mois ?

mardi 5 juin 2018 à 7h 30.

La difficulté actuelle n'est pas tant dans l'élaboration des prévisions, mais plutôt dans la recherche de quelque chose à dire qui ne soit pas trop bégayant... "C'est dur d'avoir une idée par jour" disait Desproges...

Alors une petite anecdote (ben oui c'en est une puisqu'elle date de dimanche dernier... eh eh je me l'étais gardée sous le coude comme on garde une pomme dans la poche... au cas où...) : avant-hier donc la capitale norvégienne a mesuré 32.2° à un de ses thermomètres officiels alors que Marrakech (aéroport) n'arrivait qu'à 28.9°... si c'est pas le monde à l'envers ça...

D'une manière générale, nous sommes, nous, coincés entre de l'air très froid (pour la saison) descendant du nord vers le Maroc en passant par l'Espagne et le Portugal et de l'air très chaud (pour la saison) remontant du sud vers l'Europe Centrale voire la Scandinavie. Faut pas s'étonner des orages avec cette friction là...

Hier notre orage quotidien nous a livré 15.5 mm avec quelques courts passages bien débitants (pointes à 150 mm/h). Cette année, les passages pluvieux ne nous contournent donc pas (ou beaucoup moins que l'an dernier), il faut reconnaître aussi que, pour l'instant, aucun d'entre eux n'a été dévastateur.

Ce matin les températures sont remarquablement élevées en région lyonnaise : minimum (provisoire certes) de 16.9° soit exactement 4° de plus que l'ors d'un 5 juin "normal".

Cette journée de mardi se passera semblablement à hier : une grosse tartine nuageuse nous empêchant de voir le soleil et des orages l'après-midi et/ou le soir. Comme hier, les températures diurnes seront assez contrastées entre plaine urbanisée (26.6° de maxi à Bron hier, 27.1° à Gerland) et les montagnes à la fois moins ensoleillées, plus humides et souvent plus promptes à recevoir la pluie (20.5° de maxi ici sur une fugace percée ensoleillée, 20.3° à Bard, environ 16° à St Anthème vers 1260 m d'altitude).

Ensuite, ensuite rien de bien différent de ce qui état raconté dans l'édito d'hier... Allez, si on veut absolument apporter une modification, on dira que notre petite (et toujours tremblante) embellie de samedi pourrait se décaler voire même s'étendre un peu sur vendredi qui deviendrait donc beaucoup moins mouillé que ce qui a pu être dit hier.

Donc si on résume : aujourd'hui c'est hier, demain ce sera aujourd'hui et, comme la relation "être tout pareil que" est transitive, demain sera hier.

On espère un peu moins d'instabilité pour vendredi et samedi avec de plus de la vraie lumière et des températures estivales à toutes les altitudes.

Le défilé orageux reprendrait alors dès dimanche et serait capable de se maintenir durant toute la semaine prochaine.

Petit fait nouveau : il pourrait faire moins doux la semaine prochaine...

lundi 4 juin 2018 à 8h 30.

L'embellie de vendredi samedi est derrière nous, on se dirige vers une nouvelle semaine orageuse, pluvieuse et surtout bien pauvre en soleil.

Durant ces 5 prochains jours, nous bénéficierons d'un temps doux en plaine (moins en montagne), les températures maximales avoisineront celles de saison à savoir 22-23°  à Andrézieux tandis que les minimales assureront quelques degrés de plus (normale 11-12° à Andrézieux pour cette période 4-9 juin).

Les pluies se produiront de préférence l'après-midi, elles seront fréquemment orageuses.

Si on cherche à voir un peu plus dans le détail le déroulé de cette semaine, il ressort vaguement deux journées (jeudi et vendredi) où les abats pluvieux pourraient être plus intenses. Si vous avez des activités extérieures de prévues, autant éviter ces deux journées.

Une possible accalmie est en mesure de se produire aux alentours de samedi prochain (un peu comme celui que l'on vient de vivre), le soleil pourrait enfin sortir dignement et nous faire grimper la température au-dessus de 25° sous 500 m d'altitude.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, on ne voit pas la fin de cette éternité orageuse... L'hypothétique parenthèse de samedi ne durerait que quelques dizaines d'heures, elle ne pourrait s'opposer au retour des orages la semaine prochaine....

Cette première quinzaine de juin semble condamnée à l'instabilité.

vendredi 1er juin 2018 à 8h.

L'orage d'hier nous a évité, il a circulé du côté de Montrottier et Pontcharra.

Aujourd'hui les pluies seront moins nombreuses mais de petits foyers orageux toujours actifs à un endroit ou à un autre. Les températures diurnes, depuis 4 jours bridées sous 20° dès 700-800 m d'altitude, ajouteront un 5ème jour à la liste.

Demain samedi on peut espérer LA journée sans pluie sur l'ensemble de nos deux départements. Les températures aidées par un soleil un peu plus présent (ou moins absent) gagneront 2 à 3°.

Dimanche l'instabilité reprendra sans doute vigueur... L'ambiance aura possiblement eu le temps d'une belle poussée chaude l'après-midi (maxis supérieures à 25° sous 500 m) avant une probable activation des orages en fin d'après-midi ou soirée.

Lundi verra un net rafraîchissement sous les pluies orageuses de l'après-midi (cumul significatif possible, de l'ordre de 10-20 mm).

Mardi serait un lundi moins mouillé.

Ensuite, même si mercredi et jeudi semblent en mesure de voir diminuer la tendance pluvieuse, celle-ci pourrait bien réapparaître en fin de semaine...

Le beau temps stable n'a pas l'air de vouloir prendre racine en première quinzaine de juin.

jeudi 31 mai 2018 à 7h30.

On a repris 9.8 mm hier, mais cette fois-ci non pas par un orage mais par quelques petites pluies bien disséminées entre la journée et la nuit. L'ambiance matinale est d'ailleurs un peu plus fraîche mais tout à fait conforme à la saison.

Aujourd'hui jeudi dernier jour de mai ne fera pas exception : les pluies orageuses se développeront principalement en cours d'après-midi, peu de secteurs seront épargnés.

Demain se dessinera une embellie, il pourrait ne pas pleuvoir et le soleil percera sans doute quelques heures.

Samedi s'annonce comme la belle journée de l'époque : pas de pluie et un soleil dominant. Les températures diurnes en profiteront pour dépasser la norme.

L'accalmie aura été de courte durée car une reprise de l'instabilité s'esquisse pour dimanche. Il n'est pas certain de retrouver les orages dimanche, mais plus probablement des nuages qui nous cacheront le soleil.

La semaine prochaine... allez, soyons optimistes... la première moitié de la semaine prochaine verra probablement le retour des conditions orageuses dans une ambiance encore un peu chaude pour la saison.

mercredi 30 mai 2018 à 7h30.

A chaque jour ses millimètres ; l'orage d'hier après-midi en a de nouveau apporté 9.7 ce qui  porte le cumul de mai à 167.

Aujourd'hui ne fera sans doute pas exception, pas plus que demain, dernier jour de ce mois de mai très orageux (11 jours "avec tonnerre" pour l'instant). Attendons-nous donc à plus ou moins revivre, aujourd'hui et demain, le même scénario météo que ces derniers jours à savoir une matinée probablement sèche puis le passage d'orages plus ou moins dispersés, plus ou moins violents en cours d'après-midi. Les températures moyennes assureront un bon niveau de saison même si les maximales sont encore un peu à la peine, surtout sur les reliefs (19.6° de maxi hier après-midi malgré un peu de soleil post orage).

Vendredi, samedi nous devrions bénéficier d'une pause kéraunique ; le temps deviendrait alors estival avec des maxis de plaine dépassant 25°.

Ensuite, les mauvais pressentiments prudemment avancés dans cet édito depuis quelques jours deviennent petit à petit de moins en moins illusoires : la tendance orageuse pourrait donc bien reprendre dès dimanche ou lundi et... s'éterniser encore toute la semaine prochaine. "Une éternité, c'est long, surtout vers la fin" disait quelqu'un.

mardi 29 mai 2018 à 5h30.

Le gros des pluies est passé en plaine du Forez (et même du Stéphanois au Roannais) hier où les orages de la fin de journée ont été sérieux. Comme prévu la température de l'après-midi ne s'est pas développée comme elle a l'habitude de le faire lors d'une fin mai (19.9° de maxi hier à Andrézieux pour 21.3° de normale lors d'un 28 mai).

Aujourd'hui mardi mais aussi demain mercredi et après-demain jeudi nous ne changerons pas de régime à savoir douceur des températures moyennes avec excédent la nuit et léger déficit en journée. Bien entendu, les pluies seront quotidiennes, plus ou moins fournies selon la volonté des orages.

On pourrait connaître un léger mieux vendredi et samedi, on pourrait presque espérer un dimanche sec...

L'ambiance pluvieuse serait capable de reprendre son activité en début de semaine prochaine... Il y a 7 mois de ça on voulait de la pluie... eh bien on en a eu et on en aura encore !

Quant au soleil... on l'attend depuis fin octobre, on patientera bien encore un peu ?

lundi 28 mai 2018 à 7h30.

Le bel orage (pointe de débit à 144 mm/h tout de même) d'hier 18h a donné suffisamment d'eau (13.2 mm) pour porter le cumul provisoire de mai à 153.4 mm, quantité supérieure à 150.1 mm qui était jusqu'à aujourd'hui le plus gros cumul d'un mai entier à ma station (début des relevés en 1994 seulement). Par la même occasion, le cumul de l'année civile en cours vient juste de passer 500 mm (500.8), c'est là aussi un record de précocité depuis au moins 24 ans. En "année normale" (moyenne 95-17) le cumul annuel au 27 mai n'est que de 327 mm et ce seuil de 500 mm n'est atteint qu'entre le 26 et le 27 juillet.

Vu les tendances météo de cette fin de mois, le compteur millimétrique n'a très probablement pas terminé son addition.

Comme raconté depuis plusieurs jours dans ces lignes, toute la présente semaine sera soumise à ce temps orageux. Le température descendra d'un cran (au passage, les deux records potentiels cités dans l'édito d'hier ont finalement bel et bien été validés), surtout celle de l'après-midi pour cause de pluie et de ciel couvert. Sur nos petits reliefs, la rareté solaire combinée à la grosse humidité ambiante rendront certaines après-midi presque fraîches.

Prévoyons donc des gouttes quotidiennes, peut-être que samedi-dimanche prochains échapperont à la règle ?

Même si une accalmie se dessine pour le prochain week-end (ce qui reste à voir), il n'est pas exclu que l'on replonge dans l'instabilité en début de semaine prochaine... On n'en voit pas le bout...

dimanche 27 mai 2018 à 9h.

Après réflexion, il n'est pas si frais que ça notre nouveau climat équatorial (Cf édito de lundi dernier)  : 29.1° de maxi hier à Andrézieux aidé par un petit effet de foehn sur les coups de 16-17h qui a temporairement rendu la température du point de rosée 3 à 4 degrés inférieure à celle des postes voisins, 29.9° de maxi à Bron, 28.6° à Arthun, 25.3° à Montmelas sous les rafales de sud, 25.7° ici à Violay remarquablement protégé du vent de sud.

Cette dernière nuit a de nouveau été remarquablement douce : 16.8° de mini à Andrézieux, nous nous situons 1.4° au-dessus de l'encore actuel record haut journalier (15.4° donc en 2005 et 2010) ; 18.8° de mini à Bron soit 1° de plus que le record journalier (17.8° donc, en 2012). Attendons tout de même ce soir 20h pour valider ces éventuels nouveaux records.

Ce matin l'ambiance est déjà moite avec les trois gouttes tombées vers 8h (0.7 mm dans l'éprouvette en comptant les micro pluies d'hier matin) ; nous garderons ce type de temps une bonne partie de la journée puis, en fin d'après-midi ou début de soirée, le temps devrait franchement tourner à l'orage. Prévoyons de possibles forts abats capables de donner (là où l'orage passera) plusieurs dizaines de millimètres. Avant cette probable offensive orageuse (venant du sud), les températures auront eu le temps de monter à des niveaux presque identiques à ceux d'hier.

Demain lundi il fera moins chaud, la pluie risque fort de nous mouiller toute la journée... on peut tout de même espérer une accalmie en cours ou fin de matinée. La température de nos humbles montagnes inférieures à 4 chiffres pourrait ne pas atteindre 20° sous les gouttes.

Ensuite, il est bien difficile de distinguer une journée d'une autre : ce temps humide, orageux et juste chaud (températures de saison) semble vouloir s'éterniser toute la semaine. On pourra peut-être cocher la journée de jeudi qui serait à elle seule capable de redonner 10 bons millimètres de plus à une pluviométrie de mai très probablement énorme (record de ces au moins 24 dernières années).

samedi 26 mai 2018 à 7h45.

L'après-midi d'hier a vu le thermomètre contrarié dans son ascension par un ciel bien nuageux, voire couvert sur nos reliefs : seulement 22° au meilleur ici mais 27.7° à Sain Bel, 27.9° à Bron, 28° à Arnas, 28.1° à Gerland.

Cette nuit le mercure n'est pas allé se coucher sur Lyon : 17.8° de mini provisoire ! Si cette température n'évolue pas d'ici ce soir 20h, il s'agira de la plus haute minimale, lors d'un 26 mai, depuis 1923... Notons qu'il y avait fait 17.9° de mini le 26 mai 1922.

Ce matin le ciel est bien laiteux, l'ambiance est "lourde" en fond de vallée (par exemple 16.1° de température du point de rosée au Breuil, 15.6° à Arnas, 15.6° à Sain Bel), elle est beaucoup plus "légère" sur les hauteurs (8.2° de température du point de rosée ici à Violay). Malgré les apparences assez menaçantes, il ne devrait pas pleuvoir aujourd'hui sur nos deux départements voisins ; d'accord quelques micro averses pourraient tout de même se déclencher ça et là sur les reliefs de l'ouest ou du Pilat mais rien de significatif a priori. La température de la masse d'air est toujours très élevée pour la saison ; cet après-midi, soleil ou pas soleil, on pourrait localement s'approcher de 30° à Andrézieux où le faible vent de sud fera comme toujours son petit effet.

Dimanche sera notre dernière journée proprement estivale. On assistera probablement, demain donc, au réveil des orages qui pourraient être localement violents mais pas (encore) généralisés. Alors où les rencontrera-t-on ces orages dominicaux ? eh eh eh ... c'est la bonne question...

Ils pourraient de préférence se produire sur l'extrême nord-ouest du département de la Loire, du côté de l'Allier, des monts de la Madeleine et du Bourbonnais. Un débordement du côté du bassin Roannais n'est pas inenvisageable, et pourquoi pas aussi encore plus à l'est du côté des monts du Beaujolais... La température matinale se croira encore en été, celle de l'après-midi aussi là où les orages ne passeront pas.

Lundi verra un assez net rafraîchissement, rafraîchissement qui nous ramènera à des températures moyennes de saison. Le ciel ne laissera probablement pas passer le moindre rayon solaire et des pluies plus ou moins importantes et plus ou moins étalées s'occuperont de mouiller la journée.

Cette tendance orageuse se poursuivra durant toute la semaine : des températures nocturnes relativement douces mais des maximales contrariées par les pluies de la journée. Au final l'ambiance sera toujours incertaine, toujours menaçante.

Côté soleil, il ne faut pas attendre une avalanche de lumière pour ces 7 ou 8 jours à venir... Les rayons directs se feront très rares.

Les végétations (sauvage et domestique) sortiront triomphales de cette fin mai début juin : de la douceur nocturne, de la tempérance postprandiale et des gouttes diurnales... les trois conditions pour faire gagner les verts.

 

vendredi 25 mai 2018 à 7h30.

La "chaleur" est arrivée cette nuit : 14.3° de mini ici à Violay (température actuelle) ; il faut descendre en plaine pour trouver des minimales légèrement plus basses que 10°.

Aujourd'hui le soleil nous sera réservé, attendons-nous à gagner quelques degrés supplémentaires sur hier, le thermomètre pourrait s'approcher de 30° sur Lyon.

Demain samedi la chaleur résistera mais le soleil flanchera. Si la matinée est encore claire, les nuages convectifs pourraient boucher l'après-midi, au moins sur les reliefs. Les températures diurnes seront du même ordre que celles d'aujourd'hui en plaine (environ 30°) mais probablement un peu moins hautes sur le relief qui sera sans doute privé d'un peu de soleil aux heures les plus chaudes. Prévoyons la reprise (très timide a priori) des averses orageuses en cours d'après-midi ; il semble que ces éventuelles pluies soient encore très rares et destinées à nos plus hautes terres.

Dimanche nous rejouerons la même partition : chaleur et développements nuageux l'après-midi. ces développements iront-ils jusqu'à l'averse ? c'est possible très localement.

Lundi la tendance instable s'affirmera, la journée entière pourrait être recouverte de nuages menaçants ; température baisse, redevenue conforme à une fin mai. Les pluies seraient alors généralisées.

Ensuite on ne voit plus la fin de cette ambiance orageuse... Nous retrouverons donc notre climat "équatorial froid" sous des températures moyennes de saison (minimales relativement élevées mais maximales trop basses) et de fréquentes averses passée la mi journée.

jeudi 24 mai 2018 à 7h30.

15.6 mm sont venus alourdir la facture d'eau sous un orage hier après-midi. Le total provisoire de ce mois de mai atteint 139.5 mm, on se rapproche du record de 2013 (début des relevés depuis seulement 1994) qui en avait cumulé 150.1 sur le mois entier. Si on tient à exhiber un record, on le trouve dans le cumul annuel : 487 mm du 1er janvier au 23 mai 2018, c'est donc le record haut, pour cette période, et depuis au moins 1994. Le cumul moyen de ces 143 premiers jours de l'année est de 318 mm, nous avons donc environ 170 mm "d'avance". L'an dernier, nous avions passé ce seuil de 487 mm le... 9 septembre...

Ce matin le ciel est tout bleu et l'herbe toute verte, nous devrions vivre une belle journée ensoleillée, nos averses orageuses dont on a pris l'habitude ne se produiront pas cet après-midi ou alors elles seront très rares et sans doute localisées sur les "hautes altitudes" de nos massifs de l'ouest. Cet après-midi donc, le mercure ne sera pas ou peu freiné par les nuages, nous enregistrerons des températures maximales de l'ordre de 23° par ici vers 800 m et 26-27° en plaine.

Vendredi, samedi, dimanche : de plus en plus chaud. Ces trois journées nous offriront des températures estivales, tant la nuit que le jour. Les 30° seront probablement atteints samedi et/ou dimanche en plaine ou, à défaut, sur l'agglomération lyonnaise. L'aspect du ciel devrait toutefois perdre de sa bleuitude, les nuages plus ou moins convectifs auraient tendance à se développer au-dessus des reliefs l'après-midi. On ne sera pas à l'abri d'une averse orageuse mais je pense qu'elles seront encore assez ou même très discrètes. Sur nos petites montagnes, ces probables bourgeonnements de l'après-midi auront surtout comme conséquence une modération thermique, nous pourrions alors enregistrer, localement, de forts écarts avec la plaine ensoleillée.

Cette tendance orageuse, prégnante depuis le milieu du mois, ne semble pas vouloir disparaître la semaine prochaine.

A compter de lundi, l'ambiance initierait un rafraîchissement (on retendrait vers des valeurs normales pour une toute fin mai) ; vu l'instabilité qui pourrait renaître, le compteur millimétrique de mai ne finira probablement pas l'exercice à sa valeur actuelle.

mercredi 23 mai 2018 à 7h30.

Notre (tout) petit orage quotidien d'hier n'a donné ici que 1.9 mm, il a de plus empêché la température de toucher 20° (19.4° au meilleur).

Aujourd'hui nous repartons sur les mêmes bases, les orages "tourneront" cet après-midi dans une ambiance moite.

Demain jeudi on verra du mieux : l'atmosphère sera moins instable ; on ne peut certes pas écarter la présence d'une ou deux averses quelque part sur le territoire de nos deux départements siamois mais la tendance sera à l'accalmie. Températures en hausse de 1 ou 2 degrés.

Vendredi-samedi : journées estivales, probablement 30° sur Lyon et sans doute 25° vers 800 m d'altitude. Pas de pluie, beaucoup de soleil.

Cette bouffée chaude, remarquable pour une fin mai, semble avoir la force de se poursuivre la semaine prochaine, au moins durant sa première moitié. Le temps pourrait cependant de nouveau tourner à l'orage à compter de lundi...

mardi 22 mai 2018 à 8h30.

La pluie d'hier a attendu le début d nuit pour nous arroser, auparavant, le soleil a réussi à monter le mercure au-dessus de 21° (21.1° exactement).

Ce matin l'éprouvette contient 8 mm de cette pluie nocturne tombée relativement doucement. Dans notre petit secteur, seuls le bassin Roannais, la plaine Lyonnaise et le val de Saône semblent avoir été épargnés par la pluie.

Attendons-nous à revivre aujourd'hui le même temps qu'hier : douceur et quelques soleillées en matinée, pluie possiblement orageuse durant l'après-midi. Températures sans grand changement.

Demain mercredi rien ne changera : matinée sèche et après-midi soumis aux aléa des averses orageuses.

Jeudi, il semble que l'instabilité se décide à décliner : la température prendra un peu de galon et les averses de l'après-midi s'espaceront dans l'espace voire même disparaîtront.

Un véritable temps d'été nous attend (probablement...) pour vendredi samedi et dimanche, les températures s'envoleront sous un soleil possiblement peu contesté ; des 30° en plaine semblent tout à fait probables.

lundi 21 mai 2018 à 9h.

Autant l'an dernier tous les orages fuyaient Violay (au final seulement 670 mm annuels soit l'année la plus sèche -et de loin- depuis au moins 1994), autant cette année ils semblent y trouver leur aise : hier encore nous avons reçu 8.1 mm d'un petit orage quasi-stationnaire. La carte des cumuls estimés de ces 24 dernières heures montre clairement la discrétion de ces abats d'hier.

Côté température, avec un orage vers les 16h, il ne faut pas s'attendre à quelque chose de très chaud : 18° au meilleur de l'après-midi ici alors que, dans le même temps, l'agglomération lyonnaise montait à 25° (Gerland). A 16h 30, le différentiel thermique entre ici et la station de Gerland dépassait 12° (25° en bas, 12.8° ici).

461 mm se sont abattus ici depuis le début de l'année civile en cours ; c'est, au 20 mai, un tout petit peu moins que les 472 de 2001 (record haut) mais nettement plus que la moyenne (1995-2017) qui est de 310 mm.

Ce matin le ciel est déjà pré-orageux, trois gouttes sont même tombées il y a 30 minutes. Nous devrions pouvoir bénéficier de la matinée au sec, ensuite on ne peut plus rien garantir... Les averses orageuses seront en effet probablement plus généralisées qu'hier, peu de secteurs échapperaient à la pluie, même si celle-ci ne provoque pas de gros cumuls.

Cette situation orageuse risque fort de se répéter à peu près tous les jours de la semaine...

Au moins jusqu'à jeudi, nous serons soumis à un climat équatorial (en plus frais tout de même !) à savoir du beau temps doux le matin et des averses orageuses l'après-midi. Notre pluviomètre pourrait donc se charger quotidiennement de quelque 5 ou 10 mm pour le plus grand bonheur de... la végétation. Malgré la grande douceur de la masse d'air, les thermomètres de nos montagnes ne s'élèveront pas beaucoup durant l'après-midi ; en revanche, les plaines et surtout la ville de Lyon auront sans doute bien plus chaud (maxis égaux ou légèrement supérieurs à 25°).

A partir de vendredi nous assisterons peut-être à un tassement de l'instabilité, la chaleur en profiterait pour s'intensifier, les premiers 30° de l'année auraient champ libre sur la plaine.

Vous l'avez remarqué, il y a beaucoup de conditionnel pour l'après jeudi... le déblocage des conditions équatoriales n'est en effet pas du tout assuré, nous pourrions aussi bien conserver nos mouillages de l'après-midi dans une ambiance nettement plus chaude, pour le coup vraiment équatoriale...

dimanche 20 mai 2018 à 9h.

Il manque, ici, encore quelques degrés au thermomètre de l'après-midi pour se sentir en été ; là, on se croit au printemps... Hier encore, les 20° n'ont été qu'effleurés (19.6° au meilleur), on est donc loin de nos exceptionnelles chaleurs d'il y a 1 mois.

Aujourd'hui notre beau ciel bleu actuel devrait se peupler de nuages en cours d'après-midi, ceux-ci arriveront à occulter le soleil sur les reliefs. Tablons sur des températures analogues à celles d'hier.

Demain et jusqu'à mercredi la tendance orageuse s'affirmera, n'imaginons pas une offensive généralisée mais simplement des instabilités postprandiales qui pourraient aller ici ou là jusqu'à abandonner une averse. Les températures de ces 3 jours concernés seront elles aussi similaires à celles que l'on connaît depuis vendredi à savoir un petit 20° vers 800 m au meilleur de l'après-midi sous les cumulus et un faible 25° sur Lyon.

La seconde partie de semaine, disons entre jeudi et dimanche pour exclure mercredi apparaissant comme une journée de transition,  semble se profiler de manière à contenter les amateurs d'été en mai. De jeudi à dimanche, les tendances orageuses disparaîtraient, laissant place à un soleil beaucoup moins contesté par les nuages et à des températures délibérément estivales (25 à 30° l'après-midi).

samedi 19 mai 2018 à 9h15.

Enfin un début de journée sous le soleil ! Hier il a fallu attendre le milieu de matinée pour voir le brouillard disparaître, ensuite, les nuages bas disloqués ont traîné tout l'après-midi.

Ce matin l'ambiance est donc lumineuse, elle le restera toute la journée même si quelques petits nuages blancs naissent cet après-midi. L'isotherme 20° montera jusque vers 800 ou 1000 m selon les orientations et les expositions au petit vent de nord faiblissant.

Demain le ciel ne sera sans doute plus très bleu, il le sera probablement davantage le matin que l'après-midi où une faible averse isolée est dans le domaine du possible. Le vent pivotera tout doucement vers l'est, températures sans grand changement.

Lundi le flux sera au sud, les nuages peupleront le ciel mais ne devraient rien lâcher, ou alors 3 gouttes localisées sous une averse. L'ambiance sera toujours aussi agréable (20 degrés vers 700-900 m), même avec un soleil contesté.

Mardi-mercredi verront peut-être s'affirmer la tendance orageuse de la veille. Températures toujours douces même sous les nuages, possibles orages (a priori faibles et non généralisés mais bon...) dans l'après-midi.

vendredi 18 mai 2018 à 7h30.

Il est bien difficile d'avoir 1 heure de soleil actuellement sur nos petites montagnes : ce satané brouillard se croît en novembre et nous plonge dans une atmosphère fraîche et moite. Hier le maximum de température n'est ici  monté qu'à 15.7° contre 18.9° à Andrézieux (68 minutes d'ensoleillement), 20.5° à Bron (5h 24 min d'ensoleillement), 21.6° à Gerland (4h 50min).

Aujourd'hui nous partons avec un peu plus de visibilité qu'hier : on voit ce matin jusque vers 800-1000 m alors qu'hier c'était plutôt 80-100 m... L'ambiance est actuellement très douce (9.3° ici) mais cette température ne devrait pas monter bien plus haut que 16-17° cet après-midi. Les plaines auront, un peu comme hier, des 19-20° au meilleur et probablement 22° sur l'agglomération lyonnaise. En fin d'après-midi, les petites averses seront si petites et si rares qu'on n'en parlera même pas.

Demain samedi le soleil devrait tout de même nous gratifier de quelques belles heures, l'ambiance sera idéale pour les valeureux partants au 400 de Feurs : très doux le matin, pas très chaud en journée (21-22° en plaine). Le vent de nord nord-est, sans être gênant, sera toujours présent.

Dimanche on ne notera guère d'évolution : une journée globalement lumineuse sous une température de saison. Quelques rares et faibles instabilités pourraient localement donner une averse.

Lundi le vent virerait mollement au sud, possibles petites averses en fin d'après-midi dans une ambiance à peine de saison.

jeudi 17 mai 2018 à 8h.

On n'a eu que quelques bordures d'orages hier en fin d'après-midi (1.3 mm), ceux-ci ont plutôt circulé sur l'ouest Lyonnais, entre la vallée du Gier et l'Arbresle.

Ce matin le brouillard est toujours là, il devrait se dissiper et nous laisser profiter du soleil un peu plus amplement qu'hier. Les températures n'atteindront 20° que sur l'agglomération Lyonnaise, on sera donc encore en dessous des valeurs de saison. Comme hier, une petite instabilité pourrait provoquer une averse localisée en fin d'après-midi.

Demain vendredi le soleil poussera un peu plus les nuages. Les températures maximales dépasseront juste 20° en plaine, ce qui est tout à fait banal pour une mi mai.

On se dirige vers un week-end fort agréable : du soleil et des températures pas trop chaudes : juste quelques degrés au-dessus de la normale.

Il est possible que le début de semaine prochaine soit davantage humide, la douceur ne serait pas remise en question.

mercredi 16 mai 2018 à 7h 30.

Le contraste était remarquable hier après-midi entre Lyon sous le soleil et Violay dans le brouillard, par exemple à 17h il faisait 19.7° à Gerland mais seulement 9.3° ici, soit plus de 10° d'écart !

La pluviométrie de ce mois est donc désormais excédentaire : 104 mm de tombés ici depuis le 1er mai pour environ 90 de normale pour un mois entier.

Ce matin le brouillard est toujours là, il mettra du temps à se dissiper. La température d'aujourd'hui gagnera quelques degrés sur celle d'hier (seulement 10.5° au meilleur ici) ; en cours de journée l'atmosphère deviendra instable et quelques orages a priori dispersés pourraient s'abattre dans l secteur. Sur ce coup là, le Lyonnais semble davantage exposé que le Forez.

Demain le temps ne changera pas réellement : il fera, sur nos montagnes, encore un peu frais pour une mi mai, le soleil percera mais rencontrera beaucoup d'obstacles sur sa route et une certaine tendance orageuse pourrait se manifester en fin de journée.

On peut probablement compter sur une réelle amélioration vendredi, la petite tendance orageuse disparaîtra et le soleil trouvera davantage de place. Températures en hausse, peut-être 20° jusque vers 800 m d'altitude.

Beau temps agréablement chaud (mais loin de tout excès !) pour samedi, dimanche, lundi.

mardi 15 mai 2018 à 5h 30.

La pluie tombe encore par retour d'est et même par retour de nord-est. Il y a à peu près 10-11 mm de pluie dans le pluviomètre ce matin (il est encore trop tôt pour le relevé de 8h) ce qui totalise pour l'instant environ 40-42 mm depuis samedi soir, on est donc à peu près dans les eaux annoncées de 50 mm dans l'édito de samedi. Bel épisode pluvieux donc, bien étalé sur une soixantaine d'heures.

La température n'a fait que croître depuis les flocons de dimanche soir 20h, la température maximale associée à la journée d'hier 14/05/2018 aura donc très probablement lieu tout à l'heure, en dernière limite, à 8h.

Aujourd'hui nous retrouverons un air plus sec et surtout un peu moins froid. Il faudra sans doute encore patienter un peu pour retrouver des températures de saison. Le soleil d'aujourd'hui ne nous brûlera pas encore la peau...

Mercredi nous aurons sans doute atteint la température de croisière qui sera la nôtre jusqu'en fin de semaine. N'attendons donc pas d'excès de ce côté là... les températures maximales pousseront peut-être de 1 ou 2° entre jeudi et vendredi pour ensuite se laisser de nouveau aller entre samedi et lundi.

La pluie en aura terminé en cours de matinée, nous entrerons alors dans une période globalement sèche (mais pas très ensoleillée ?) qui nous amènera au moins jusqu'en fin de semaine et peut-être même jusqu'en milieu de prochaine.

lundi 14 mai 2018 à 7h 30.

Il a tenu tous ses engagements notre dimanche 13 mai 2018 : de la pluie toute la journée, du vent toute la journée, une température maxi inférieure à 5° (4.2° au moins pire) et des gros et gras flocons de neige venus se mêler à la pluie entre 19 et 20h.

Si vous avez bonne mémoire, vous-vous souvenez d'autres journées de mai semblables ou pires, par exemple :

* le 13 mai 1995 : neige toute la journée et la température avait oscillé entre -0.5° et 1.9°.

* neige au sol au matin du 7 mai 1997

* paysage blanc le 5 mai 2010 au soir, voir ici la photo de la webcam.

* flocons les 24 et 25 mai 2013 (les plus tardifs ici depuis au moins 1989). Une capture de la webcam de Chalmazel (me la demander si elle vous intéresse) montre un skieur descendre dans 20 bons cm de neige.

On a encore en mémoire le 4 mai 1987 où la neige avait interdit au car scolaire de descendre à Tarare...

Les millimètres sont de nouveau nombreux ce matin : 18.5 dans la boîte ce qui amène le cumul mensuel à 91.7 soit un peu plus que les 90.8 mm normaux d'un mai entier (moyenne 1995-2017).

Aujourd'hui il fera moins froid qu'hier, la température ira en se réchauffant très lentement en cours de journée, c'est d'ailleurs ce soir qu'on pourrait avoir la maximale du jour (inférieure à 10° ici à Violay). La pluie nous mouillera encore, il est possible d'avoir 10 mm supplémentaires dans le pluviomètre de demain matin. Le soleil ? autant ne pas en parler.

Mardi nous donnera 3 ou 4 degrés de plus, le gain sera appréciable mais encore insuffisant pour recoller aux normales de saison. Le soleil aura beaucoup de mal à percer.

Mercredi le temps devrait s'éclaircir enfin, on ne retrouvera certes pas le grand bleu chaud de fin avril mais on appréciera ce retour à la juste-normale.

De jeudi à lundi prochain, une période sèche se profile : on y verra du soleil (mais aussi des nuages) et une ambiance simplement tiède (20-22° en plaine).

 

dimanche 13 mai 2018 à 8h 30.

Le temps a tourné, il a même mal tourné. Ce matin l'ambiance est froide (3° sous abri) et le restera toute la journée. Ce matin il pleut (12.5 mm au relevé de 8h) et il pleuvra toute la journée. Ce matin le vent souffle du nord-ouest et il soufflera toute la journée.

Comme pressenti, la neige est tombée et tombe toujours au-dessus de 1000 m environ, voire beaucoup plus bas (600-700 m) dans le centre du Massif Central. Quelques flocons mouillés mêlés à la pluie ne sont pas impossibles ici d'ici midi.

Demain lundi une certaine amélioration se dessinera, il faudra tout de même attendre l'après-midi voire la soirée pour constater la disparition de la pluie. Les températures gagneront plusieurs degrés sur celles d'aujourd'hui sans toutefois, ici, arriver à toucher 10°. Autant ne pas espérer de soleil pour demain.

Mardi la pluie reviendra nous voir, elle ne sera pas aussi abondante que l'actuelle mais pourrait gâcher la journée. Les températures garderont leur orientation ascendante ; la couverture nuageuse, probablement plus très étanche mais encore bien présente pourrait forcer la température de l'après-midi à des scores un peu inférieurs à la normale.

Mercredi-jeudi : ambiance juste de saison sous un temps incertain.

samedi 12 mai 2018 à 9h.

Le soleil aura du mal à nous parvenir aujourd'hui, néanmoins, la température actuelle étant 7 bons degrés supérieure à celle d'hier à la même heure, le ressenti de ce samedi demeurera presque estival.

L'essentiel est ailleurs, l'essentiel c'est la pluie qui nous fonce dessus.

Cette fameuse pluie nous arrivera en cours de nuit, probablement avant minuit, elle pourrait occasionner quelques orages dans un premier temps. En seconde partie de nuit, les précipitations ne faibliront pas et pourraient donner 20-30 mm dans le pluviomètre (et ailleurs bien sûr) de demain matin.

Demain dimanche 13 mai 2018 ressemblera à s'y méprendre au samedi 13 mai 1995, avec toutefois quelques degrés de plus (il avait neigé toute la journée à Violay). Attendons-nous à subir un dimanche pluvieux et glacial (pour la saison), la température n'atteindra probablement pas 5° ici au meilleur de la journée. Des averses de neige sont probables juste sous 1000 m, elles formeront une couche de plusieurs centimètres au-dessus de 1200-1400 m (localement 20 ou 30 cm sur les sommités du Massif Central)...

Il est possible que la pluie continue son déluge dans la nuit de dimanche à lundi et même qu'elle traîne encore sur lundi...

Il faudra donc possiblement attendre lundi soir ou mardi matin pour la fin de la cette douche.

On se dirige donc vers un épisode pluvieux de grande ampleur, il faudra surveiller les cours d'eau là où il est déjà tombé plus de 75 mm mardi dernier (région de Tarare et Azergues). Le cumul attendu (de samedi soir à lundi soir) pourrait s'établir en moyenne aux alentours de 50 mm, certaines localités étant en possibilité d'en recevoir presque le double. Il va sans dire que le cumul normal pour un mois de mai entier sera atteint voire très largement dépassé.

Lundi toujours, la douceur printanière ne sera pas réapparue ; au meilleur de sa longueur, le mercure aura beaucoup de peine à toucher 10° dans la tranche 700-900 m.

Mardi les pluies s'espaceront sans toutefois totalement disparaître des écrans radar. L'ambiance poursuivra son timide réchauffement, il manquera encore du chemin pour retoucher les normales de saison.

La suite de la semaine ne propose rien de bien enthousiasmant pour ceux qui recherchent soleil et chaleur. L'ambiance poursuivra son lent radoucissement et les pluies n'auront sans doute pas lâché leur dernière goutte...

vendredi 11 mai 2018 à 9h.

Voila déjà plusieurs heures que le soleil brille, il gardera ce rythme tout au long de la journée. Les températures minimales se sont localement abaissées sous 5°, on en trouve très peu au-dessus de 10° (Montmelas 10.4°). Cet après-midi, le mercure percera de 5° les niveaux de saison, rattrapant facilement le déficit matinal, prévoyons une vingtaine de degrés vers 700-900 m et possiblement 25° en plaine. Rappelons que la température maximale normale à Andrézieux pour un 11 mai est de "seulement" 19.9°.

Demain samedi nous conserverons la chaleur, les 25° seront probablement atteints ou dépassés en plaine lyonnaise. Le ciel ne sera plus tout bleu mais sera bien occupé par les nuages. Notre fameuse détérioration, entrevue depuis plusieurs jours, devrait donc patienter jusqu'en soirée avant de nous arroser. La pluie forte associée à un profond refroidissement battra donc en courant de nuit.

Dimanche matin le réveil sera froid et mouillé ; les pluies auront donné un arrosage significatif, probablement une vingtaine de millimètres en moyenne. En journée, la température rampera à des niveaux indignes de mai mais beaucoup plus adaptés à février. Nous verrons la neige recouvrir monts du Forez et Pilat, il n'est pas exclu de recevoir ici trois flocons mouillés dans notre échelle sommitale à savoir 800-1000 m. La pluie n'aura sans doute pas dit son dernier mot, elle pourrait insister en matinée et pourquoi pas se réactiver en fin de journée... Les chauffages domestiques reprendront du service sous ces températures anormalement froides (maxi de l'ordre de 5-6° vers 1000 m d'altitude).

Lundi n'offrira pas beaucoup de degrés supplémentaires, probablement pas plus de 2. La pluie ne sera pas tarie, il est même possible qu'elle donne encore une vingtaine de millimètres (à confirmer).

Lundi soir, les pluviomètres pourraient donc indiquer entre 30 et 60 mm en moins de 48h, localement, on devrait atteindre entre 60 et 100 mm.

L'épisode pluvieux à venir (de fin samedi à fin lundi) est donc à prendre au sérieux ; d'ici demain, on aura peut être un peu plus de certitudes quant aux cumuls attendus.

Mardi-mercredi verront très lentement l'atmosphère se radoucir, on ne pourra cependant pas prétendre à une température de saison. Le gros des pluies sera passé, quelques averses ne sont cependant pas exclues.

Il semble que le ciel veuille bien refermer les vannes à compter de jeudi, le soleil pourrait en profiter pour tenter une percée. Le retour aux normes thermiques ne semble toutefois pas pouvoir être assuré lors de ces deux journées.

jeudi 10 mai 2018 à 8h 30.

Retour sur les deux orages de mardi dernier (8 mai 2018) : ils ont donné pas moins de 76.1 mm au SPIEA (pluviomètre normalisé donc) à Tarare. L'autoroute a été momentanément coupée le soir et les chasses-neige ont dû la dégager des grêlons accumulés. Hier vers 13h il subsistait encore des accumulations de glace dans les fossés du côté d'Affoux.

Hier l'ambiance est restée bien fraîche sur nos montagnes humides : 15.6° au meilleur de la journée ici à Violay mais 22.4° au Breuil, 22.7° à Arnas, 24.4° à Gerland, les écarts sont remarquables.

Aujourd'hui jeudi nous n'aurons pas beaucoup de soleil, il est illusoire de l'attendre avant 14h, on en verra peut-être un peu en seconde partie d'après-midi. Les températures actuelles font encore le grand écart entre les reliefs et les plaines (8.3° ici à 8h30 et 15.6° à Arnas à la même heure) ; le ciel, pourtant bien chargé, ne devrait pas nous donner de pluie. Tablons sur environ 12° de maximale à 800 m en des lieux exposés au vent de nord-ouest, 15-17° en plaine et un petit 20° sur l'agglomération lyonnaise.

Demain vendredi nous assisterons à une belle amélioration du temps, belle mais passagère... Le soleil ne fera pas de chichis pour reconquérir le ciel, l'ambiance encore un petit peu fraîche sur les hauteurs le matin retrouvera rapidement des couleurs plus que printanières. Ne nous attendons évidemment pas à des températures estivales, on aura tout de même quelque chose comme 18-20° au meilleur de la tranche 700-900 m et probablement un petit 25° au plus chaud de Lyon.

Samedi le soleil déclinera tandis que la grande douceur résistera. Comptons sur un thermomètre encore un petit peu plus haut que la veille sur Lyon ; en Forez, il n'aura sans doute pas le temps de s'exprimer pleinement pour cause de couverture nuageuse en provenance de l'ouest. Cette fameuse dégradation, flairée depuis plusieurs jours, nous laissera le plus clair de la journée au sec. Les premières escarmouches pluvieuses se produiraient sur les monts du Forez en fin ou cours d'après-midi, elles pourraient s'étendre à tous les reliefs avant la tombée du jour. Une pluie plus soutenue et plus généralisée semble envisageable pour la nuit de samedi à dimanche. La chute thermique sera remarquable, les hautes chaumes de Pierre-sur-Haute sont fort capables de blanchir pour dimanche matin.

Dimanche matin les pluviomètres seront de nouveau abondamment garnis, une moyenne de 20 mm semble cohérente pour cet épisode. Si tel est le cas, certains lieux (comme Tarare évidemment) auront alors d'ores et déjà atteint leur cumul mensuel normal. Le reste de la journée se déroulera dans le froid (froid pour la saison) et de possibles petites averses (flocons envisageables dès 800-1000 m en matinée). Les températures seront analogues à celles d'un fin février : les 10° ne seraient réservés qu'aux altitudes inférieures à 500-800 m. Les cheminées n'attendront pas lundi pour fumer.

Lundi l'ambiance sera encore à la pluie ; il ne tombera probablement pas grand chose, mais ce pas grand chose pourrait être largement étalé sur toute la journée. Températures toujours froides, surtout sur les hauteurs.

Il ne faudra pas compter retrouver le printemps avant la fin de semaine prochaine.

mercredi 9 mai 2018 à 8h 15.

Cette année, la pluie a l'air de bien se plaire à Violay ! on a encore reçu 27.2 mm hier (en deux temps, d'abord une petite dizaine durant l'après-midi, puis le reste après 20h), ce qui nous fait pas loin de 60 mm en deux jours, les sources apprécient. Depuis le début de l'année, on totalise ici 407.8 mm, ce n'est pas un record dans la petite histoire de mon pluviomètre (on avait eu 428.6 mm au 8 mai 2001) mais tout de même la seconde plus haute valeur depuis au moins le 8 mai 1995. Les deux années les plus sèches, toujours au 8 mai, sont 2002 (170.5 mm) et 1997 (157.9 mm). La moyenne du cumul 1er janvier - 8 mai est ici de 278 mm (24 années de mesure). En 2011, il avait fallu attendre le 26 août pour avoir, dans l'année,  davantage de millimètres que ce qu'on a actuellement (407.8) ; le record est détenu par 2003, là l'année n'avait dépassé ce seuil de 407.8 mm que le... 12 septembre !

Actuellement il pleuviote sur Lyon (Bron n'a reçu que 0.6 mm hier et rien avant-hier) ; d'une manière générale, les pluies sont en perte de vitesse, elles disparaîtront complètement d'ici ce soir non sans avoir éventuellement placé un (et pas deux) petit orage ici ou là. Aujourd'hui le soleil fait le pont, on ne le verra pas souvent d'ici vendredi, les deux journées à venir nous feront davantage penser à l'automne qu'au printemps. En ce qui concerne la température, celle-ci sera encore acceptable aujourd'hui puis elle accusera un déficit de l'ordre de 5° demain. Ajoutons, pour ces deux journées, la présence d'un bon vent de nord-ouest qui n'arrangera pas la sensation automnale de demain jeudi.

Passons tout de suite à vendredi. Le soleil reviendra en force, les températures pousseront comme des champignons après la pluie, prévoyons du 20° par ici vers 800 m et pas loin de 24-25° en plaine.

On se demandait si samedi nous laisserait encore profiter de ce surprintemps, la réponse semble être affirmative. Samedi donc l'ambiance sera encore très douce en matinée, le temps se refroidira brutalement tout d'abord sur les monts du Forez en cours d'après-midi puis sur l'agglomération lyonnaise en fin de journée. Le potentiel pluvieux de ce changement de temps semble (de loin...) non négligeable : attendons-nous donc à un possible bel arrosage (10-20 mm ?) en seconde moitié de samedi (je rappelle à mon aimable clientèle qu'une seconde moitié de journée court entre midi et minuit de ladite journée).

Dimanche nous serons replongés dans la grande fraîcheur (pour la saison bien sûr). Quelques flocons mouillés ne seraient pas étonnants vers 1500 m en tout début de matinée. Même si le gros de la pluie pourrait être passé nuitamment, cette journée dominicale ne sera certes pas des plus belles de mai ! Grande fraîcheur, gouttes disparates, soleil absent et vent de nord-ouest.

Lundi fera fumer les cheminées. N'attendons pas d'amélioration thermique pour lundi, notre thermomètre ne touchera sans doute pas 10° dans la tranche 800-1000 m.

Il faudra bien toute la semaine prochaine pour retrouver, en fin de celle-ci, une température digne de la saison.

mardi 8 mai 2018 à 8h 15.

Nous avons eu notre belle pluie de printemps hier : 32.2 mm entre 19h30  et 22h sous un orage stationnaire assez bruyant. Auparavant, l'après-midi avait été ensoleillée (les nuages parquaient plutôt du côté des monts du Forez) ce qui a permis au thermomètre d'ici de pousser jusqu'à 24.2° (28.2° à Bron et 0.0 mm de pluie).

Ce matin l'ambiance est déjà orageuse dans le sud de la plaine du Forez où l'on signale pas mal de coups de foudre. Ici le ciel laisse encore passer le soleil. Cette poche orageuse ne s'activera peut-être pas dans les heures qui viennent, elle pourrait nous laisser un temps globalement sec au moins jusqu'à la mi journée. Passé midi, les orages se reformeront probablement, ils pourraient être de nouveau fort productifs, comme hier soir, et sans doute plus généralisés.

Nous sortirons doucement, demain mercredi, de cette parenthèse instable. Prévoyons encore quelques velléités orageuses a priori beaucoup moins volontaires que celles d'aujourd'hui. Le ciel nous proposera plus de gris que de bleu ce qui n'empêchera pas les températures de se montrer honnêtes pour la saison.

Jeudi elles seront malhonnêtes voire même pas très nettes nos températures... Jeudi sera en effet la petite journée automnale de notre semaine ; avec un peu de chance, nous échapperons toutefois au crachin. Côté température, il ne faudra pas pleurer si, sous le vent de nord-ouest affirmé, elles ne dépassent pas 11-12° dans la tranche 800-1000 m. En plaine, il faudra se mettre à l'abri du vent pour pouvoir espérer 20° d'ambiance.

Vendredi refermera la parenthèse, nous renouerons de manière assez spectaculaire, avec des maximales voisines de 25° en plaine et pas bien moins basses sur nos petites sommités à moins de 4 chiffres. Le soleil parachèvera la sensation estivale.

Samedi conservera, au moins en matinée, ce beau temps chaud (chaud pour la saison). Parviendra-t-il à repousser l'inexorable dégradation jusqu'en soirée ? on verra.

Dimanche l'automne aura, en toute illégalité calendaire, repris ses... droits : vent basculant à l'ouest ou nord-ouest et températures trop froides sous les probables averses.

Lundi ne vaudra sans doute pas plus cher que la veille...

Restons positifs : on tient ici en ces deux dernières journées un potentiel pluvieux non négligeable à suivre. Si les probables pluies de cet après-midi ne nous font pas faux bond, si le potentiel de ce prometteur dimanche-lundi prochain ne se dégonfle pas, alors les niveaux de mai pourraient être atteints ou débordés avant le mitant du mois.

D'accord, ça fait pas mal de si... et "avec des si on coupe du bois, avec du bois on fait des échelles, avec des échelles on monte au ciel"... c'est bien connu.

lundi 7 mai 2018 à 8h 15.

L'ouest de l'agglomération stéphanoise a eu son petit orage hier en fin d'après-midi, le reste de nos départements a conservé le ciel sec du matin au soir. Les températures de l'après-midi sont montées plus haut que prévu (enfin que ce que je prévoyais) : 26.4° à Andrézieux (qui est la maxi normale d'un début juillet), 27.3° à Bron (seulement 0.5° de moins que le record haut journalier, vieux record de 1945), 27.7° au Breuil.

Aujourd'hui l'instabilité de l'atmosphère augmentera légèrement, les orages locaux seront moins rares qu'hier tout en restant relativement discrets. Prévoyons donc un ciel assez chargé cet après-midi et quelques averses orageuses ici ou là. Les températures fléchiront sans doute sur les reliefs (on ne perdrait qu'un petit degré sur hier) mais resteront encore remarquablement élevées au moins sur l'agglomération lyonnaise (environ 28° de maxi).

Ambiance un peu plus orageuse pour demain mardi : la matinée devrait être sereine, mais l'après-midi beaucoup moins... Pensez-y si vous partez pour un grand parcours de la marche d'Affoux. Prévoyons donc un après-midi encombré de nuages plus ou moins menaçants et doté d'un risque orageux non négligeable. Températures maxi en baisse sur les reliefs qui pourraient être à l'ombre dès la mi journée.

Mercredi la douceur tentera de résister, elle aura du mal et s'effondrera en cours de soirée. Quelques averses orageuses probables en cours d'après-midi, a priori (bien ?) plus faibles et espacées que la veille.

Jeudi nous retomberons en automne. Crachin possible sous une température aux pourtours de 10-12° vers 800-1000 m. Vent de nord ou nord-ouest désagréable.

Possible réchauffement vendredi et samedi avec en prime un retour du soleil.

Dimanche-lundi : pas beaux et de nouveau frais voire froids.

dimanche 6 mai 2018 à 8h 15.

Il a mis du temps hier le soleil pour débarrasser le ciel des grisailles, il n'y est d'ailleurs pas complètement arrivé et la journée n'a sans doute pas été également ressentie selon que l'on se trouvait en hauteur soumis au vent (17.8° de maxi à Bard) ou en plaine (22.5° de max ià Andrézieux, 24° à Satolas, 24.6° à Bron et même 25.9° au Breuil).

Ce matin nous n'avons plus de nuages, la journée s'annonce très belle, les éventuels nuages convectifs de cet après-midi ne devraient pas arriver à occulter la sensation estivale. Au plus haut des plaines, nous verrons des 25°, quant aux 20°, ils devraient se généraliser sous 1000 m vu la faiblesse du vent.

Demain lundi la dégradation annoncée dans ces lignes depuis plusieurs jours aura bien du mal à se mettre en place ; les nuages bourgeonnants de l'après-midi ne donneront que trois gouttes ici ou là, 90% de notre territoire restera au régime sec. Températures maximales en retrait de 1 ou 2° sur celles d'aujourd'hui là où les nuages s'imposeront, c'est-à-dire au-dessus des reliefs.

Mardi et mercredi la tendance instable s'affirmera. Les petites pluies convectives seront un peu plus généralisées en fin d'après-midi. Les contrées arrosées (elles ne le seront pas toutes) ne récolteraient que quelques millimètres sur l'ensemble de ces deux journées. Dérisoire donc. Températures en légère baisse mardi mais encore supérieures à la normale ; mercredi le vent pivotera au nord, il fera encore moins doux l'après-midi.

Jeudi refroidissement. Cette nouvelle journée fériée ne sera plus estivale et même pas printanière sur nos petites montagnes : la température repassera sous la barre des normes et il pourrait pleuvoir une bonne partie du temps clair. Là encore, même s'il pleut assez souvent, les cumuls ne devraient pas nous donner la belle pluie printanière attendue... Tablons sur du 5 mm.

Vendredi des efforts seront fournis pour repousser le mercure vers le haut (je n'ai pas dit les sommets !). L'ambiance retrouvera donc péniblement un standard de saison. Arrêt probable des pluies.

Il ne faudra pas se méprendre samedi : même si le thermomètre retrouve des couleurs, l'embellie ne durera pas.

Dimanche-lundi : probable profond refroidissement, on peut de surcroît s'autoriser à espérer le bon mouillage de printemps réclamé depuis un mois. On peut le faire...

samedi 5 mai 2018 à 9h.

On ne peut pas dire qu'il fait froid, la température moyenne est même supérieure à la normale  (17.1° de maxi hier à Andrézieux pour 17.5° de normale, 10.3° de mini pour 7.7° de normale), mais cette absence d'ensoleillement combinée au bon vent de nord ont encore rendu la journée d'hier presque automnale.

Ce matin le fond de l'air est encore plus doux (13° de mini à Andrézieux, on est donc 5 degrés au-dessus de l'habitude pour un 5 mai), la couverture nuageuse semble malheureusement encore bien compacte... Le vent d'est devrait tout de même nous expulser cette tartine nuageuse en cours de matinée. Prévoyons alors une bonne chaleur pour l'après-midi, probablement 21-23° pour les meilleures plaines.

Demain dimanche nous apportera 1 ou 2 degrés de plus, les plaines frôleront ou toucheront le 25° sous un soleil dominant. Quelques nuages convectifs pourraient bourgeonner en cours d'après-midi.

Lundi pas plus que mardi ne remettront en cause la grande douceur, les nuages orageux pourraient cependant aller jusqu'à donner quelques pluies ici ou là. Il semble que la journée de mardi soit plus instable que celle de lundi. N'attendons -malheureusement- pas la bonne pluie de printemps pour ce début de semaine, certes les orages sont capables de nous jouer des tours mais on ne voit pas ceux-ci faire déborder les pluviomètres. Tablons sur l'ordre de grandeur suivant : 5 mm pour l'ensemble de ces deux jours... autant dire pas grand-chose...

Mercredi il fera encore chaud (pour la saison) en plaine, le thermomètre commencerait à décliner en montagne. Pas de pluie ou alors un petit orage impromptu.

Jeudi l'ambiance sera nettement plus fraîche, surtout sur nos petites hauteurs.

L'éventuel sursaut thermique de vendredi ne devrait pas se prolonger plus de 24h, attendons-nous à un temps (très nettement ?) plus frais pour le prochain week-end.

vendredi 4 mai 2018 à 8h 30.

Il a manqué environ 4° à l'après-midi d'hier pour pouvoir tenir son rang de début mai : 17.9° de maxi normale à Andrézieux pour un 3 mai et seulement 14° hier ; les crêts exposés au vent de nord n'ont même pas atteint 10° au-dessus de 850-900 m d'altitude.

Aujourd'hui le vent de nord ne lâchera pas grand chose, on peut toutefois espérer un peu plus de lumière qu'hier ; la température vespérale gagnera 3 ou 4° ce qui permettra à cet après-midi de soutenir la saison.

Demain samedi on pourra compter sur un peu plus de soleil encore, la bise faiblira et la température pourra de nouveau gagner 3 ou 4°. Nous atteindrons alors 22-24° en plaine au meilleur de l'après-midi.

Dimanche le vent s'atténuera, l'ambiance deviendra plus humide mais toujours aussi chaude ; les nuages convectifs pourraient se former l'après-midi, au moins sur les reliefs.

Lundi on aura oublié la bise, le vent s'orientera très mollement au sud. Durant l'après-midi, le risque pluvieux gagnera, nous pourrions recevoir quelques gouttes et entendre le tonnerre.

Mardi on ne changera pas grand chose : ambiance chaude (pour la saison !), absence de vent et atmosphère probablement instable. Orages possibles l'après-midi.

Ensuite l'évolution n'est pas certaine, nous conserverions un temps globalement doux jusqu'en fin de semaine, on aurait de la peine à se défaire de l'humidité.

jeudi 3 mai 2018 à 8h 30.

On a un petit retour d'est en ce moment qui donne quelques gouttes sur le Lyonnais, ces pluies resteront insignifiantes mais la journée sera toutefois maussade à cause des nuages.

Journée grise donc aujourd'hui avec des températures maximales 2 ou 3 degrés sous la saison sur nos petites montagnes où le vent de nord n' pas dit son dernier mot.

Demain vendredi nous retrouverons un peu de lumière, les températures passeront alors le cap saisonnier en nous offrant un petit peu plus de 20° en plaine. Le vent de nord ne faiblira guère.

Samedi et dimanche on pourra parler de chaleur en plaine où les 25° sont atteignables en fin de week-end. La bise nous fera la bise samedi car dimanche elle sera partie. Un début d'évolution orageuse est entrevisible pour dimanche soir.

Lundi et mardi nous garderons une grande douceur sous un ciel probablement menaçant. L'instabilité de l'atmosphère fait de moins en moins de doute, on pourrait alors recevoir quelques pluies orageuses.

Un refroidissement en seconde partie de semaine est envisageable.

mercredi 2 mai 2018 à 7h 30.

La température moyenne sera encore un peu juste sur nos petites montagnes pour les deux jours à venir : certes le soleil de l'après-midi devrait pousser le mercure aux alentours de sa normale pour un début mai, mais les matinées sont encore bien fraîches. N'attendons pas la pluie avant la semaine prochaine ; ça commence à faire long par ici où le dernier arrosage n'a été qu'homéopathique (seulement 11 mm depuis le 15 avril et de grosses chaleurs durant cette période).

Aujourd'hui la lumière reviendra, elle sera probablement légèrement tamisée par un voile élevé. Températures maxis de saison en plaine à savoir environ 18° sur celle du Forez et 1 ou 2 degrés de plus sur Lyon.

Demain jeudi nous devrions avoir plus de mal avec le soleil, les nuages devraient s'épaissir et le vent de nord augmenter de vitesse. On attendra donc encore un peu pour la belle journée de mai. Pas de pluie.

Vendredi le fond de l'air gagnera  quelques degrés, la température moyenne atteindra donc (péniblement) un niveau banal pour un début mai. Nuages et soleil, vent de nord, pas de pluie.

Le réchauffement sera bien plus évident ce week-end, l'isotherme 20° montera jusque par ici. Pas de pluie samedi mais on pourrait noter le début d'une petite instabilité en voyant les nuages bourgeonner l'après-midi. Dimanche la petite instabilité se maintiendra, elle pourrait même augmenter un peu...

Passé dimanche, la douce chaleur stagnera voire régressera légèrement ; on ne rééditera donc pas les excès d'avril sur ce plan là. La tendance pour le début de semaine prochaine est à l'instabilité, il y a encore beaucoup d'obstacles à franchir avant d'annoncer LA belle pluie de printemps...

mardi 1er mai 2018 à 9h.

Voici donc un premier mai dans la lignée des deux précédents : il pleut sous 3° de température et de la neige est signalée dans les monts du Forez sous 1000 m (il n'est pas impossible que l'on voit ici quelques flocons mêlés à la pluie en cours de matinée). La webcam de Prabouré (une des rares encore en service actuellement) indique un début de tenue au sol.

Cet après-midi devrait voir disparaître les précipitations ; la douceur ne reviendra pas, au meilleur de la journée ne comptons pas bien plus de 10-11° par ici si le soleil le veut bien, moins de 10° sinon.

Demain mercredi le fond de l'air sera encore bien froid au lever du jour : entre 2 et 4° tant en plaine que vers 1000 m. Ensuite, le soleil devrait s'imposer et faire en sorte d'apporter 2 ou 3° de plus qu'aujourd'hui. Les températures maximales recolleront aux normales de saison (18.1° pour un 2 mai à Andrézieux).

Jeudi le vent de nord se renforcera nettement, l'impression demeurera bien fraîche sur nos petites montagnes, surtout que le soleil risque de ne pas être aussi généreux que la veille... Cet éventuel manque de soleil nous refera perdre un couple de degrés l'après-midi.

Vendredi n'a pas l'air de s'annoncer bien lumineuse : pas de pluie mais probablement beaucoup de choses grises dans le ciel... toujours le vent de nord et températures maximales à peine voisines de la normale.

Samedi-dimanche formeraient un possible beau week-end : le vent de nord serait toujours présent mais le soleil plus généreux et les températures en hausse.

Semaine prochaine ?

Douce mais possiblement humide... à suivre.

lundi 30 avril 2018 à 8h.

Les rafales de sud ont dépassé hier dimanche 29/04/2018 à plusieurs reprises les 120 km/h à l'anémomètre de la station automatique Météo France des Sauvages : 125 km/h pour la plus rapide, entre 17 et 18h. Sur le Pilat, l'anémomètre de la balise de la FFVL située au crêt du Rachat (1380 m alt, entre la Perdrix et la Botte) est même monté à 197 km/h !

En fin de journée, la pluie est arrivée mais n'est pas tombée de manière équitable, elle a (comme bien souvent) largement arrosé la région de Clermont et Vichy mais aussi le sud de nos départements (9.3 mm à Andrézieux) ; ici à Violay on a dû se contenter de 4.2 mm. Voyez ici la répartition de ces gouttes.

Heureusement qu'il y a un peu de soleil ce matin, la verdure resplendit et on ne se croit pas en fin d'automne... La température est descendue ici à 3.4° en toute fin de nuit, l'isotherme 0° plane actuellement au voisinage de 1500 m... l'été du coucou est bel et bien terminé.

Les deux journées à venir s'annoncent bien froides et maussades. Aujourd'hui la matinée ne devrait pas nous valoir de pluie mais un régime d'averses semble se profiler pour cet après-midi. Les températures de nos humbles sommets d'entre Loire et Saône auront du mal à pousser le mercure jusqu'à 10° cet après-midi.

Demain 1er mai il fera encore plus ou tout aussi froid (mais peut-être pas tant que les deux précédents qui nous avaient donné de la neige ici à Violay et bien ailleurs). Prévoyons donc un temps particulièrement frais pour la saison (minis de l'ordre de 3° et maxi en dessous de 10° vers 800 m d'altitude) ; la pluie est probable, elle sera neige au-dessus de 1200 m à peine, les hautes chaumes foréziennes pourraient momentanément griser.

On avait prévu le retour de la belle lumière pour mercredi, le pari tient toujours. "Retour du soleil" ne rimera pas avec "température en réveil", le thermomètre restera encore trop bas pour un début mai sous un vent de nord sensible. Prévoyons une douzaine de degrés au meilleur de l'après-midi vers 800 m et au vent.

Ce vent de nord, installé mercredi, pourrait bien s'incruster plusieurs jours, peut-être même une semaine. D'accord il offrira quelques petites variations en s'inclinant parfois au nord-est mais il devrait s'entêter au moins jusqu'en fin de semaine... ce qui n'augure rien de bon pour ceux qui attendent une bonne pluie...

Jeudi et vendredi le fond de l'air restera frais, il faudra probablement attendre le prochain week-end pour retrouver des températures de saison.

dimanche 29 avril 2018 à 8h 30.

Le vent de sud vient de prendre les commandes en cette fin de nuit, il faisait 14.1° à 8h à Bron mais que 6.8° au Breuil où le souffle ne doit pas encore pénétrer. A Andrézieux, on avait 6.9° à 5h puis 12° à 6h et 15.6° à 8h. Les plus fortes rafales se produiront à la mi journée ou en début d'après-midi, on pourrait alors mesurer des pointes autour de 100 km/h sur nos petites hauteurs. La pluie nous laissera probablement une bonne partie de la journée au sec, elle n'arriverait qu'en fin d'après-midi voire soirée, elle pourrait être intense mais pas très durable, les monts du Forez protègeront une bonne partie de la plaine qui ne recevrait donc que peu de millimètres.

Cette pluie nous chassera l'air doux.

Demain lundi on se croira à la mi mars, surtout sur nos petites montagnes. Le ciel lâchera encore quelques pluies (neige au-dessus de 1200-1400 m) et la température peinera à passer 10° durant l'après-midi vers 800 m d'altitude.

Mardi 1er mai restera dans la lignée des deux précédents : froidure et petites précipitations. La limite pluie-neige est capable de s'abaisser le matin vers 1000-1200 m d'altitude, le reste de la journée s'écoulera dans une grande fraîcheur ponctuée de possibles gouttes froides.

Mercredi la lumière semble en mesure de revenir nous éclairer. Ne comptons pas sur un retour à la normale en ce qui concerne la température. Pas de pluie.

Ensuite il est bien difficile, pour l'instant, de prévoir quelque chose de robuste...

samedi 28 avril 2018 à 8h 30.

Quelle extraordinaire amplitude hier à Andrézieux ! nous sommes passés d'un petit 0.8° matinal à un énorme 26.5° dans l'après-dîner. Cette amplitude de 25.7° n'est toutefois pas la plus importante depuis que la station fonctionne (i.e 1er avril 1946) mais on n'en trouve que 2 légèrement plus importantes : 26.0° les 24 avril 2017 et 24 juillet 1962. Nous avons donc vécu hier, à Andrézieux, la troisième plus forte amplitude thermique journalière depuis au moins le 1er avril 1946.

Ce matin le temps a changé, il semble vouloir changer plus vite que prévu... Ici le brouillard nous fait penser à l'automne, surtout qu'une petite bruine s'est invitée à la matinale. On peut espérer une éclaircie pour cet après-midi, les températures resteront d'un niveau correct pour une fin avril.

Demain dimanche la pluie reviendra, probablement plus forte que celle d'aujourd'hui ; avec un peu de chance, elle nous laissera une bonne partie de la journée au sec en ne se produisant qu'en toute fin d'après-midi ou soirée. D'ici là, le vent de sud se sera époumoné en cours d'après-midi nous garantissant encore une agréable température.

Lundi matin l'ambiance sera bien froide sur les hauteurs, le thermomètre passera probablement sous 5° par ici en début de journée. Journée fraîche et maussade en perspective.

Mardi matin il fera encore plus froid, on pourrait voir quelques flocons aux alentours de 1000-1200 m d'altitude en matinée. Journée bien trop froide et largement triste pour un 1er mai (on en a l'habitude).

Mercredi ne semble pas vouloir rétablir le printemps, à croire que l'été du coucou qu'on vient de vivre n'est pas prêt de se reproduire...

Vu d'ici, la seconde partie de semaine n'est guère encourageante si vous recherchez chaleur et lumière, on n'aura probablement rien de tout ça...

vendredi 27 avril 2018 à 5h 30.

La parenthèse fraîche d'hier est terminée ; nous retrouverons aujourd'hui le plein soleil et, au prix d'une remarquable amplitude thermique, des 25° en plaine.

Demain samedi la douceur tiendra bon mais on ne pourra plus parler de chaleur, tablons sur un 20° en plaine. Le ciel sera nuageux et le vent s'orientera au sud. Une goutte ou deux est envisageable en fin d'après-midi.

Dimanche le vent de sud passera à la vitesse supérieure nous garantissant une bonne douceur matinale ; ensuite, il n'est pas sûr que nous puissions retenir la pluie jusqu'en fin d'après-midi : celle-ci pourrait en effet brutalement débarquer à la mi journée ou en cours d'après-midi. Le thermomètre plongera en quelques heures, il pourra neiger vers 1400-1500 m avant la tombée du jour. Cette pluie sera possiblement significative, la dizaine de millimètres pourrait être la norme voire la borne inférieure.

Lundi la fraîcheur s'installera pour de bon, il faudra compter avec la pluie, plutôt en seconde partie de journée.

Décidément, nous n'avons pas de chance avec les 1er mai : orage et grêle en 2013, pluie et fraîcheur en 2014, idem en 2015, neige en 2016, re-neige en 2017... le millésime 2018 ne s'annonce pas des plus printaniers, on pourrait recevoir encore quelques gouttes dans une ambiance digne d'une mi mars.

Mercredi ne verrait pas beaucoup d'amélioration : fraîcheur et gouttes.

jeudi 26 avril 2018 à 8h.

Nous renouons, aujourd'hui et très provisoirement, avec des températures normales pour la saison, chose qui n'était pas arrivée depuis le 14 avril dernier. Ce matin l'ambiance est grise et juste fraîche (6.2° ici à Violay) ; il ne pleuvra pas de la journée, les nuages s'effaceront progressivement et nous laisseront une après-midi bien ensoleillée. Les températures maximales peineront à toucher 20° en plaine, 15° par ici.

Demain vendredi la chaleur inhabituelle pour ce calendrier nous retombera dessus, les mercures s'étireront de nouveau jusque vers 25° en plaine. Soleil dominant.

Samedi le ciel deviendra plus incertain, quelques gouttes (mais juste quelques gouttes) sont possibles ici ou là en cours d'après-midi. Températures un peu moins chaudes que la veille.

Avec un peu de chance, la pluie de dimanche pourrait nous laisser sèche une bonne partie de la journée, l'arrosage (de l'ordre de 10 mm) arriverait plutôt en fin d'après-midi ou début de soirée.

Lundi nous aurons refermé cette incroyable seconde quinzaine d'avril, le temps deviendra bien plus frais au point de provoquer quelques floconnades vers 1500 m d'altitude.

Mardi-mercredi : trop frais et humide.

mercredi 25 avril 2018 à 8h.

La bonne pluie n'est pas décidée, nous aurons peut-être aujourd'hui trois gouttes isolées et pas plus ; il faudra sans doute attendre dimanche ou lundi pour voir enfin pleuvoir (il n'est pas tombé 1 millimètre depuis vendredi 13 ou samedi 14 dans la moitié sud de nos départements). Aujourd'hui toujours, la température chutera en montagne en cours ou fin d'après-midi, les plaines auront eu le temps de voir quelques pointes à 25°.

Demain jeudi il fera nettement plus frais, nous serons revenus à des tiédeurs d'une fin avril, le thermomètre peinera à toucher 20° en plaine sous un soleil en prise avec les nuages et le vent de nord.

Vendredi le soleil se sera débarrassé des encombrants, la température de l'après-midi devrait de nouveau atteindre ou dépasser 25° en plaine.

Samedi la dégradation entrevue dans l'édito d'hier pourrait être suffisamment repoussée pour nous laisser une journée sèche à la température agréable (2 ou 4° de moins que la veille).

Dimanche le temps devrait se gâter dans une ambiance encore douce, une onde pluvieuse est en prévision pour la soirée ou nuit suivante.

Lundi nous retomberons dans la grande fraîcheur, indigne d'une fin avril.

Ce temps frais et possiblement humide semble vouloir s'étendre à au moins la première moitié de la semaine prochaine.

mardi 24 avril 2018 à 8h.

Seul l'extrême nord-ouest du département de la Loire a été arrosé hier, les pluies se sont étendues sur l'axe (habituel) Clermont-Châlon.

Aujourd'hui le soleil nous poussera de nouveau le mercure à des niveaux bien trop hauts pour une fin avril, les températures maximales atteindront 24-25° en plaine.

Demain mercredi le temps changera un peu, le ciel deviendra plus chaotique annonçant un net refroidissement en cours de nuit suivante. Pas ou si peu de pluie.

Jeudi l'ambiance se sera très nettement rafraîchie, nous nou situerons probablement sous les normales de saison. Le vent de nord imposera moins de 12-14° au thermomètre de nos hauteurs.

Vendredi : réchauffement sous un ciel toujours sec.

Samedi : matinée sans doute sèche puis dégradation pluvieuse envisagée en seconde partie de journée.

Dimanche et lundi : pluies probables dans une ambiance fraîche.

lundi 23 avril 2018 à 7h 45.

Cette journée de dimanche a certes été la plus chaude de l'épisode à Andrézieux mais, contrairement à ce qui était pressenti, sa température maximale n'a pas réussi à devenir la plus élevée d'un mois d'avril, il a manqué pour ça un petit degré : 28.1° hier à Andrézieux pour 28.8° de record mensuel (en 1947 et 1949).

Aujourd'hui nous passerons sous la pluie, celle-ci arrose présentement les monts du Forez, on la verra ici et un peu partout ailleurs sur la moitié nord de nos deux départements avant la fin de matinée. Cette première salve devrait presque épargner la moitié sud dudit couple ; une seconde poussée est envisagée en cours ou fin d'après-midi, ce deuxième passage serait plus actif et généralisé. Au final, on peut escompter entre 5 et 10 mm de pluie en moyenne.

Le temps sec devrait revenir dès demain, le soleil aussi. Les températures regagneront un peu du terrain perdu aujourd'hui, on pourra tutoyer les 25° en plaine.

Mercredi l'ambiance restera bien trop chaude pour la saison (25-27° en plaine), une très faible tendance orageuse (a priori pas ou très peu de pluie) précédera, en fin de journée, l'arrivée d'un air beaucoup plus frais.

Jeudi le fond de l'air nous paraîtra bien froid, pas de pluie.

Vendredi la chaleur pourrait tenter un retour, cet essai ne sera probablement pas concluant ou, à défaut, pas très durable puisque la (bonne ?) pluie semble probable pour le week-end.

dimanche 22 avril 2018 à 10h 15.

27.5° de maxi hier à Andrézieux, le vieux record journalier de 1949 (28.1°) a senti le vent du boulet ; 28.7° à Bron, là le record journalier de 1949 (27.2°) est bien battu.

Aujourd'hui il devrait faire encore plus chaud, surtout à Andrézieux où le petit vent de sud sud-ouest devrait pousser le mercure jusqu'à frôler ou battre le record mensuel ; en d'autres termes, aujourd'hui à Andrézieux pourrait être la plus chaude journée d'avril (en terme de température maximale) depuis au moins celui de 1946, il faudra pour cela monter au-dessus de 28.8°... c'est possible.

Demain lundi ce sera pluie. La matinée devrait rester chaud et sèche, c'est plutôt en seconde partie de journée que quelques orages viendront tempérer la hausse thermométrique et apporter quelques millimètres de pluie là où ils auront la bonté de sévir.

Retour du beau et chaud pour mardi.

Mercredi les thermomètres de plaine auront sans doute le temps de monter au-dessus de 25° avant l'après-midi. En seconde partie d'après-midi, de nouvelles pluies possiblement orageuses viendront mettre un point final à cette vague de chaleur.

Jeudi vendredi samedi le vent aura tourné au nord et le soleil se fera plus rare. Nous serons retombés dans des températures de saison, voire même inférieures à la saison.

samedi 21 avril 2018 à 5h 15.

Ca y est, le premier record de chaleur de la séquence estivale en cours est tombé hier ; certes il ne s'agit "que" d'un record journalier, mais tout de même : 28.1° de maxi hier à Bron et 26.7° pour le précédent record journalier (en 1968, car 1949 avait fait une pause). Andrézieux est monté hier à 26.5° (record journalier toujours en place, 26.9° en 1968), Gerland a atteint 29.3° et a poussé l'indice humides au-dessus de 30 pour la première fois de l'année (30 à 16h, 30.4 à 18h30). Ici, il n'a pas manqué grand chose pour toucher le premier 25° de l'année : 24.8° au maxi à ma station bien protégée du vent d'est, seulement 22.1° à Bard-le-ventilé.

On ne verra aucune différence entre aujourd'hui et hier si ce n'est quelques cumuls un peu plus hardis que ceux d'hier.

Dimanche fera probablement sauter le premier 30° de l'année sur Lyon et peut-être ailleurs, cette journée sera la plus chaude de toutes. Le vent aura viré au sud ouest ce qui pourrait amener Andrézieux à battre son record mensuel de haute maximale qui est encore conjointement détenu par 1947 et 1949 avec 28.8°.

La prévision n'est pas simple pour lundi : oui le thermomètre "chutera" mais il sera tellement haut dimanche que nous resterons encore nettement au-dessus de la moyenne (surtout en plaine) ; le problème vient des précipitations... je crains que tout le monde ne soit pas concerné par l'éventuelle et fugace dégradation orageuse.

Il semble que l'insolente chaleur veuille revenir nous chauffer les oreilles mardi et mercredi.

vendredi 20 avril 2018 à 8h 15.

On a encore gagné 1 degré hier après-midi, les maxis les plus hautes ont atteint : 26.1° à Andrézieux (plus haute maxi lors d'un 19 avril depuis celui de 1949 où il avait fait 27.4°), 26.9° à Sain Bel, 27.1° à St-Exupéry, 27.3° au Breuil, 27.6° à Bron (plus haute maxi lors d'un 19 avril depuis celui de 1949 où on avait eu 29°), 27.8° à Ecully, 28.5° à Gerland, 24.2° ici à Violay bien abrité du vent d'est, seulement 22.1° à la même altitude à Bard mais bien exposé à ce vent.

On aura noté, hier, l'apparition de quelques cumulus vers le nord et le nord-ouest en cours et fin d'après-midi.

Aujourd'hui l'été se poursuit. Nous revivrons la journée d'hier dans ses moindres détails : température similaire, vent d'est et quelques cumulus bourgeonnant durant l'après-midi.

Samedi la journée sera éprouvante pour les 300bornards au départ de Feurs : il n'est déjà pas simple de rouler 300 (en fait 309 km) dans une même journée, mais il est encore plus compliqué de le faire sous une chaleur très précoce pour les organismes. Les cumulus bourgeonneront l'après-midi, le petit vent d'est sera toujours là et les températures maximales rééditeront les exploits d'hier et d'aujourd'hui.

Dimanche le vent tournera au sud, annonçant un petit changement de temps. Dimanche sera probablement la journée la plus chaude de la semaine, on pourrait frôler 30° dans certaines plaines.

Lundi rafraîchira l'ambiance avec quelques probables averses au programme, le fond de l'air demeurera toutefois nettement plus chaud que la normale. Contrairement à ce que je pensais, nous devrions ressortir de cette journée de lundi avec un peu plus de 1 mm au compteur ; n'attendons toutefois pas l'arrosage significatif mis à part les endroits où ces averses orageuses se produiront.

Mardi : sec et de nouveau très chaud pour la saison.

Possibles pluies mercredi (intensité à cerner) annonçant probablement un changement de temps plus durable.

jeudi 19 avril 2018 à 9h 15.

Les 25° ont été dépassés en de nombreux endroits hier mais les records de 1949 tiennent bon. Les maximales ont donc affiché 25° au Breuil, 25.1° à Andrézieux, 25.3° à Sain Bel, 26.9° à St Exupéry, 27° à Bron, 27.7° à Gerland (et 29.5 d'humidex maxi).

L'air chaud est bien installé sur les hauteurs, on a noté cette nuit des minimales de 14.4° ici à Violay ainsi qu'à l'Aubépin, de 15° à St André la Côte, contre 7.3° au Breuil, 7.5° à Andrézieux.

Aujourd'hui nous aurons les mêmes conditions météo qu'hier : une chaleur qui pourrait gagner encore 1 petit degré, du soleil généreux et toujours ce petit vent d'est bien rafraîchissant.

Demain vendredi on n'ajoutera ni ne retirera quoi que ce soit.

Samedi le fond de l'air pourrait s'humidifier, quelques cumulus joufflus devraient éclore en fin d'après-midi sans toutefois être capables de donner de pluie.

Dimanche cette tendance humide persévèrera, reste à voir si les nuages convectifs de la fin d'après-midi pourront donner 3 gouttes ? Quoi qu'il en soit, le ressenti général restera estival, en terme de température maximale, cette journée dominicale pourrait être la plus chaude de la séquence.

Lundi : températures et ensoleillement en baisse, il fera tout de même encore bien plus chaud que la normale.

Sursaut thermométrique mardi avant un probable retour aux valeurs saisonnières (voire plus bas) en milieu de semaine.

La pluie ?

Trois fois rien : aucune goutte avant dimanche, 1 petit millimètre envisageable lundi, rien d'autre d'ici la fin de semaine prochaine.

mercredi 18 avril 2018 à 9h 15.

Aujourd'hui nous atteignons presque le "rythme de croisière" de la période chaude : les maximales de plaine atteindront 24-25°.

C'est probablement samedi ou même dimanche que le pic de forme de cette vague de chaleur sera touché : des 26-27° en plaine ne sont pas impossibles. On ajoutera, pour ces deux journées, une atmosphère plus humide qui pourraient pousser des indices humidex au-delà de 30... comme nous ne sommes pas encore acclimatés à ces températures là, le 300 de Feurs va être très éprouvant.

Lundi il semble que ce soit le début de la fin, nous retrouverions (avec un i car le doute est encore largement présent) progressivement un temps plus conforme à la saison.

Attention, l'été n'est certes pas encore installé, une période froide (et pourquoi pas gélive au moins au sol ?) s'affiche actuellement comme un scénario possible (parmi tant d'autres !) aux alentours du 26-27 avril.

 

mardi 17 avril 2018 à 8h 30.

Aujourd'hui nous n'aurons pas encore de température estivale, mais nous aurons du soleil à 100%, c'est déjà ça, et même surtout ça.

Les prochains jours de cette semaine vont tous se ressembler : 20° jusqu'à 1000 m et plus, 25° en plaine et un soleil conquérant dans un ciel ponctué de nuages décoratifs. Les températures minimales stagneront encore sous 10° demain matin puis elles dépasseront ce seuil les prochains jours.

Cette période chaude semble partie pour durer au moins jusqu'à dimanche ; ensuite, l'avenir est bien plus incertain.

 

lundi 16 avril 2018 à 9h.

Patience, patience, le beau temps chaud arrive, il ne s'est pas défilé.

Aujourd'hui la lumière solaire fera jeu égal avec les nuages, la température perdra probablement 2° sur celle d'hier (qui a tout de même dépassé 20° à Bron et 15° ici). Ce n'est donc pas aujourd'hui que l'on égalera la date d'apparition du premier 30° à Bron ; cette date appartient toujours à l'incroyable* mois d'avril 1949 avec 30.1° le 16.

Demain mardi la chaleur ne sera pas encore présente mais le soleil aura la maîtrise aérienne. Les températures regagneront amplement les 2 degrés abandonnés aujourd'hui, les 20° seront généralisés sous 500 m d'altitude.

Mercredi nous entrerons dans la véritable période chaude : l'isotherme 20° flottera au-dessus de 1000 m, les plaines rencontreront leur premier 25° de l'année tout ceci sous un ciel ensoleillé juste parsemé de quelques éventuels nuages décoratifs.

Jeudi, vendredi, samedi et pourquoi pas dimanche : beau et très chaud pour la saison, des 25° quotidiens en plaine sous un petit vent de nord-est. Les pessimistes verront poindre une toute petite tendance orageuse entre samedi soir et dimanche.

* cet avril 1949 détient à lui seul (à Bron depuis 1921) le record mensuel de basse minimale (-4.4° le 10) et celui de plus haute maximale (30.1° le 16). Il possède de plus encore 8 (dont 7 consécutifs) records journaliers de haute maximale en activité.

dimanche 15 avril 2018 à 10h.

10.9° au meilleur de la journée d'hier samedi... Il s'agit de la plus basse maximale depuis celle du 1er avril. Il faut dire que le soleil ne nous a pas aidé (totalement absent ici hier) et quelques gouttes n'ont rien arrangé non plus.

Cette période météo est sur le point de se refermer, on n'aura déjà plus de précipitations d'ici la fin de semaine prochaine voire le début de la suivante.

Ce matin le soleil se faufile entre les nuages, il devrait jouer à ce jeu toute la journée ; les températures prendront enfin de la consistance, on doit pouvoir frôler le 20° cet après-midi en plaine et passer, vers 800 m, juste au-dessus de 15° (ce qui n'est pas arrivé depuis samedi dernier (07/04)).

Demain lundi nous rechuterons en abandonnant 2 ou 3° sur aujourd'hui ; l'éclairage laissera encore à désirer.

Mardi sonnera le vrai début de la période estivale en vue. Mardi matin le Grand Projecteur aura probablement encore à batailler avec les nuages puis le ciel s'éclaircira petit à petit. Les 20° en plaine feront leur retour.

Mercredi l'ambiance s'échauffera encore de plusieurs degrés sous un soleil de plus en plus conquérant, tablons sur du 22-23° en plaine.

Jeudi vendredi samedi, certains thermomètre toucheront voire même dépasseront 25°. Cette première chaleur de l'année pourra jouer des tours à nos petites santés non acclimatées lors du 300 de Feurs samedi prochain...

samedi 14 avril 2018 à 9h.

On ne s'en sort pas de ce temps sombre et de ces après-midi trop frais : seulement 11.3° au meilleur d'hier ici... pas de quoi pavoiser pour une mi avril.

Cette nuit trois gouttes sont tombées (1.3 mm), le temps devrait rester sec jusqu'en cours ou fin d'après-midi où quelques averses sont de nouveau en ligne de mire. Autant dire qu'on ne verra pas beaucoup le soleil... il faudra bel et bien patienter jusqu'à mardi avant de pouvoir enfin l'apprécier.

Aujourd'hui le thermomètre aura de la peine à décoller, d'accord il est 2 ou 3° plus haut ce matin que les nombreux matins précédents mais il n'est pas certain du tout que l'après-midi prenne elle aussi 3° de réchauffement.

Demain dimanche les gouttes auront disparu, la tendance au réchauffement se confirmera en imposant quelques 18-20° en plaine. Le soleil sera encore bien trop timide, surtout sur nos petites montagnes.

Lundi le réchauffement marquera une pause, les nuages auront encore la part belle.

Mardi c'est promis le soleil reviendra, au moins en seconde partie de journée. Les 20° sont fort probables en plaine.

Mercredi-jeudi et sans doute vendredi aussi : journées presque estivales avec 23-25° en plaine et soleil généreux.

Le beau temps chaud (pour la saison) devrait s'accrocher encore samedi, ce serait une bonne nouvelle pour le 300 de Feurs. D'ailleurs le web master a placé la fusée sur le pas de tir, le décompte est lancé.

vendredi 13 avril 2018 à 8h.

Nous sommes toujours coincés entre la masse d'air froid stationnant sur l'Espagne (14.6° de maxi hier à Séville, 12° à Madrid) et celle bien plus chaude posée depuis quelques jours sur l'Allemagne (22.9° de maxi hier à Magdebourg, 24.4° à Berlin (Tempelhof), 21.2° à Varsovie).

Aujourd'hui débute un lent mais long réchauffement qui poussera l'isotherme 20° au-dessus de 1000 m mercredi ou jeudi.

D'ici là nous allons rencontrer encore quelques pluies en seconde partie de demain samedi (probablement en fin d'après-midi).

Aujourd'hui le soleil s'imposera plus ou moins bien, il fera une longue pause ce week-end et reviendra en conquérant à partir de mardi.

La période mardi-vendredi semble vouloir être estivale sur nos contrées, des 25° en plaine sont envisageables.

La fin de semaine ne semble pas s'orienter vers un rafraîchissement, nous devrions conserver des températures nettement plus chaudes que la normale sous un ciel possiblement moins serein.

jeudi 12 avril 2018 à 8h.

11.1° de maximale un 11 avril ici à Violay ce n'est ni catastrophique ni mirobolant ; ce qui commence à peser lourd c'est cette rareté solaire depuis... novembre dernier.

Hier on ne l'a pas vu 1 minute ici le soleil, aujourd'hui on devrait tout de même en profiter 1 heure ou deux.

Ce matin il pleut, on ne devrait cependant pas subir les gouttes bien longtemps : une éclaircie semble probable en milieu de journée avant l'éventuel retour de quelques menues et dispersées averses en fin d'après-midi. Les températures maximales auront encore du mal à atteindre la norme d'une mi avril.

Demain vendredi la pluie ne nous concernera plus ou si peu. Le soleil sera en ballottage avec les nuages, les températures maximales gagneront 1 ou 3° sur celles d'aujourd'hui, se replaçant dans la norme.

Samedi on verra encore monter le thermomètre qui pourrait de nouveau toucher 20° en plaine. Le soleil se remettra doucement de ses efforts de la veille...

Dimanche on pourra presque parler de chaleur pour la saison : le mercure montera 2 bons degrés au-dessus de 20° en plaine ; le ciel ne sera probablement pas tout bleu mais il n'empêchera pas la belle lumière de filtrer.

Lundi pourrait nous redonner quelques gouttes ? pas évident...

Le beau temps presque chaud pressenti pour a semaine prochaine est toujours d'actualité : belles journées ensoleillées et douces voire presque chaudes (pour la saison) entre mardi et vendredi.

mercredi 11 avril 2018 à 9h.

Le soleil ne veut pas de nous, ce n'est pas la peine de l'attendre aujourd'hui.

Le sud de l'Espagne (et l'Espagne toute entière d'ailleurs) doit commencer à désespérer : 15° de maxi hier à Séville et 30 mm de pluie... 7.9° de maxi à Madrid (aéroport) et 33 mm de pluie, tandis qu'à Berlin (Tempelhof) le thermomètre est monté à 24.6°et l'héliomètre à plus de 11 heures.

Ici il n'y a rien de plus à dire : la température est juste de saison, les nuages n'en finissent plus de défiler ou de stagner et il tombe parfois quelques gouttes. Aujourd'hui l'horaire de nos pluies quotidiennes semble vouloir être suffisamment tardif pour nous laisser une grande partie de la journée au sec : nous ne devrions recevoir que quelques débordements des trombes d'eau qui sévissent dans le sud que ce soir ou en toute fin d'après-midi.

Demain jeudi le fond de l'air perdra quelques petits degrés, il n'est pas dit que l'on touche 10° vers 800 -900 m. Une éclaircie pourrait se produire en matinée (mais pas plus d'une heure !) et des pluies significatives (10 mm ?) arroser l'après-midi.

Vendredi le temps redeviendra sec, les nuages seront toujours là, le thermomètre regagnera les petits degrés perdus.

Samedi-dimanche : temps plus doux, peut-être un nouveau 20° en plaine ? pas ou peu de pluie.

La semaine prochaine (il faudra sans doute laisser passer lundi) semble nous préparer enfin un beau temps stable et ensoleillé pour plusieurs jours d'affilée...

mardi 10 avril 2018 à 8h.

Il ne faut rien attendre de bien lumineux ni de bien doux pour cette semaine, même vendredi le soleil aura probablement du mal à nous consacrer quelques heures. Les pluies ne seront pas abondantes mais pourraient jeter quelques gouttes quotidiennement, ajoutons la température trop basse les après-midi sur les hauteurs et on a un temps pourri d'avril.

On peut toujours se dire que c'est bien pire ailleurs... où ailleurs ? en Espagne, au Portugal, au Maroc... Hier par exemple, la température de Séville n'est montée qu'à 16.9°, 16.7° à Almeria, 15.6° à Cordoue... Pendant ce temps on avait encore 21.3° à Strasbourg, 22.2° à Hambourg et Berlin.

Ce matin on n'est pas à l'abri d'une averse, il est possible que le ciel se troue un peu cet après-midi. Les températures maximales auront de la peine à toucher 10-12° vers 800 m d'altitude.

Demain mercredi pourrait nous réserver la journée au sec, nous n'aurions nos gouttes quotidiennes qu'en soirée et nuit suivante. Températures maximales en très légère hausse sous un ciel couvert.

Jeudi la fraîcheur nous retombera dessus. Pluies probables à un moment ou un autre.

Si vendredi n'est pas la plus belle de la semaine, alors ce sera sans doute la moins moche : un peu plus de soleil, un peu moins de fraîcheur et possiblement pas de pluie.

Samedi-dimanche : toujours ce temps sombre à peine tiedasse et mouillé...

lundi 9 avril 2018 à 9h.

Depuis vendredi soir, le soleil n'a pas brillé 2 heures par ici, on l'a un petit peu vu samedi mais pas du tout hier dimanche. Les températures sont toutefois restées douces, le thermomètre est même passé juste au-dessus de 20° à Bron (20.3° de maxi) qui a enregistré 4h de soleil.

Comme pressenti, le contraste thermique sud-ouest nord-est est saisissant à l'échelle européenne : on a eu hier des maximales de 20.2° à Alméria, 18.2° à Gibraltar, 19.1° à Séville, 20.0° à Marrakech mais 23.6° sur l'aéroport d'Hambourg (25° en centre-ville), 25.1° à Charleville Mézières, 26° à St Dizier, 26.3° à Strasbourg. Cette anomalie perdurera encore plusieurs jours.

Dans ce contexte là, nous autres resterons coincés entre les deux anormalités... le temps sera donc assez incertain entre les pluies abondantes au sud et le beau temps sec et chaud du nord. Prévoyons toutefois des températures trop fraîches en journée (10° de maxi vers 800-1000 entre mardi et jeudi) mais correctes voire tièdes en nuit. Les pluies ne seront jamais bien loin, on devrait en recevoir à peu près tous les jours d'ici vendredi.

Le soleil ?

On le verra probablement un peu demain car le furieux vent de sud pourrait nous dégager le fenestron, il ne faut en revanche pas trop l'attendre pour aujourd'hui, mercredi et jeudi...

Passons tout de suite à vendredi qui pourrait, comme la semaine dernière, se voir attribuer le titre de plus belle journée de la semaine. Les températures reviendraient à la norme et le soleil brillerait.

Samedi-dimanche nous pousseraient le mercure vers le haut (surtout dimanche) mais il n'est pas sûr que la poussette se fasse sous le soleil...

dimanche 8 avril 2018 à 9h 15.

Dernière journée grise et douce avant les journées grises et fraîches de la première moitié de semaine.

Ce matin le fond de l'air est encore très doux, les températures minimales, tant en plaine que sur les hauteurs, ont eu du mal à descendre sous 10°. Comme hier, le soleil d'aujourd'hui aura bien de la peine à transpercer les nuages, la température perdra encore 1 ou 2 degrés sur celle d'hier, le ressenti sera tout de même agréable. Quelques gouttes sont envisageables, plutôt en soirée ou nuit prochaine.

Demain lundi il fera un peu plus frais, les températures maximales rejoindront leur normale de saison. Le ciel demeurera tourmenté toute la journée (ce qui n'exclut pas quelques plages ensoleillées), quelques averses pourront se produire ici ou là. Sur le soir, le vent de sud reprendra du service.

Mardi matin il fera plus frais encore et il ne doit pas falloir compter sur le soleil pour nous réchauffer l'après-midi. Le vent de sud sera en pleine forme, il nous rabattra, une fois n'est pas coutume, de l'air relativement pas chaud venu d'Espagne (qui pourrait connaître, au moins dans son quart nord-ouest, une très grande fraîcheur). N'attendons donc pas bien plus de 8-10° au meilleur de la journée, par ici,  dans les versants peu ensoleillés vers 800 m d'altitude.

Mercredi le vent de sud se mettra en veilleuse, mais en veilleuse active... L'ambiance sera toujours partagée entre un petit morceau de soleil, une grande part de nuages et quelques pluies disparates. Températures sans grand changement vis-à-vis de la veille.

Jeudi l'amélioration tardera... Le vent de sud se réveillera et les nuages ne décrocheront pas facilement. Les températures n'atteindront toujours pas la saison, il fera frais les après-midi sous de possibles petites averses.

Vendredi pourrait nous préparer un beau week-end. Il est possible que le soleil fasse son retour et que les températures reprennent un peu de couleurs.

Prochain week-end doux et sans pluie ? C'est croyable !

samedi 7 avril 2018 à 9h.

Les premiers 20 degrés de l'année sont arrivés en plaine mais aussi ici, bien à l'abri du vent de sud. En plaine, les maximales d'hier ont largement dépassé 20° : 22.4° à Andrézieux, 22.3° à Bron, 22.1° au Breuil et à Sain Bel, 20.1° ici à Violay. A Andrézieux, l'amplitude journalière a atteint 23°, cette valeur est extraordinaire puisqu'il s'agit de la seconde plus haute pour un mois d'avril depuis au moins celui de 1946 ! La plus forte amplitude journalière d'avril a été mesurée le 24 de l'an dernier avec 26° qui est le record absolu de la station !

Ce matin le ciel est de nouveau couvert et il ne semble pas prêt à nous offrir une nouvelle journée semblable à celle d'hier... Il faudra probablement patienter 5 ou 7 jours avant de pouvoir revivre une journée à plus de 10h de soleil. L'ambiance est douce et le restera toute la journée, les petites gouttes tombées ici ou là il y a 1 heure de ça ne feront pas d'émules, le vent de sud les sèchera vite. Cet après-midi, une ou deux éclaircies ensoleillées feront remonter le thermomètre presque au niveau d'hier, les plaines passeront peut-être encore le 20° mais pas les collines.

On ne pourra ni parler d'amélioration ni de détérioration pour demain dimanche : la douceur sera toujours présente (en déclin toutefois) , les nuages masqueront au moins partiellement le soleil et trois gouttes insignifiantes pourront se produire en cours de journée.

Lundi la détérioration ne fera pas de doute : journée probablement pluvieuse (pluies orageuses envisagées) et température en baisse, redevenant à des niveaux de saison.

Mardi-mercredi-jeudi : temps trop frais pour la saison, les pluies ne seront probablement très abondantes (à contrôler tout de même) mais s'étaleront amplement. Il fera alors plus frais dans le sud de l'Espagne que dans le nord de l'Allemagne.

Possible redoux pour la toute fin de semaine.

vendredi 6 avril 2018 à 5h 30.

Les dérangements orangesques sont terminés, grâce au site de secours que vous n'avez pas manqué de visiter, vous n'avez pas eu de discontinuité.

J'ai entendu hier le premier coucou , il fallait bien tendre l'oreille.

Notre plus belle journée de la semaine est donc lancée : il fait encore un petit peu frais ce matin (3.0° de mini ici, proche de la gelée en plaine) mais le soleil va réchauffer l'atmosphère en quelques heures, les premiers 20° de l'année sont jouables à Andrézieux et Bron.

Demain samedi le ciel ne sera plus aussi lumineux, l douceur conservera ses acquis, elle nous mènera jusqu'à 18-20° en plaine. Pas de pluie ou alors juste 1 goutte soufflée par le vent de sud.

Dimanche devrait réussir à nous offrir un temps sec en retenant ses larmes jusqu'en soirée ou nuit mitoyenne à lundi ; le thermomètre perdrait quelques petits degrés tout en restant au-dessus des normales de saison.

Lundi l'ambiance fraîchira, surtout sur les hauteurs où les 10° ne sont pas garantis vers 1000 m. La pluie n'est pas assurée mais probable.

Mardi suivrait le même type de temps : un peu frais et possiblement humide.

Mercredi ne bouleverserait pas grand-chose en terme de météo : températures justes pour une presque mi avril et gouttes probables.

Pas ou peu de radoucissement ensuite, la seconde partie de semaine prochaine n'est certes pas encore bien cernée mais on ne voit pas ce qui pourrait nous ramener du printemps et nous chasser la pluie...

jeudi 5 avril 2018 à 5h 30.

Problèmes avec ORANGE hier mercredi 4/04/2018, vous avez bien entendu pensé à aller sur le site de secours. Visiblement, les problèmes continuent ce matin.

On a eu toute la météo hier : pluie, grésil, vent, tonnerre, brouillard, éclairs, soleil et même un peu de neige mouillée dans l'orage de 18h30. Au final il est tombé 18.4 mm d'eau.

question pluie, on est tranquille jusqu'à dimanche, il ne tombera rien d'ici là.

Aujourd'hui jeudi le fond de l'air sera frais, le soleil trouvera une solution entre les nuages. Pas bien plus de 10° vers 800 m.

Demain vendredi n'usurpera pas son titre de "plus belle journée de la semaine" ; le soleil devrait éclairer à 100% et la masse d'air se sera réchauffée : les fameux premiers 20° de l'année à Andrézieux et/ou Bron sont atteignables.

Samedi sera aussi très doux (20° en plaine) mais le ciel se chargera, le vent de sud remettra la soufflerie en route. Quelques gouttes sont possibles, plutôt en toute fin de journée voire la nuit suivante

Avec un peu de chance, on pourrait passer une bonne partie de dimanche au sec... à voir tout de même. Soleil à la peine mais douceur tenace, juste 1 ou 2 degrés de moins que les veilles.

La première moitié de la semaine prochaine semble nous préparer un temps plus humide et moins doux.

mercredi 4 avril 2018 à 8h.

L'orage gronde du côté d'Ambert, on voit ici l'horizon ouest bien noir... La pluie est donc au rendez-vous d'aujourd'hui, elle devrait traverser le département en cours de matinée ou peut être à la mi journée. A l'ouest de l'actuelle zone orageuse, les température mini de la nuit ont été excessivement douces : 14.6° de mini provisoire à Bron, si cette valeur tient jusqu'à ce soir 20h (ce qui est peu probable), alors elle effacera le record décadaire (et même bi-décadaire) d'avril. Une fois évacuée la ligne orageuse, nous devrions bénéficier de quelques éclaircies en cours d'après-midi avant que les averses ne reviennent à partir de 17h.

Demain l'ambiance sera apaisée, le soleil devrait tirer son épingle du jeu et nous proposer une belle journée lumineuse sous un ciel orné de quelques nuages inoffensifs. Le fond de l'air se sera bien refroidi, l'isotherme 10° ne montera pas plus haut que 700-900 m selon les orientations.

Vendredi avait été pressenti comme la plus belle journée de la semaine : elle devrait tenir son rang. Vendredi le soleil brillera à plein temps, l'après-midi, les thermomètres de Bron et d'Andrézieux devraient toucher 20° pour la première fois de l'année.

Samedi les nuages reviendront coloniser le ciel, l'ambiance sera encore très douce en plaine, si les premiers 20° ont échoué la veille, ils auront une session de rattrapage.

Dimanche nous débuterons le rafraîchissement, journée de transition encore relativement douce en plaine (15°), il serait bien étonnant de traverser la journée sans pluie.

Lundi clôturera la transition, la probabilité pluvieuse est élevée.

Mardi la transition passée nous laissera transis. Ambiance fraîche voire froide pour la saison, toujours de l'humidité, des flocons à des altitudes massif-centralesques à savoir 1000-1500 m.

Mercredi-jeudi : possible lente amélioration, températures encore un peu trop froides.

mardi 3 avril 2018 à 5h 30.

On en était loin des 18-19° en plaine hier, sans doute la faute au soleil bien trop timide si ce n'est absent et au grand vent de sud. Les plus hautes maximales ont atteint 16° environ en plaine du Forez (16.1° à Arthun) et un peu moins sur le Lyonnais (15.9° à Anse, 15.7° à Gerland).

Aujourd'hui mardi nous ne nous déferons pas du vent du sud, au contraire, il devrait nous raboter encore un peu plus. Ce matin la plaine connaît une extrême douceur (12.8° à Bron à 5h soit 10 degrés de plus qu'hier à la même heure). Une éventuelle éclaircie d'après-midi poussera peut-être le mercure 1 ou 2° au-dessus de celle d'hier, on ne touchera probablement pas 20°.

Mercredi il ne faudra pas compter sur plus de soleil qu'aujourd'hui, on aura probablement de la pluie à un moment ou à un autre, ces pluies pourraient être orageuses c'est-à-dire s'abattre ici et pas là avec un coup de tonnerre. Températures de l'après-midi en baisse, sans doute encore un bon 15° en plaine en fin de matinée avant l'arrivée de la pluie.

Jeudi nous retomberons dans le frais, même si le soleil revient plus ou moins timidement, il faudra compter sur le vent d'ouest alors n'attendons pas bien plus de 8° au meilleur vers 1000 m.

Vendredi pourrait être la belle journée de la semaine : le vent retournerait au sud et le soleil ne se priverait pas. Le premier 20° en plaine est peut-être pour vendredi.

Samedi garderait la grande douceur, je suis en revanche moins optimiste qu'hier car les nuages seraient bien capables de nous reboucher l'horizon...

lundi 2 avril 2018 à 7h 30.

Le vent du Midi a pris les commandes ; pour l'instant il se fait plutôt discret, il le sera moins cet après-midi et soufflera fort demain toute la journée. Grâce ou à cause de ce vent, les températures actuelles marquent un bel écart entre les collines ventées (9° ici à Violay, presque 10° à Bard) et les plaines encore abritées (1 à 1.5° à Arthun, Sain Bel, le Breuil). Dans ces coins, la hausse thermométrique de cet après-midi sera remarquable (sans être exceptionnelle), l'amplitude thermique pourrait en effet y approcher 18-19°. Nous devrions avoir aujourd'hui davantage de soleil en matinée qu'en après-midi, le vent du midi nous soufflera quoi qu'il en soit une agréable journée printanière (17-18° de maxi en plaine).

Demain mardi nous conserverons le même type de temps : du grand vent et de la tout aussi grande douceur. Les thermomètres ajouteront sans doute 1 ou 2° à leur score maxi d'aujourd'hui ce qui pourrait éventuellement nous faire éclore, en plaine, le premier 20° de l'année.

Mercredi le vent de sud tombera et la pluie fera de même. Ces précipitations pourraient être soutenues mais assez limitées dans le temps, une lame d'eau de l'ordre de 10 mm semble concevable. Il fera encore très doux le matin juste avant la pluie, beaucoup moins le soir après.

Jeudi la pluie sera faite mais on devra patienter pour la douceur. Le vent aura tourné à l'ouest.

Vendredi : plein soleil et thermomètre en nette hausse.

Samedi dimanche : peut-être quelques nuages inoffensifs, probablement pas mal de lumière et sans doute une température nettement au-dessus des normes de saison. Si on n'a pas eu notre premier 20° demain mardi, on l'aura à coup sûr le prochain week-end.

dimanche 1er avril 2018 à 9h 30.

Hier soir, mars nous a quitté sous les averses de neige et un grand vent froid ; ici seuls les toits et l'herbe ont légèrement et temporairement grisé, à la tour, l'ambiance était plus blanche.

Ce matin on observe un fort contraste thermique entre les montagnes froides et les plaines nettement plus douces : on a environ 8° d'écart entre la plaine du Forez (+5°) et les crêtes du Forez (-3° au col de la Loge et à St Anthème vers 1270 m).

La pluie est terminée, on ne la retrouvera que mercredi prochain. Ce dimanche il ne fera pas chaud du tout, les nuages auront la suprématie aérienne en matinée puis ce sera au tour du soleil cet après-midi ; malgré la belle lumière, le vent de nord-ouest n'autorisera que 10-12° de maxi à la plaine.

Demain lundi le fond de l'air se sera considérablement réchauffé, on devra probablement attendre encore un peu pour le premier jour à 20° en plaine mais on n'en sera toutefois pas très loin (18-19°). Le vent virera au sud et le soleil se cachera derrière les nuages.

Mardi sera la parfaite réplique de la veille avec toutefois quelques degrés matinaux (mais seulement matinaux) en plus. Le vent de sud ne désarmera pas, il imposera une très douce température à tous les étages (pas loin de 15° vers 1000 m et toujours un peu en dessous de 20° en plaine).

Mercredi pluie. Les quantités ne sont pas encore bien cernées mais attendons-nous à vivre une journée sous les gouttes. Températures maximales en baisse revenant conformes à la saison en plaine, peut-être un petit peu fraîches en montagne.

Jeudi nous redonnera le soleil mais pas encore la douceur (gel matinal au moins au-dessus de 1000 m).

Vendredi-samedi et possiblement dimanche : du soleil et de la grosse douceur.

samedi 31 mars 2018 à 9h.

Le gel au sol est généralisé ce matin, les toits sont même bien blancs. Pour l'instant le ciel est bleu et le soleil illumine les versants est ; ce beau temps ne durera pas plus de quelques heures, des nuages arrivent par l'ouest et ils nous donneront pluie ou neige (au-dessus de 800-1000 m) dans le courant ou en fin d'après-midi. Ce matin la pluviométrie de 2018 atteint 304.7 mm ; l'an dernier, ce cumul n'avait été dépassé que le 3 juin...

Demain matin les faibles gelées couvriront un peu plus de territoire ; la journée s'annonce très fraîche pour un début avril ensoleillé, l'isotherme 10° aura sans doute du mal à monter à 800-1000 m.

Lundi matin les gelées auront disparu de la montagne, on en retrouvera peut être dans les trous. En journée le soleil donnera à plein et nous poussera le mercure jusqu'à de bien belles maximales, même si les 20 degrés semblent un peu difficiles à obtenir sur ce coup là, on ne contentera de 19 en plaine et de pas bien moins sous 1000 m. Le vent de sud se réveillera en cours d'après-midi, il pourrait nous apporter quelques nuages capables de contester le soleil.

Mardi le vent de sud ne fera plus de doute, ses rafales se situeront entre 50 et 100 km/h sur les points hauts. La journée semble en capacité de se dérouler sans pluie, les températures minimales seront très loin de la gelée et les maximales avoisineront celles de la veille en plaine (19-20°) avec toutefois une différence due à l'altitude plus marquée. En toute fin de journée, à savoir à la mi nuit, les pluies débarqueront.

Mercredi ne sera pas la plus belle journée de la semaine, c'est certain. Les pluies devraient occuper une bonne partie du temps et ajouter une bonne dizaine de millimètres au compteur. Il ne sera pas impossible de retrouver quelques flocons en fin de journée au-dessus de 1000 m environ.

Jeudi matin l'ambiance se sera refroidie (isotherme 0° vers 1000-1200 m), la journée ne semble pas vouloir nous redonner des gouttes, le soleil devrait revenir mais le fond de l'air restera frais.

Vendredi marquera probablement une nouvelle hausse thermométrique.

vendredi 30 mars 2018 à 5h 30.

Mars n'en a pas fini avec ses millimètres, il va nous lâcher une belle douche aujourd'hui à la mi journée ; d'accord la pluie ne durera pas longtemps (1 heure environ) mais elle sera sans doute forte et pourquoi pas accompagnée de neige et/ou de tonnerre. En parlant de neige, il tombait hier matin vers 6h et vers 7h quelques flocons mouillés avec la pluie.

Demain samedi nous ne nous en tirerons pas comme ça... quelques gouttes ou flocons (vers 600-800 m) nous attendront au coin de l'après-midi ou de la soirée. Températures trop fraîches pour la saison : mini entre 0 et 2° par ici et maxi probablement inférieure à 10°.

Dimanche matin quelques gelées pourraient se produire en matinée. La journée sera très fraîche mais probablement sèche.

Lundi nous verrons un instant de printemps : certes il fera encore bien frais au lever du jour mais le soleil et la douceur de la masse d'air pousseront sans doute le mercure au-dessus de 20° en plaine, ce sera une première pour 2018. Sur les hauteurs, la température ne ménagera pas sa douceur, l'isotherme 15° devrait dépasser 1000 m d'altitude.

Mardi mercredi : le temps devrait se gâter sous la pluie...

jeudi 29 mars 2018 à 5h 30.

Le soleil se défile, les millimètres défilent. Encore 10.6 mm dans l'éprouvette ce matin, nous passons à 109.1 mm mensuels soit 180 % de la normale d'un mois de mars entier.

Aujourd'hui nous pouvons espérer passer une douzaine d'heures sans pluie. L'ambiance de cet après-midi assurera une température maximale similaire à celle d'hier (11.1° de maxi ici), le soleil probablement présent aura toutefois du mal à s'exprimer.

Demain vendredi nous retrouverons la pluie et la fraîcheur. Attendons-nous à des pluies possiblement soutenues vers la mi journée, on est en droit d'attendre une bonne dizaine de millimètres supplémentaires, histoire de pousser la pluviométrie de ce mois de mars au-dessus de 2 fois la normale.

Samedi le mois de mars tirera sa révérence sous la fraîcheur et... les gouttes de pluie.

Dimanche le temps devrait rester sec, les températures seront en hausse.

Une belle journée printanière est entrevue pour lundi, les premiers 20° sont accessibles en plaine... il faudra en profiter car dès mardi...

mercredi 28 mars 2018 à 5h 30.

Elle va être longue cette dernière semaine de mars : du vent, de la fraîcheur, de la pluie (flocons au-dessus de 800-1000 m) et surtout peu ou pas de soleil.

Aujourd'hui mercredi le temps ressemblera trop à celui d'hier : de la pluie l'après-midi et des températures maximales à peine de saison.

Jeudi verra sans doute une amélioration du côté du ciel : on ne devrait pas recevoir de gouttes, ce qui est remarquable. Le fond de l'air perdra 2 ou 3 degrés, juste pour se venger.

Vendredi on ne voit pas trop comment il sera possible de traverser la journée sans pluie. Températures trop basses pour une fin mars.

Samedi : fraîcheur et quelques gouttes.

Possible timide amélioration dimanche.

mardi 27 mars 2018 à 7h 30.

Mars finit de mauvaise humeur, il nous jettera pluie et fraîcheur jusqu'à son dernier souffle.

Hier le brouillard a recouvert la journée, 6 mm de pluie son tombés essentiellement le matin et la température a fluctué entre 3.3° (vers midi) et 4.7° (vers 19h)... journée minable donc.

Le retour aux étages sombres est difficile après ce dernier week-end "ski de rando" 100% réussi : soleil du samedi matin au dimanche soir, neige ultra abondante, descente de rêve du glacier de Gébroulaz sur 30 cm de poudre (et 5 m au-dessus de la glace), pratiquement personne au refuge de Péclet-Polset (14 skieurs pour 84 places...). Un week-end sur une autre planète, la planète du bleu  blanc, de la montée descente, du chaud glacial et du silence immense...

Aujourd'hui l'après-midi nous enverra encore de la pluie, la température perdra 1 ou 2 degrés sur la minimale et en gagnera autant sur la maximale : pas de changement notable sur la moyenne donc.

Mercredi je ne sais pas trop quand il pleuvra, mais il pleuvra. L'ambiance ne s'échauffera donc pas beaucoup durant l'après-midi... Avec un peu de chance, on atteindra 10° si le ciel veut bien ne pas pleurer l'après-midi.

Jeudi, comme pressenti dans le court édito d'hier, pourrait prendre le grade de journée la moins pourrie de la semaine. Avec un peu d'optimisme, on peut l'imaginer sans pluie voire même légèrement ensoleillée. Les minimales pourraient s'approcher du gel, les maximales plafonneront ici à 10°.

Vendredi se vengera de jeudi : nous recevrons probablement une nouvelle dose liquide sous une température diurne en possible rétractation.

Samedi est encore loin, on va donc attendre encore un peu avant d'annoncer des flocons. Mars nous en aura fait voir jusqu'au bout et le coucou est toujours muet...

Dimanche nous serons en avril, on peut espérer du beau temps pour cette fin de week-end de Pâques.

lundi 26 mars 2018 à 8h 15.

Mars terminera son exercice par une semaine bien maussade, on ne voit pour l'instant que jeudi éventuellement capable de se dérouler sans gouttes. La température sera à peu près de saison avec quelques oscillations qui pourraient faire flotter la limite pluie neige entre 1800 et 1000 m.

Les prévisions plus détaillées reprendront demain.

vendredi 23 mars 2018 à 8h.

La température moyenne des 22 premiers jours de ce mois de mars est passée juste sous celle de l'entier mois de janvier dernier (il est vrai une référence de douceur).

Les flocons d'hier soir ont ajouté un nouveau jour "avec chute de neige" à cette année civile 2018 qui en compte donc désormais 30. Trente jours "avec chute de neige", c'est d'ores et déjà bien davantage que les entières années 2002 (seulement 18 !), mais aussi 2011 (20), 2000 (26), 1997 (27), 2007 (29). La moyenne de ces 23 dernières années (entières) est de 45.5 unités et le record haut appartient à 2010 avec 74 cas.

Aujourd'hui nous verrons enfin le thermomètre tenter de remonter la pente, il dépassera 5° et fera ici demi-tour vers 7-8° ; d'accord c'est encore bien faible pour une fin mars, mais c'est mieux que ces 5 derniers jours. Les nuages du matin devraient laisser place à des éclaircies cet après-midi.

Demain samedi l'ambiance sera encore un peu plus douce, on pourrait atteindre une température banale pour le calendrier à savoir 10° vers 800 m d'altitude, le vent tournera au sud, il ne fera ni beau ni mauvais.

Dimanche sera probablement moins joyeux : quelques gouttes de ci de là sous une température similaire à celle de la veille.

Lundi-mardi : ambiance redevenue trop fraîche, petites pluies jamais bien loin.

jeudi 22 mars 2018 à 8h.

Il fait encore bien froid ce matin, mais la tendance va vers un réchauffement.

Cet après-midi, le soleil ne brillera sans doute pas aussi généreusement qu'hier, aussi la température maximale ne s'éloignera pas beaucoup de sa prédécesseresse la plus proche.

Demain vendredi un semblant de redoux poussera le mercure jusque vers des 7-8° par ici. Les nuages auront retrouvé leur place dans le ciel.

Samedi pourrait nous lâcher trois gouttes (plutôt en toute fin de journée voire même nuit suivante). Les températures maximales seront en petite progression, nous pourrions atteindre 10° par ici au meilleur de la journée.

Dimanche la relative fraîcheur humide semble vouloir prendre les commandes. Journée tristounette.

Rien à espérer de bien doux avant la fin du mois... Les incursions froides comme celle qui s'achève n'ont sans doute pas dit leur dernier mot.

mercredi 21 mars 2018 à 8h 30.

Il ne gèle pas partout en plaine (le val de Saône par exemple est épargné), on a environ -4° vers 800 m -7° vers 1200 m, -10° vers 1700 m, -28° à l'abri Vallot sur l'arête des Bosses dans le mont Blanc (4350 m) , -30° au presque sommet (4750 m).La journée sera plus lumineuse que celle d'hier, nous verrons le soleil dès la matinée ; le problème du vent ne sera pas réglé aujourd'hui : il soufflera encore fort et congèlera les lieux exposés ; quant aux températures, nous aurons les mêmes qu'hier.

Demain jeudi l'ambiance sera encore très froide le matin, on notera toutefois la décroissance du vent en soirée. Les températures maximales gagneront 1 ou 2° sur celles d'aujourd'hui, quelques flocons sont possibles en soirée ou la nuit suivante.

Vendredi, samedi, dimanche ne seront plus des journées glaciales comme on les connaît à présent, le mercure aura toutefois du mal à accrocher 10° dans nos montagnes. Le ciel ne sera pas très lumineux, il semble en effet que les nuages soient capables d'être majoritaires. Il ne devrait ni pleuvoir ni neiger ou alors trois gouttes insignifiantes par ici ou par là. Samedi le vent aura viré au sud.

mardi 20 mars 2018 à 5h 30.

Le soleil a finalement pris le contrôle de l'après-midi d'hier, il était encore toutefois gêné par les nuages. La température n'est montée ici qu'à 5.5° malgré la bonne exposition du coin.

Ce matin, probablement à cause du vent déjà bien installé, il ne gèle pas en plaine alors qu'il fait -3° ici, -6° vers 1300 m, -8° vers 1600 m.

Aujourd'hui nous revivrons à peu de choses près la même journée météo qu'hier, on remarquera cependant le vent de nord particulièrement froid.

Demain mercredi le ciel pourrait s'éclaircir encore un peu et le soleil briller davantage. Soleil ou pas, l'ambiance restera froide tout au long de la journée sous ce vent de nord ou nord-est toujours bien établi.

Jeudi nous amènera possiblement un supplément de nuages mais pas de calories : gelées matinales très sévères pour la saison (de l'ordre de -5 ou -7° par ici) et maximales pas très éloignées de 5° vers 800 m d'altitude. Le vent rétrogradera, quelques flocons pourront accompagner, en fin de journée, le relatif redoux.

Vendredi il fera moins froid, les températures maximales pourraient toucher 10° par ici ; des nuages mais probablement pas de pluie ou alors juste trois gouttes en tout début de matinée ou fin de nuit de jeudi à vendredi.

Les nuits seront moins froides ce week-end, on n'aura sans doute plus de gelées sous 1000 m, le ciel redeviendra sombre, quelques gouttes ou flocons sont envisageables sous des températures diurnes encore bien trop basses pour l'époque de l'année.

La semaine prochaine se profile moins froide mais humide et fraîche.

On ne voit toujours pas de signe printanier à l'horizon, nous devrions conserver des températures globalement inférieures à la normale jusqu'en avril.

lundi 19 mars 2018 à 7h 45.

On n'a eu que 1.1° au meilleur de la journée hier : 1.1° sur une fugace (10 ou 15 minutes) levée de brouillard. Quelques flocons sont venus griser les toits vers 19h et ils sont toujours là ce matin.

Aujourd'hui lundi il ne faut pas compter avoir chaud : on verra sans doute un peu de soleil (plutôt en cours d'après-midi) ; les températures maximales plafonneront vers 0° à 1000-1200 m selon les orientations à 6-8° en plaine. Le vent basculera progressivement du nord-ouest au nord-est en se renforçant.

Demain matin les gelées seront plus généralisées qu'aujourd'hui, elles seront en effet présentes en plaine ce qui n'est pas le cas ce matin. L'ambiance en journée demeurera glaciale malgré le soleil, il faut dire que le vent de nord-est soufflera généreusement (rafales supérieures à 50-60 km/h en de nombreux lieux). Températures maximales de l'ordre de 0° vers 800-1000 m en ubac de 5 ou 7 en plaine.

Mercredi ne devrait pas être avare de soleil, le grand froid (pour la saison) ne lâchera pas grand chose, le vent devrait s'essouffler, mais seulement en fin de journée.

Le ciel gris est en mesure de nous recouvrir jeudi et vendredi ; si les températures minimales remontent sensiblement, les maximales resteront hors-saison.

dimanche 18 mars 2018 à 8h 45.

Il nous reste peut-être deux ou trois gouttes ou flocons à tomber ce soir ou demain matin puis le temps s'asséchera franchement durant toute la semaine prochaine.

Aujourd'hui dimanche le ciel ne devrait pas nous laisser filtrer beaucoup de lumière, quelques flocons tomberont au-dessus de 700-900 m ; l'après-midi verra le thermomètre péniblement monter vers 8° en plaine tandis qu'il ne franchira pas 0° au-dessus de 1000-1200 m. Sur le soir, le gel devrait descendre aux alentours de 600-800 m.

Demain lundi quelque rares flocons sont encore envisageables en matinée puis le ciel devrait plus ou moins laborieusement se découvrir. Les températures matinales seront presque toutes dans le petit gel, les maximales plafonneront vers 6-8° en plaine et 0° vers 1000 m en ubac.

Mardi l'ambiance serait enfin franchement plus lumineuse avec un soleil présent du matin au soir. Les gelées matinales prendront de la profondeur (-3 à -5°) et, malgré le soleil, les maximales seront bridées sous 3-4° vers 800 m et 6 ou 7° en plaine. Il faut dire que, mardi, le vent du nord soufflera fort, les hauteurs exposées vivront donc une belle journée hivernale en ce premier jour de printemps astronomique.

Mercredi copiera mardi : de la belle lumière mais un froid glacial (pour la saison !) le matin (gelées de l'ordre de -5° vers 800 m, -10° vers 1300 m) mais aussi et surtout l'après-midi (non dégel vers 1000-1200 m en ubac et guère plus de 6° en plaine ventée).

Jeudi ne nous ramènera pas au printemps : toujours des gelées marquées en matinée et une après-midi nettement trop froide pour la saison ; les nuages pourraient de nouveau nous recouvrir le ciel, le vent de nord faiblira.

Vendredi samedi dimanche : redoux sensible mais encore insuffisant pour nous réconcilier avec des températures banales d'une fin mars.

Le 200 s'est finalement roulé sans trop de misères, heureusement que la pluie froide nous a abandonné à la mi parcours. Voir ici le commentaire de Gilles Peyrard.

samedi 17 mars 2018 à 6h 15.

La pluie n'a pas raté son rendez-vous d'hier soir : 9.7 mm de plus dans le pluviomètre ce matin ce qui porte le cumul provisoire du mois de mars à 83.8 mm soit environ 150% de ce qu'il tombe habituellement lors d'un mois (de mars) complet. On ne le dira jamais assez, cette saison froide 2017-2018 tombe à pic en ce qui concerne la recharge des nappes, on en avait urgemment besoin fin octobre.

La journée sera donc beaucoup moins affreuse que prévu il y a 3 jours de ça, on pourrait même avoir quelques percées de soleil en plaine. D'accord le thermomètre ne sera pas très vaillant pour une mi mars bien sonnée (5 ou 6° au maximum par ici et peut-être 10 en plaine) mais, après la frayeur de ces derniers jours, on lui pardonnera.

Demain le refroidissement poursuivra sur sa lancée, il est possible de juste passer sous le zéro, vers 800 m, en soirée.

Si le gel ne se pointe pas en soirée de dimanche, il ne devrait pas nous louper lundi matin.

Les journées suivantes, de mardi à jeudi voire vendredi, l'ambiance sera froide le matin (gelées de l'ordre de -2 à -5° par ici) et pas bien chaude en journée (3-6° au meilleur). Là encore, les températures prévues pour la semaine prochaine ont gagné 5 bons degrés sur les dernières prévisions.

Une autre bonne nouvelle est le tarissement des pluies : nous pourrions en effet, à compter d'aujourd'hui, voir se dérouler 5 ou 6 jours consécutifs sans pluie (où alors juste une goutte ou un flocon de ci de là).

Et le soleil ?

Il ne faut pas trop en demander tout de même !

Le soleil se fera probablement discret jusqu'à lundi, il nous prépare peut-être une belle journée (mais froide !) mardi.

vendredi 16 mars 2018 .

à 18h :

Il pleut depuis 2 heures environ, 2 coups de tonnerre très faibles ont été entendus à 16h36. Cette pluie n'était pas inattendue, elle pourrait se poursuivre une partie de la soirée et de la nuit pour donner au final entre 10 et 20 mm supplémentaires.

L'important n'est pas ce soir mais demain.

Demain matin quelques gouttes résiduelles (flocons mouillés vers 800 m) pourront s'accrocher mais la tendance est tout de même à un temps globalement sec. L'amélioration dans les prévisions en a surpris plus d'un (dont je fais partie), en effet, il y a seulement 3 jours, on voyait un temps abominable pour ce samedi. Demain au lever du jour, on aura environ 5° à Feurs et 0° vers 1000 m d'altitude. Le vent sera inexistant vers 7h en plaine, on le trouvera de secteur nord-ouest sur les hauteurs, il sera gênant dans la vallée du Soanan pour monter au col du Pilon (2 à 3° entre 10h et 12h, quelques flocons mouillés possibles).

L'ambiance restera fraîche tout au long de la journée, il n'est pas dit que l'on touche 10° au passage sur la Loire au pont de Bully, surtout si une petite averse y va de ses gouttes.

La remontée sur Crémeaux et St Just a certes peu de chance d'être 100% sèche, mais le plus gros sera fait dans de relativement bonnes conditions. On pourrait retrouver 1 ou 2 flocons agonisants (on se sentira moins seuls) du côté de la croix des Seignolles entre Crémeaux et St-Just. Tenue hivernale de rigueur !

à 5h 30 :

Eh bien... ce n'est peut-être pas un retournage de veste mais les modèles météo ont tout de même bien changé d'aspect pour le temps de ces prochains jours !

Ce soir et/ou cet après-midi la pluie est toujours vue au rendez-vous, elle est en capacité de nous donner encore 10 bons millimètres qui s'ajouteront aux 16.5 mm relevés ce matin (cumul actuel pour mars de 120% d'un mois entier). Dans la nuit ou peut-être en fin de soirée, les flocons s'en mêleront au-dessus de 600 à 800 m. Pas de blanchiment en dessous de 1000 m.

Demain samedi, la météo a (peut-être) pris pitié des 200bornards qui s'élanceront de Feurs au petit matin. Certes il fera frais sur les hauteurs (5° au meilleur) mais il se pourrait que la pluie évite une bonne partie de la journée, ce qui serait miraculeux au vu des prévisions de ces derniers jours.

Autre revirement remarquable : le froid à compter de dimanche. Sur ce point là, les récentes mises à jour ont considérablement réduit l'intensité du froid ; certes l'ambiance sera très froide (pour la saison) lundi mardi mercredi mais nous ne devrions pas passer sous -5° par ici à Violay, il n'est de plus pas évident de voir une journée sans dégel en dessous de 600-800 m.

La semaine prochaine sera donc entièrement froide (mais sûrement pas au niveau des records de ces 60 dernières années), on devrait cependant apprécier pas mal de jours sans pluie et possiblement lumineux.

J'essaierai de refaire un point "spécial 200" en fin d'après-midi.

 

jeudi 15 mars 2018 à 5h 30.

J'espère que vous avez bien profité du soleil (à défaut de la douceur, seulement 11.9° au meilleur ici malgré le plein soleil) d'hier parce que maintenant c'est rideau pour au moins 5 jours.

Aujourd'hui jeudi nous prendrons les eaux (possiblement orageuses) principalement avant midi, on pourrait recevoir de l'ordre de 10 ou 20 mm voire davantage. Le ciel devrait ensuite plus ou moins s'éclaircir en début d'après-midi mais une averse n'est pas improbable en cours d'après-midi. Températures maximales en baisse de 4 degrés environ, tablons sur du 6-8° au meilleur de l'après-midi dans la tranche 700-900 m.

Demain vendredi c'est plutôt en seconde partie de journée qu'il pleuvra ; la limite pluie neige s'abaissera sensiblement de manière à ce que, en soirée, les flocons blanchissent au-dessus de 1000 m. Sans tenir au sol en soirée, ils s'aventureront sans doute jusque vers 600-800 m.

Le lendemain matin (samedi donc), il ne serait pas surprenant d'avoir une réelle couche de quelques centimètres au-dessus de 1000 m.

Samedi, jour du 200, la limite pluie-neige flottera en journée vers 600-800 m. Certes une bonne surprise est toujours envisageable (et Ô combien souhaitable)... disons qu'on peut espérer très fort ne pas avoir trop de pluie/neige durant notre tour... oui, on peut espérer... il ne reste plus que ça... Côté thermomètre, nous plafonnerons à 2 ou 4° au meilleur de la journée vers 800 m d'altitude. Un semblant d'espoir semble naître ce matin : la perturbation arrivée vendredi en cours ou fin d'après-midi pourrait finalement s'évacuer un peu plus vite que prévu samedi où nous pourrions avoir EVENTUELLEMENT un temps sec l'après-midi...

Dimanche sera proprement hivernal, et pas hivernal de n'importe quel hiver ! Dimanche la barrière de non dégel planera vers 700-900 m, il fera probablement plus froid à 19h qu'à 7h. Tablons sur du -5° ici à Violay à la tombée du jour.

Lundi matin les thermomètres plongeront vers -12°C (moins douze degrés celsius) vers 1300-1500 m d'altitude. Par ici, nous devrions "tourner" autour de -8°... N'espérons pas de dégel en journée (même avec un très hypothétique soleil) au-dessus de 500-700 m. Nous aurons de la neige en des lieux atypiques, comme la région de Bordeaux, y compris sur le littoral. Des records de basse température maximale valseront et si ce n'est pas lundi ce pourrait être mardi.

Mardi matin, on remettra ça. Environ -6 ou -8° vers 800-1000 m au lever du jour. Le nouveau printemps, qui naîtra à 17 h 15 min 29 sec de nos montres, n'en croira pas ses oreilles. Probablement pas de dégel au-dessus de 700 à 1000 m selon les orientations et le bon vouloir du soleil.

Mercredi-jeudi : nuits toujours glaciales, journées sans doute légèrement positives (grâce au soleil) sous 1000 m. Le vent de nord ne fera pas de cadeau.

Durant la semaine prochaine, des records de froid seront probablement battus en Afrique du Nord, il ne fera pas bon "faire" le Toubkal en ce début de printemps...

Les trois derniers bulletins de l'Association Météo d'entre Rhône et Loire sont disponibles gratuitement en téléchargement :  Janvier 2018  Février 2018  Mars 2018  

mercredi 14 mars 2018 à 5h 30.

Les doutes s'estompent : samedi sera vraiment pourri et l'ensuite vraiment glacial. Affligeant.

Allez, carpe diem comme ils disaient le 24 août 79 au lever du jour ; cette journée de mercredi s'annonce magnifique, nous allons bénéficier du soleil du matin au soir. D'accord il fait un peu froid (1.6° sous abri actuellement et petite gelée au sol), mais ce n'est rien à côté de ce qu'on devra endurer la semaine prochaine.

Demain jeudi nous passerons tous à la douche, 10 à 20 mm sont envisageables selon les endroits. Le cumul pluviométrique normal de mars entier sera donc largement dépassé. Avec ces pluies, il ne faut pas compter voir 10° l'après-midi au-dessus de 500-600 m.

Après la douche, vendredi donc, nous passerons au rinçage, plutôt en fin de journée. La fraîcheur s'installera subrepticement, la neige descendra reblanchir au-dessus de 1000-1200 m sur le soir.

Samedi oh misère ! dire qu'il y a des fous (et folles !) qui pédaleront 200 km sous la pluie glaciale (voire les flocons sur les points hauts). Allez, positivons : il pourrait ne pas pleuvoir toute la journée... Niveau température, on n'aura sans doute pas 5° au meilleur de la journée vers 800 m d'altitude. Bref, c'est pas samedi qu'on passera à l'essorage.

Dimanche oh catastrophe ! de l'air terriblement froid pour la saison s'engouffrera par le nord-est. Il ne sera plus question de gouttes mais de flocons (très rares a priori ) et ce à tous les étages sur le soir...

Je tais (et hais) la suite, allez voir les prévisions sur d'autres sites météo, personnellement... je ne peux pas.

mardi 13 mars 2018 à 5h 30.

Après l'hiver passé dans l'ombre, ce mois de mars est proprement désolant, surtout que je ne vois pas ce qui pourrait améliorer la situation (c'est-à-dire la rendre plus stable et plus lumineuse) avant au moins le début avril...

Aujourd'hui copiera hier : fraîcheur un peu plus marquée (possiblement moins de 8° au meilleur de l'après-midi) et toujours une averse en embuscade. l ne manque que quelques petits millimètres pour d'ores et déjà obtenir le cumul de pluie normal pour un mois de mars entier.

Demain mercredi sera notre rayon de soleil de la semaine : après une matinée possiblement gélive, le soleil omniprésent nous offrira presque 12h de lumière. Les températures maximales monteront jusque vers 15° en plaine.

Jeudi nous fera redescendre en mars (il n'y a que pour les trains qu'il est interdit de descendre en mars) : la pluie nous mangera une bonne partie de la journée et la température vespérale chutera de 5 degrés sur celle de la veille. Quant au soleil... n'y songeons pas. On voulait de la pluie, on en a et va en avoir... et dispersée façon puzzle, c'est bien ça le problème...

Vendredi et samedi seront probablement à ranger dans le même sac, celui des journées maussades, fraîches pour ne pas dire froides et sans doute humides. Sale temps donc pour le 200 de Feurs...

Ensuite bah bah bah je ne sais pas si je vous dis... misère de misère...

Après donc on pourrait reprendre en pleine face une nouvelle période froide et même possiblement bien froide pour la saison... Les flocons reviendraient dans le jeu dès dimanche et ne seraient pas réservés à la montagne.

Un 200 sous la pluie froide immédiatement suivi d'un retour de l'hiver... mais qu'a-t-on donc fait pour mériter ça ?

lundi 12 mars 2018 à 8h 30.

Hier une très forte (pour la saison) activité orageuse s'est étirée de St Flour à Langres en insistant bien sur le sud Allier, le Bourbonnais mais aussi les agglomérations Clermontoise et Roannaise. Ici rien, aucune goutte jusqu'à 17h, juste des éclairs vers l'ouest et le nord-ouest et des lointains bruits de tonnerre plus ou moins bien véhiculés par le chaud vent de sud-ouest. La pluie, parfois forte, s'est abattue principalement entre 18 et 20h ; elle a totalisé, ici, 14.5 mm amenant à 56.1 mm le cumul mensuel.

Cette carte montre l'activité orageuse, digne d'un plein été, de la journée d'hier dimanche 11 mars 2018. Proche de Roanne, le village de Lentigny a vu, hier vers 15h, son sol et ses toits blanchir de grêle. Enfin la carte des cumuls pluviométriques de ces 24 dernières heures montre assez bien la corrélation entre impact de foudre et lame d'eau.

Cette semaine, on n'aura que la journée de mercredi de franchement lumineuse et douce (douce l'après-midi seulement).

Aujourd'hui l'ambiance fraîchit et quelques gouttes sont envisageables si le flux d'ouest ne se fait pas entièrement "foehner" par le Massif Central. Les nuages, eux, seront fidèles au poste ; températures maximales de l'ordre de 10° sur nos hauteurs proches de 800 m, de 14° en plaine.

Demain mardi on pourra observer quelques petites gelées dans les trous et plateaux de montagne (au-dessus de 1000 m). Les nuages seront bien installés, ils provoqueront quelques micro averses. Côté thermomètre, on passera sous 10° dans la tranche 700-900 m et ceci au meilleur de l'après-midi.

Mercredi matin la campagne grisera de gel, les thermomètres ne seront toutefois pas très éloignés de 0°. Nous verrons enfin le ciel bleu sans doute durant toute la journée. Si la matinée est fraîche, l'après-midi sera bien agréable au soleil, les maximales repasseront de l'autre côté du 15 en plaine.

Une journée de beau temps, il ne faut pas en demander davantage cette année... Jeudi pluie et relative fraîcheur ne devraient pas se dérober ; l'arrosage devrait être conséquent, probablement plus de 10 mm en moyenne. Ici nous atteindrons et dépasserons le cumul normal d'un mars entier, à l'ouest de Roanne, c'est déjà chose faite.

Vendredi ne nous ramènera ni le soleil ni le sourire : journée probablement maussade et toujours un peu fraîche l'après-midi.

Il ne faut pas rigoler sur les prévisions pour samedi car sinon je risque de, outre la PRESUMEE pluie, recevoir quelques commentaires (assurés eux) acerbes sur le nez durant 200 km... Autant le dire tout de suite, la tendance ACTUELLE pour samedi prochain n'est pas très propice à une balade de 200 km sur un vélo. Nous sommes encore assez éloignés de l'échéance (4 jours 22 heures 14 minutes selon l'infatigable décompte du webmaster Gilles Duffay) pour prétendre compter les millimètres. En revanche, la fraîcheur fait de moins en moins de doute : pas plus de 5 ou 6 degrés le matin entre Longessaigne et la Croix des Humberts, probablement pas plus au passage du col du Pilon ainsi qu'entre Crémeaux et St Just en Chevalet. Alors certes 5-6 degrés ce n'est pas forcément gênant en vélo sous le soleil... oui mais dans 4 jours et 22 heures, on risque davantage d'être sous la pluie que sous le soleil... Et là "c'est plus la méme" comme on dit encore par ici.

dimanche 11 mars 2018 à 9h.

Pour la pluie de ce matin... on repassera ! Celle-ci s'est produite plus au nord, vers le Roannais, ici il n'est pas tombé une goutte. Ceci dit, la journée n'est pas terminée, il ne faut sans doute pas se fier à ce beau ciel présent, les pluies possiblement orageuses auront le temps d'arroser avant ce soir.

Sinon hier le soleil a mis du temps à arriver, à midi moins une il n'y en avait toujours pas, il a fallu attendre 14h. Conformément à ce que je pensais, le thermomètre n'a pas pu toucher 20° en plaine, il n'a fait "que" 17.9° à Arnas, 18° à Arthun et à Bron, 18.1° au Breuil, 18.9° à Andrézieux et ceci au meilleur de la journée.

Ce matin, l'absence de la pluie a laissé un thermomètre très élevé : 12.5° de mini provisoire à Andrézieux c'est, pour l'instant, la seconde plus haute mini associée à un 11 mars, on reste toutefois assez loin du record (14.4° en 1981) ; en cet endroit et pour ce jour, la minimale normale (81-10) est de 1.7°. Notons encore le 13.3° de mini nocturne au Breuil.

Demain l'ambiance sera rafraîchie, la pluie sera terminée (si toutefois elle commence) mais le ciel par pour autant dégagé. Quelques rares gouttes esseulées voleront peut-être dans le vent de sud ou sud-ouest ; on n'aura sans doute pas 10° au meilleur de l'après-midi sur nos collines vers 800 m.

Mardi matin on ne sera pas loin du petit gel sous abri, en tout cas il pourrait se produire au sol. Journée frisquette mais probablement sèche.

Mercredi sera LA belle journée de la semaine ; certes il fera sans doute un peu froid au lever du jour (gelées bien probables surtout dans les bas fonds) mais le soleil (oui oui le soleil) brillera fort pour nous pousser le mercure vers 13-15° sur nos hauteurs.

Jeudi pluie. Ce beau temps ne durera donc que l'espace de mercredi car dès le lendemain les pluies significatives reviendront nous arroser. Températures matinales en hausse de n degrés et maximales en baisse de n degrés.

Vendredi : à peine tiède et humide.

Samedi jour du 200... bof bof bof... La météo ne semble pas vouloir nous faire de cadeau pour ce premier grand tour de vélo de l'année... il faudra prévoir la tenue hivernale car même s'il ne fait pas très froid, faire du vélo par 5° sous la pluie ça va bien 1 heure mais pas 8 ou 10...

samedi 10 mars 2018 à 9h 15.

Ah la belle pluie ! Celle-ci est sur le point de se terminer mais elle aura laissé 15.5 millimètres (dont 11 sur le compte d'hier car tombés avant 7h). On voulait de la pluie il y a 4 mois de ça ? on est et sera encore servi ! Notons que la plaine du Forez est quasiment passée au travers de cet épisode (1.8 mm à Andrézieux seulement).

L'amélioration vient par le sud-ouest, on verra le soleil avant midi (midi moins une ?), l'après devrait être fort agréable sous la lumière et 15-17° à pratiquement tous les thermomètres aussi bien ceux des plaines que ceux des collines.

Demain dimanche on reprendra la douche : une bonne pluie est de nouveau prévue, capable de pousser de 10 à 30 mm le cumul de mars. Ces nombreuses gouttes tomberont plutôt en matinée et possiblement au gré de foyers orageux ; s'il n'y a ni éclairs ni tonnerres, alors il y aura tout de même du beau débit. Contrairement à aujourd'hui, il n'est pas dit que l'après-midi soit meilleure... Les températures maximales fléchiront de 5 degrés sur celles de la veille.

Lundi il fera presque frais pour une seconde décade de mars, les pluies seront finies ce qui n'exclut pas quelques éventuelles gouttes isolées. Maximales possiblement inférieures à 10° vers 800 m dans les mauvaises orientations.

En ce qui concerne la luminosité, mardi pourrait être la moins pire des journées de la semaine. Le problème viendra des températures, trop fraîches pour une mi mars ; quelques gelées au sol devraient réapparaître en matinée.

Mercredi connaîtra un radoucissement, les nuages feront de la résistance.

Jeudi nous donnera probablement un nouvel épisode pluvieux de belle ampleur. On surveillera cette journée dans les prévisions ultérieures car il ne serait pas impossible d'y voir tomber plusieurs dizaines de millimètres. Il y aura alors moyen de dépasser le cumul moyen d'un mars entier moyen.

Vendredi samedi dimanche : frais tristes vaguement humides et surtout pas ensoleillés.

Il faut se faire une raison : on n'aura pas 3 voire même 2 jours consécutifs de beau temps avant... avril ?

On voulait de l'eau ?

vendredi 9 mars 2018 à 8h.

L'après-midi d'hier a malheureusement vu les nuages (élevés certes) occulter pas mal de soleil, il faudra donc attendre encore pour enfin vivre une journée 100% ensoleillée. A Andrézieux depuis le début de l'année on a eu une seule journée 100% ensoleillée : le 31 janvier avec 8.8 h de vraie lumière ; en n'étant pas trop regardant (ce qui est préférable avec le soleil si on ne veut pas d'ennui rétinien), on pourrait ajouter le 24 janvier avec 8.4 h. Si on remonte plus loin, il faut rétrograder jusqu'à la mi octobre 2017 pour déceler une journée à fraction d'insolation égale à 1 (pour info, 100% = 100/100 = x/x = 1) ; en effet, le 17 octobre on avait (à Andrézieux) bénéficié de 10h de soleil.

Revenons à notre mars. Nous sommes donc entrés dans la période douce de fin de semaine ; aujourd'hui nous devrions compter 1 ou 2 degrés de plus qu'hier, on dépassera sans doute (de peu) le 15° en plaine du Forez. Pas de pluie en journée.

La nuit prochaine pourrait connaître quelques passages pluvieux.

Demain samedi l'ambiance conservera son caractère très doux, nous gagnerons encore 1 degré sur la veille, les plus fiers thermomètres pointeront vers 17° du côté d'Andrézieux et Montbrison. Quelques gouttes tomberont en fin de nuit ou début de matinée, ensuite le ciel laissera passer pas mal de lumière entre deux nuages.

Dimanche pluie ; celle-ci ne sera sans doute pas très organisée mais, dans l'éprouvette de lundi matin, on devrait trouver 10 ou 15 mm. Attendons-nous donc, pour ce dimanche, à un ciel chaotique qui fera pleuvoir ici et pas là puis ensuite là et pas ici. Température en baisse, surtout sur les hauteurs (maxis aux pourtours de 10-12° par ici vers 800 m d'altitude).

Lundi la pluie sera faite, il débordera peut-être 2 gouttes en journée, rien de significatif. L'ambiance ne gagnera pas en douceur, on pourrait même abandonner 1 ou 2 degrés.

Mardi on parlera de fraîcheur, une petite gelée au sol dans les trous semble envisageable si le ciel daigne se découvrir. Maxis aux alentours de 8-10° dans la tranche 700-900 m.

Mercredi pourrait nous apporter un sursaut thermométrique avec en prime pas mal de lumière.

Ensuite on ne voit plus très bien, la douceur retrouvée de mercredi aurait toutefois du mal à tenir dans la durée. Il n'est pas impossible de revoir, jeudi, une pluie significative accompagnée d'un refroidissement.

Et samedi, le jour du 200 ?

Le célèbre dicton cycliste des Paris-Bresteurs "jamais 200 froid" sera peut-être pris en défaut : il semble en effet que l'on ne puisse pas bénéficier de beaucoup de douceur durant cette boucle. Si on arrive à la tourner sans pluie, ce sera déjà un petit miracle...

Allo doc ? pourquoi tu tousses ?

jeudi 8 mars 2018 à 8h.

Après notre journée marsienne d'hier (gouttes froides, flocons, grésils, vent), nous tenons aujourd'hui une des rares journées lumineuses de cette saison froide 2017-2018.

Ce matin les gelées sont présentes mais uniquement en plaine (même à Gerland !) et au-dessus de 1000 m ; d'ailleurs pour celles de plaine, elle ne sont pas si faibles que ça : -4.2° de mini à Arthun par exemple. Le ciel est actuellement bleu ; même s'il se fait recouvrir, en cours de journée, par un voile d'altitude, le ressenti restera favorable à la lumière. La hausse de température poussera le mercure jusqu'à une quinzaine de degrés cet après-midi en plaine du Forez du côté de Montbrison ou Andrézieux en position favorable sous le petit vent de sud-ouest.

Demain vendredi il fera plus doux en altitude mais le ciel ne sera pas si dégagé, quelques gouttes esseulées sont probables en matinée. L'ambiance de l'après-midi ne demandera pas de soleil pour s'échauffer et nous donner un peu plus de 15° en plaine.

Samedi les conditions ne seront pas réunies pour une chaude journée de première quinzaine de mars : oui l'air sera doux jusqu'à haut au-dessus de nos têtes (isotherme 0° vers 2700 m), oui le vent de sud sera établi mais le ciel lâchera probablement quelques pluies à tout moment de la journée. Dans ces conditions, nous ne verrons sans doute pas, même en plaine, notre premier 20° de l'année.

Dimanche on ne se posera plus la question du 20 ou si on se la pose, ce sera pour se demander si le pluviomètre touchera 20 mm... Dimanche la pluie, la vraie, refera parler d'elle en nous envoyant de l'ordre de 10 ou 20 mm.

Lundi et mardi nous aurons réatterri en mars. Les pluies ne devraient plus nous concerner.

Bien entendu, dans la communauté cycliste, tout le monde commence à se demander quel temps il fera le 17 mars... Parce que le 17 mars, c'est le 200 de Feurs.  Pourra-t-on se permettre une tenue de printemps ? rencontrera-t-on les flocons au Pilon ou entre Crémeaux et St Just ? quid de la pluie ?

Pour l'instant, à 9 jours de l'échéance, on ne voit évidemment pas très clair mais on peut probablement oublier la tenue printanière : le temps de cette première quinzaine de mars n'est pas résolu à nous placer un anticyclone, d'ailleurs je ne demande si on en verra un avant avril... On peut alors tabler sur un temps plutôt frais et possiblement humide lors de ce 200.

mercredi 7 mars 2018 à 8h15.

Les gouttes quotidiennes sont au rendez-vous, depuis le matin enneigé du 1er mars, il y a toujours quelque chose dans le pluviomètre et ce n'est pas demain matin qui fera exception.

Aujourd'hui nous serons plongés dans un temps un peu frais pour l'époque de l'année, il fait actuellement environ 1°, la température maximale ne montera probablement pas bien au-dessus de 5 ou 6°. Cet après-midi, nous recevrons quelques averses plus ou moins fortes qui pourraient donner du grésil voire quelques flocons pour peu qu'on se situe au-dessus de 400 ou 500 m, un coup de tonnerre ne serait pas irrecevable.

Demain jeudi, après une matinée faiblement gélive, le soleil devrait enfin percer quelques heures. La température de l'après-midi atteindra ou dépassera 10° sur les bons coteaux vers 800 m d'altitude enfin il ne devrait pas pleuvoir.

Vendredi la douceur progressera encore, on peut compter sur du plus de 15° en plaine. Pas de précipitations, soleil discret pour ne pas dire plus et levée du vent de sud.

Samedi la douceur de l'air ne fera aucun doute mais l'absence probable de soleil conjuguée à un temps probablement humide ne feront pas bondir le thermomètre : son score de l'après-midi (certes très honorable) rappellera celui de la veille, ce n'est sans doute pas sur ce coup là qu'on verra, même en plaine, les premiers 20° de l'année.

Dimanche la douceur débutera le retrait des troupes... probablement sous la pluie.

Lundi nous aurons retrouvé un temps de saison.

mardi 6 mars 2018 à 5h30.

Le soleil a vraiment beaucoup de mal cette année... Hier nous avons vécu une journée quasi automnale par ici et aujourd'hui n'est pas décidé à changer la donne.

La température n'atteindra probablement pas 8° cet après-midi dans notre tranche 700-900 m et quelques gouttes devraient tomber à un moment ou à un autre.

Demain la fraîcheur s'accentuera, on pourrait voir quelques faibles gelées matinales puis les 10 degrés vespéraux semblent promis uniquement à la plaine.

Jeudi, après les probables petites gelées du matin, l'ambiance débutera un réel réchauffement, nous passerons peut-être le 10° par ici vers 800 m.

Vendredi sentira bon le printemps, les maximales de plaine devraient dépasser 15° (mais ne pas toucher 20°).

Samedi on sera peut-être un peu juste pour toucher, en plaine, les premiers 20° de l'année, il pourrait manquer de soleil.

Dimanche le fond de l'air se rafraîchira, et il serait bien étonnant que cela se fasse sans pluie...

Lundi nous serons replongés dans des températures de saison, voire même d'avant saison...

lundi 5 mars 2018 à 8h.

Mars semble décidé à maintenir le temps humide en place depuis la fin novembre ; les 8.5 mm d'hier après-midi (belles intensités avec un peu de grésil) portent le cumul du mois nouveau à 24.8 mm.

Les perspectives à 5 ou 7 jours ont l'air de désigner une météo humide où les gouttes, sans être nombreuses, pourraient être quotidiennes.

En ce qui concern la température de cette semaine amorcée, nous verrons le thermomètre lentement décroître jusqu'à jeudi matin où quelques faibles gelées sont probables ; ensuite, une poussée de sud apportera une bouffée douce possiblement capable, samedi, d'étirer le mercure des plaines à des niveaux proches de 20°.

Ne nous attendons pas vraiment à un temps printanier de vendredi à samedi car le soleil risque fort de nous faire défaut.

Dimanche la température repartirait à la baisse, nous retomberions lundi dans une certaine fraîcheur.

dimanche 4 mars 2018 à 8h 15.

Les gouttes sont quotidiennes depuis le 28 février, ce matin on récolte 2.6 mm dans l'éprouvette ce qui porte le cumul de mars à 16.3 mm.

Cette semaine devrait voir défiler plusieurs ondes pluvieuses : la première nous touchera cet après-midi (plutôt en fin) et sera en mesure d'apporter entre 5 et 10 mm, demain lundi ne devrait pas se terminer sans gouttes (flocons au-dessus de 1200 m environ) et on voit mal un jour de cette semaine assuré d'être entièrement sec. Passé lundi les pluies ne seront jamais importantes mais suffisantes pour gâcher les journées. Si, comme beaucoup, vous attendiez le beau soleil de mars, il faudra encore patienter au moins une semaine...

La température de cette première moitié de semaine ira en se rafraîchissant : aujourd'hui comme hier, notre tranche 700-900 m n'obtiendra pas bien plus de 10° au meilleur de la journée (9.6° de maxi ici hier), demain lundi nous perdrons 1 ou 2 degrés, il en ira de même mardi et mercredi.

Mercredi l'ambiance se sera suffisamment refroidie pour permettre à quelques rares et hypothétiques flocons de venir mourir jusque vers 700 m.

Jeudi le temps changera, de l'air beaucoup plus doux arrivera en altitude ce qui n'empêchera pas le terrain de subir de probables faibles gelées matinales sous abri.

Vendredi la douceur poussera encore, s'il n'y a pas trop de nuages, on pourrait enfin bénéficier d'une belle après-midi.

Samedi verra sans doute l'apogée de cette période tiède. Je ne m'avance pas trop sur les températures maximales qui, pour cause de ciel possiblement bouché et de gouttes à l'affût, pourraient ne pas être à la hauteur espérée... attendons un peu.

Dimanche sonnerait la fin de cette récréation printanière en nous ramenant à la saison.

samedi 3 mars 2018 à 8h 15.

Quelques données sur cet hiver (décembre, janvier, février) 2017-2018 à Andrézieux :

* L'ensoleillement total n'atteint pas 170 heures (169.6 exactement), c'est le second plus bas cumul depuis au moins l'hiver 1971-1972. Le record bas est 150.5 heures (2009-2010) et le haut est 452.8 h (1989-1990).

* La pluviométrie cumule 131.5 mm, c'est certes plus important que la moyenne (1947-2017) qui est de 109 mm, mais on est très loin des inondations... Le record haut est 264.4 mm durant l'hier 2003-2004, où plus de la moitié (158.8 mm exactement) de cette somme était tombée les deux premiers jours de décembre.

* La température moyenne affiche 4.1° ; depuis 1946-1947, il y a eu 45 hivers plus froids et 26 plus doux. La normale 1981-2010 de la température moyenne pour un hiver est 3.85°; cet hiver a donc été moins froid en plaine qu'il ne l'a été en montagne, ce n'est guère étonnant vu le nombre très faible de situations à inversions thermiques (temps perturbé oblige).

La semaine à venir se devine humide ; chaque jour aura ses gouttes, les journées de dimanche et lundi semblent vouloir être plus arrosées que les autres, elles cumuleront probablement à elles deux une vingtaine ou trentaine de millimètres.

La température relativement douce la nuit sous les nuages ne crèvera pas le plafond en journée sous les gouttes. On touchera, ici et ailleurs à 800-900 m alt, péniblement 10° aujourd'hui et demain puis nous irons en nous rafraîchissant jusqu'à mercredi.

Jeudi matin pourrait montrer de faibles gelées généralisées.

Ensuite, entre jeudi et samedi, le temps devient plus incertain, le réchauffement semble probable, on pourrait même subir un petit coup de chalumeau samedi.

La fraîcheur gagnerait ensuite à partir de dimanche.

vendredi 2 mars 2018 à 5h 30.

Nous voici donc entrés, depuis hier, dans le printemps météorologique. Cet hiver météorologique 2017-2018 (décembre, janvier, février) a été bien contrasté d'un point de vue température (début en fin très froides, janvier très doux) et humide. Sa température moyenne entre tout à fait dans la norme : 0.4° de déficit sur décembre, 3.7° d'excédent en janvier (le plus doux depuis au moins 1995), 3.4° de déficit en février (le troisième plus froid depuis au moins 1995). La pluviométrie cumulée de ces trois mois atteint 263 mm contre 197 pour la moyenne des 21 derniers hivers.

Les 4 ou 5 jours à venir apporteront chacun leur dose de pluie, la température fraîchira aujourd'hui en journée, on la trouvera un peu plus douce samedi et dimanche puis elle fléchira encore entre lundi et mercredi (température juste de saison). Ces journées ne seront donc pas agréables.

L'ambiance pourrait s'échauffer un peu entre jeudi et samedi, puis la froidure (neigeuse ?) serait en capacité de revenir en toute fin de semaine prochaine (à confirmer bien entendu).

Non, il n'y aura pas de printemps avant l'heure cette année !

jeudi 1er mars 2018 à 7h.

Le redoux est resté coincé sur sud Loire. A Andrézieux tout à l'heure à 6h il faisait déjà +6.3° ! A la même heure on avait pêle-mêle +0.3° à Bron, -3.6° ici à Violay, -1.7° au Breuil, +2.4° à Bard, -1.2° à Roanne, -2.3° à Sain Bel, +3.0° à Chalmazel Gardonnanche, +0.9° au col de la Loge, -4.5° aux Sauvages, -2° à St Georges de Reneins, +2.7° à Feurs, -2.6° à Nuelles.

Quoi qu'il en soit, et contrairement à mes avances des dernières lignes de l'édito de mardi dernier (27 février), ce 28 février sera sans dégel ici à Violay puisqu'il fait (ou il faisait) encore -2° à 7h.

Ce matin nous avons 3 cm de neige ici, les webcams montrent qu'il y a à peu près la même chose dans Lyon ou aux abords immédiats. Le redoux va finir par s'imposer, nous verrons la température sursauter d'une minute à l'autre et le reste de la journée se déroulera dans le positif jusqu'à toutes nos altitudes ligériennes. La neige ne fondra pas forcément rapidement vu la froidure du sol mais elle n'empêchera pas de circuler, elle permettra de relever un peu le niveau lumineux, ce qui est très bien...

Demain vendredi nous recevrons probablement un peu plus de gouttes qu'aujourd'hui, ces petites pluies matinales devraient rapidement se transformer en neige au-dessus de 1000 m, peut-être verrons-nous agoniser quelques flocons vers 800 m. Les températures, certes positives en dessous de 1000 m environ, ne créeront pas pour autant une impression printanière : au risque de me répéter, n'attendons pas de la grande douceur dans les 5 ou 7 jours à venir ; ce n'est pas parce que le thermomètre a gagné 15 ou 20° que nous basculerons dans le printemps. 5 ou 10 mm de pluie sont envisageables par ici pour demain.

Samedi nous re-grignoterons quelques degrés mais les pluies ne seront pas tout à fait terminées. Il est encore bien difficile de dire où et quand les (rares) gouttes tomberont.

Dimanche pourrait nous réserver un temps agréable, l'isotherme 10° semble décider à monter vers 1000 m d'altitude, on ne peut toutefois pas exclure quelques gouttes.

Lundi, mardi, mercredi semblent nous préparer un temps mi-frais mi-tiède avec, malheureusement pour ceux qui aimeraient bien rouler un peu pour préparer le 200 du 17 mars, des gouttes jamais bien abondantes mais trop bien réparties. Mardi et mercredi, la limite pluie neige pourrait planer vers 1000 m.

 

Il est 7h 30, le redoux n'est toujours pas arrivé ici (-3.1°) mais il s'est installé à Andrézieux (+6.7° à 7h).

Il est 7h 45 : ça y est, on est dans le positif !

mercredi 28 février 2018 à 8h.

Il a fait -2.7° de maxi hier à Andrézieux, l'ancien record journalier de basse maximale, qui appartenait à 1956 (-0.4°) est donc sans surprise largement déclassé. Ici à Violay le généreux soleil a chauffé la véranda jusqu'à environ 35-40 degrés de plus qu'à l'extérieur ! Pendant que la véranda chauffait la maison, la température maximale s'établissait à -4.8°. Encore une fois, mon excellente orientation (aucun vent à la station) m'a fait gagner environ 2° vis-à-vis des lieux exposés au souffle froid, par exemple -6.8° de maxi à Bard. Notons le premier jour sans dégel de la saison à Gerland (-1.0° de maxi) ainsi qu'à Bron (-1.6° de maxi, même température que le 27/02/1991 et 2.3° plus chaud que le même jour de 1947).

Ce matin la plaine accueille sa plus basse température de ce coup de froid ainsi que de l'hiver, ce n'est pas une surprise dans la mesure où la bise s'est calmée et le vent de sud-est ne s'est pas encore tout à fait mis en route (il est tout de même en place sur les hauteurs comme ici à la tour Matagrin). On note ce matin -13.9° de mini à Andrézieux et l'ancien record journalier de basse mini (pourtant de -12.8°, en 1956) perd son statut. Bron a juste touché -10°, il lui a manqué 1° pour battre le record journalier (toujours accroché à 1956 donc). -13.1° à Sain Bel ainsi qu'ici à Violay, -13.2° au Breuil, -13.6° à Arthun. Sur les hauteurs supérieures à 1000 m, le redoux est amorcé : il ne faisait que -17.9° à St Anthème (1270 m) à 2h cette nuit et on a actuellement -15.2° à 7h.

Aujourd'hui nous n'aurons du soleil qu'en début de matinée, le temps se couvrira donc et quelques flocons sont attendus pour griser le décor cet après midi et/ou ce soir. Le puissant redoux nous poussera le mercure vers 0° ce soir.

Demain jeudi il se peut que l'on voie (ça fait bizarre avec un e) quelques flocons-résistants en matinée puis le redoux sec s'imposera à toutes nos altitudes.

Vendredi nous entrerons dans une période certes plus douce que l'actuelle mais aussi nettement plus pluvieuse ; ne nous attendons pas à découvrir le printemps après ce coup de froid, d'accord le redoux sera sur-vitaminé, mais nous partons de très très bas... Pas de fausse joie donc pour la semaine prochaine qui pourrait globalement être désagréable avec une petite pluie (neige au-dessus de 1000 à 1400 m) presque quotidienne.

mardi 27 février 2018 à 8h.

Un grand moment hier sur France-Info lors d'une courte émission relative à notre fameuse "température ressentie". Je m'attendais aux imprécisions et faussetés habituelles à ce propos mais... mais... tout était précis, simple, illustré, exact... remarquable !

Voyez ici pour écouter cette allocution : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/expliquez-nous/expliquez-nous-la-notion-de-temperature-ressentie_2605992.html

Mes félicitations à l'auteur de ces phrases et merci à l'ami Eculeuil pour avoir déniché le lien.

Raté ! le premier record de 1956 (record journalier de basse maximale) n'a pas été hier battu à Andrézieux contrairement à mes certitudes présomptueuses de l'édito d'hier. Il avait fait -0.9° le 26 février 1956 et on a eu hier... -0.8° au meilleur... On se vengera aujourd'hui, c'est promis ! il ne devrait pas être difficile, même en plaine, de battre un malheureux -0.4°...

Ici à Violay le mercure a hier fait demi-tour à -3.9°, il faut dire que l'endroit est particulièrement bien protégé de tout courant de nord et encore davantage de nord-est ; le généreux soleil a donc pu "efficacement" réchauffer le sol sans que le vent vienne disperser ses calories. D'ailleurs il faisait environ 30-32° de plus dans la véranda qu'à l'extérieur. D'autres stations du secteur, disposées à la même altitude que la mienne ont davantage versé dans la dispersion : -5.1° de maxi chez l'ami Philippe de St André-la-Côte, -5.7° de maxi chez l'ami Ludo à Bard (vent moyen de l'ordre de 30 km/h lors de cette maximale), -6.3° de maxi à L'Aubépin chez l'ami Yann qui a donc "ventilé sévère". L'ami col de la Loge n'a pas dû aller bien au-dessus de -10° au meilleur de la journée car sa plus haute température horaire (relevés lors d'heures rondes) n'est que de -10.2° ; presque exactement la même chose à la nouvelle station de St Anthème sise à 1270 m d'altitude à la patte d'oie (-10.3° au meilleur des heures rondes). On peut imaginer une maxi de l'ordre de -13° à Pierre-sur-Haute, mon enregistreur nous dira ça dans quelques semaines ; là-haut, lors de la vague de froid de février 2012, j'avais mesuré 4 maximales inférieures à -15° (-16.6° pour la plus basse d'entre elles, le 7 février).

Le gel ne s'est pas maintenu à Bron puisqu'on a eu hier là-bas +0.2° de maximale, on attendra donc aujourd'hui pour y connaître le premier jour sans dégel de la saison froide 2017-2018. Un jour sans dégel est aussi bien probable aujourd'hui à Gerland.

Ce matin il fait encore plus froid : -14.1° de mini provisoire ici à Violay. Cette température est celle de la station automatique dont le capteur de température est logé dans l'abri 7714 de DAVIS ; si je regarde dans le grand abri et les thermomètres manuels, je vois -15° de mini. Il s'agit donc de la 5ème plus basse température mesurée dans cet abri et avec ces thermomètres depuis au moins le 1er janvier 1995. Là encore, je ne pensais pas qu'il puisse faire si froid ici sur ce coup là...

L'isotherme -20° flotte actuellement aux alentours de 1700 m d'altitude car le poste du Sancy (1660 m) mesure présentement -19.5°. A Pierre-sur-Haute en février 2012, on avait eu, au plus bas, -21.3° le 4 (à 7h 28) ; cette valeur n'a pas due être atteinte aujourd'hui.

Les minimales des postes situés entre 1200 et 1300 m (patte d'oie et col de la Loge) affichent entre -17 et -18°, la plaine reste au-dessus de -10° avec par exemple -9.3° à Arthun, -7.9° à Anse, -8.4° au Breuil, -6.8° à Gerland. On voit bien que le vent empêche les trous de se refroidir : ce -15° est exceptionnel ici à Violay sur les pentes, le -9.3° est d'une extrême banalité à Arthun, même chose pour le -8.4° du Breuil.

A Andrézieux, le record journalier de basse mini est aujourd'hui explosé : -9.9° de précédent record en 1947 et 1956, -12.1° de mini ce matin.

Et sur notre Mont-Blanc national, quelle température fait-il présentement ? eh bien vouv-vous en doutez il ne fait pas chaud, il n'y a bien que cette masse d'air issue du continent qui arrive à refroidir tous les étages de 0 à 5000 m. La mini nocturne a été mesurée là-haut (rochers de la Tourette, 4750 m alt) à -36.6° (là encore rien de bien exceptionnel). L'indice de refroidissement éolien doit donc se situer aux pourtours de -55 pour peu qu'il y souffle un petit (tout petit pour le site) 20 km/h de vent.

Demain mercredi sera la dernière journée glaciale : les minimales matinales devraient être au plus bas en plaine puis le fond de l'air s'échauffera progressivement en cours de journée. Une petite bouffée neigeuse devrait nous toucher (à toute altitude) à compter de la fin d'après-midi.

Jeudi matin, juste avant l'heure légale de 7, le thermomètre sera repassé dans le petit positif (et nous y mesurerons donc la température maxi de ce mercredi qui ne sera probablement pas, par conséquent, sans dégel). Malgré un décor probablement gris ou blanc au moins au-dessus de 400-500 m, Le froid sera fini et bien fini, quelques gouttes pourront se produire en seconde partie de journée.

Vendredi la pluie pourrait occasionner un bon arrosage sous 1000 m, elle sera neige au-dessus.

Samedi nous renverra dans la douceur.

lundi 26 février 2018 à 8h.

Il s'est décidé un peu tard hier le soleil, il n'est apparu que vers 14h et, du coup, il lui a manqué quelques forces pour nous faire passer au-dessus de 0° ; nous sommes restés sur le fil : 0.0° de maximale.

Ce matin l'ambiance est glaciale, mais plus que ce que je pensais ; elle le sera davantage demain matin et probablement mercredi matin. La très basse température actuelle (-11.0° de mini vers 6h 30) est inédite ici pour un 26 février (depuis seulement 1994 !) l'ancien record (-8.8° de mini en 2001) est donc largement battu. On remarque la grande siccité de l'air et ce à tous les étages : -14° ici comme minimum de température du point de rosée, ce mini atteignant -28° vers 1660 m d'altitude dans le Sancy (on parle bien ici de la température du point de rosée et non celle du point d'état).

Nous battrons ici aussi et aujourd'hui le record de basse maximale pour un 26 février puisque, étrangement, il n'est que de -0.4° (en 2004).

A Andrézieux, au moins deux records de 1956 devraient être effacés (vous-vous rendez compte ? on va battre enfin peut-être des records de 56 !) : celui de basse maxi pour un 26 février (-0.9° en 1956), le même mais pour un 27 février (-0.4°). Les records de basse minimale seront quant à eux : inatteignable pour celui d'aujourd'hui (-17.2° en 1947), jouable mais pas acquis pour celui de demain (-9.9° en 1947 et 1956).

Comme le coup de froid prendra fin entre mercredi soir et jeudi matin, il est encore bien difficile de se prononcer sur la température maximale affectée au 28 février : elle devrait en effet se produire (au moins en montagne) en toute fin d'échéance à savoir jeudi peu avant 7h du matin. Elle ne devrait pas être en mesure de bousculer un record.

Demain matin nous devrions avoir encore plus froid, on sera probablement plus proche de -15° que de -10° par ici. Il ne faut évidemment pas compter sur un quelconque dégel en journée, même au centre ville de Lyon.

Mercredi l'ambiance sera encore glaciale le matin (peut-être le pic de froid en plaine) puis le redoux s'amorcera, il nous fera passer le zéro en soirée ou, si ce n'est pas fait, jeudi matin dernier délai. Quelques flocons accompagneront probablement cet énorme réchauffement, ils pourraient griser ou blanchir le sol entre mercredi soir et jeudi matin.

La seconde moitié de semaine sera nettement plus douce, les +10° seront probablement atteints jusque vers 1000 m d'altitude. L'humidité reviendra elle aussi, on ne devrait pas récolter beaucoup de millimètres d'ici dimanche mais ce seront des millimètres bien étalés...

dimanche 25 février 2018 à 8h 45.

Les "températures ressenties" sont de sortie, je suppose qu'on les voit fleurir aussi à la télé ?

Une "température ressentie" ça n'existe pas, c'est "l'indice de refroidissement éolien" (windchill en canadien de l'ouest) qui fait foi. Ah c'est sûr qu'un "indice de refroidissement éolien" est moins sexy qu'une "température ressentie"... ça peut même devenir colérique si on en prend l'acronyme... enfin baste comme on disait autrefois, le problème n'est pas tant le nom que l'unité. Un indice de refroidissement éolien n'est pas exprimé en degrés (même Météo-France y va de ses degrés), un IRE est exprimé en... rien, justement parce c'est un indice au même titre que l'indice UV (gradué entre 1 et 11 si je ne me trompe pas).

Hier nous sommes sortis quelques heures du gel (2.5° de maximum), celui-ci est retombé ensuite juste derrière le soleil, il nous tiendra compagnie jusqu'à mercredi soir voire jeudi matin.

Aujourd'hui dimanche le souffle froid venu de Bohême commencera à nous glacer. Le soleil arrivera peu ou prou à maintenir un semblant de 0° cet après-midi vers 800 m ; ensuite, à son coucher, plus rien ne pourra s'opposer aux déferlements galopants de ces vents barbares que l'on croyait relégués à d'autres temps.

Lundi matin, les abominables froidures nous feront croire à l'arrivée du Dies Irae... Mais il n'en sera rien, ce ne sera qu'une sorte de Dies pas encore Arrivae en somme.

Car mardi il fera encore plus froid.

Mercredi nous verrons poindre le redoux avec la rotation du vent au sud-est (bon, faut pas compter poindre le matin hein !), le réchauffement sera puissant et rapide puisque jeudi nous retrouverons des températures assez nettement positives. Un épisode neigeux est probable entre mercredi après-midi et jeudi matin, il ne devrait pas nous ensevelir, mais juste blanchir le décor.

Vendredi pourrait nous amener des +10° jusque sur nos plus hautes collines (1000 m).

Les températures minimales devraient, ici à Violay et plus généralement entre 700 et 900 m d'altitude, à peine toucher -10° demain matin, probablement effleurer -12° mardi et mercredi matin. Dans les trous et vallées, il est possible que la matinée la plus froide soit celle de mercredi, juste après l'arrêt de la Bise et juste avant la reprise au sud-est, on pourrait alors mesurer y des -15°.

En ce qui concerne les maximales, elles resteront négatives aujourd'hui au-dessus de 600-900 m selon les bons vouloirs de Mr Soleil (qui semble bien bougon ce matin). Demain lundi le non dégel s'étendra jusqu'en plaine, y compris aux abords immédiats du centre ville de Lyon ; il fera entre -4 à -6° de maxi par ici selon les orientations. Mardi sera probablement, aussi à ce titre, la journée la plus froide : on ne dépassera guère -5 -6° dans la tranche 700-900 m au meilleur moment de la journée. A Pierre-sur-Haute, une ou deux maximales inférieures à -10° sont possibles durant ce coup de froid, là bas, l'indice de refroidissement éolien poussera des creux aux alentours de -25 ou -30 au gré des rafales... Pensez-y si d'aventure vous vouliez aller skier sur le plateau. D'ailleurs, vu la belle consistance du vent de nord-est (qui pourrait même être plutôt est là-haut), vous aurez de la peine à descendre les pentes... faudra peut-être pousser sur les bâtons... ça réchauffera !

L'air, venu du continent, sera certes glacial mais aussi très sec ; je suppose que vous chauffez et aérez votre logement (ce qui est préférable), l'humidité relative y sera donc extrêmement faible. Si vous êtes sensibles de la corniaule, plutôt que de vous en jeter derrière la cravate plus qu'à l'habitude, pensez à humidifier la carrée.

samedi 24 février 2018 à 8h 30.

Ce mois de février devait être froid (Cf la première phrase de l'édito du samedi 3 février), il le sera. Actuellement, la température moyenne (pas de mesure : 10 minutes) depuis le 01/02 à 0h affiche -0.8° ; vu le temps glacial prévu pour la toute fin du mois, il ne serait pas étonnant que février 2018 soit parmi les 3 ou 4 plus froids depuis au moins celui de 1994. Je ferai les comptes prochainement, mais on peut sans doute d'ores et déjà s'attendre à un hiver 2017-2018 à température moyenne normale voire très légèrement inférieure à la moyenne (et ce même avec notre janvier exceptionnellement doux).

Côté pluviomètre, nous arrivons juste à la normale mensuelle, la fin de mois ne nous réserve pas de pluie, peut-être aurons-nous quelques millimètres supplémentaires en toute fin d'échéance, c'est-à-dire au relevé de jeudi matin 7h.

Aujourd'hui, grâce au soleil (ah le soleil ! LE grand absent de ces 4 derniers mois...), nous sortirons peut-être quelques minutes du gel ; j'écris "peut-être" car nous pourrions (ici et ailleurs entre 800 et 1000 m d'altitude) rester toute la journée au sommet de la couche froide : il ferait alors moins froid en haut et moins froid en bas... A voir. De toute manière, si nous positivons aujourd'hui, ce ne sera que quelques degrés au-dessus de 0°.

Demain dimanche le temps se refroidira en cours de journée, la bise s'établira : malgré le soleil, nous ne passerons probablement pas au-dessus de 0°C, sûrement pas sur les crêts et dans les envers.

Lundi matin il ne faudra, ici, pas retirer beaucoup de degrés au thermomètre pour qu'il indique -10°. La journée se poursuivra dans le gel, sous le soleil et la bise.

Même type de temps mardi : -10° le matin, du vent glacial, un soleil froid et, évidemment, pas de dégel en journée (même en plaine).

Mercredi le vent du nord-est pourrait faiblir, pour cette occasion, la matinée serait en mesure d'être la plus froide de toutes ; on pourrait mesurer des -15° ou moins mais seulement dans les trous et plateaux de montagne. En fin de journée, une bouffée neigeuse est envisageable... à revoir d'ici là.

Nous cesserions mercredi la période sèche et glaciale, la suite semble s'orienter vers du frais humide.

Jeudi le redoux ne fera pas de doute, cependant, nous ne serons pas encore revenus à des ambiances admissibles pour un tout début mars. Il pourrait pleuvoir ou neiger.

On ne voit pas le bout ni le débout du printemps pour la fin de semaine : la météo serait plutôt fraîche et humide.

vendredi 16 février 2018 à 7h 30.

La douceur, dopée par un effet de foehn, a poussé le mercure à 16.2° hier à Andrézieux.

La pluie ajoute ses millimètres, nous en sommes ce matin à 41.5 mm pour cette grosse première moitié de mois (plus qu'une quinzaine de millimètres et nous aurons atteint la normale d'un mois entier).

Aujourd'hui le frais ne reviendra pas ; même si les températures de montent pas aussi haut qu'hier, nous ne nous déferons pas de la douceur, surtout en montagne. La pluie arrosera un peu en matinée, d'ailleurs elle le fait déjà.

Demain la montagne connaîtra son refroidissement, l'isotherme 0° s'abaissera sur le soir vers 1000 m. Pluies probables en journée.

Dimanche matin quelques gelées de faible ampleur occuperont le terrain, au moins au-dessus de 800-1000 m. La journée se déroulera ensuite sous la fraîcheur probablement ensoleillée.

La semaine à suivre devrait être globalement calme et juste fraîche.

 

jeudi 15 février 2018 à 5h 30.

Après décembre pluvieux, janvier très arrosé, il semble que février ne veuille pas se détacher de la tendance : 35 mm à la mi mois (57 mm de moyenne pour le mois entier lors de ces 23 dernières éditions) et une proche perspective encourageante de ce côté là. Cette saison froide se déroule donc admirablement bien compte-tenu de la sévère sécheresse qu'il régnait en automne.

Hier soir le mercure est passé un court instant sous 0° après 16h, ce 15 février est donc le quinzième jour consécutif "avec gel" c'est-à-dire un jour où la température minimale est négative ou nulle.

La série s'arrêtera aujourd'hui. Le redoux est et sera puissant, après la petite pluie de ce matin, il poussera le thermomètre jusque vers 15° cet après-midi vers Andrézieux.

Demain vendredi verra la poursuite de ce temps remarquablement doux, les thermomètres déclineront toutefois mais s'approcheront encore de 10° en plaine du Forez, quelques gouttes sont envisageables.

Samedi le redoux s'effacera en montagne sur le soir, la pluie devrait donner un bel arrosage, possiblement aux alentours de 10 mm.

Dimanche la parenthèse douce et pluvieuse sera refermée, nous retrouverons sans doute de petites gelées matinales dans une atmosphère calme.

Ensuite on ne voit pas pour l'instant quel scénario pourrait l'emporter, il semble toutefois qu'aucun d'entre eux ne soient capable de faire pleuvoir ou neiger : la semaine prochaine devrait donc être sèche.

 

mercredi 14 février 2018 à 8h.

Il faut avouer qu'il est en tombé un peu plus que les 5 cm annoncés dans l'édito d'hier. Actuellement, la couche au sol est d'environ 20 cm (19 officiellement), la chute d'hier soir a donc apporté 12-13 cm de plus. Cette neige est légère, je n'aurai pas de mal à la racler.

Aujourd'hui la période froide prend fin : il fera certes encore frais cet après-midi mais le puissant redoux est en route, il nous percutera dès ce soir et cette nuit avec des bruines ou pluies.

Demain jeudi le thermomètre s'orientera au printemps au moins sur le piedmont forézien où des 15° sont envisageables entre Andrézieux et Montbrison. La journée ne devrait finalement pas être très humide, ça limitera la fonte sur nos belles pistes de ski.

Vendredi la douceur déclinera un peu, surtout là où, la veille, les 15° auront été atteints ou effleurés. Quelques rares et faiblissimes précipitations liquides sont envisageables.

Samedi clôturera l'épisode doux, mais il le clôturera en douceur. L'ambiance sera encore presque printanière le matin puis, dès le soir, l'isotherme 0° recouvrira de sa bienveillance les monts du Forez au-dessus de 1500-1000 m. La neige Chalmazelloise aura fini de souffrir.

Dimanche et lundi les températures seront revenues à la saison : isotherme 0° vers 1000-1200 m.

Ensuite c'est encore le brouillard... la possibilité "nouveau redoux" ne semble toutefois pas être capable de s'imposer ; on lui préfère, actuellement, "petite intensification du petit froid sec"... Sachant que les petits peuvent devenir gros et que le sec peut se mouiller... bref vous n'êtes pas bien avancés...

mardi 13 février 2018 à 8h.

La journée d'hier s'est déroulée sans dégel (quand je dis sans dégel, c'est que la sonde située dans l'abri lui-même perché à 2m du sol n'a pas connu de température positive, ça n'empêche pas les sols bien exposés au sud de connaître, eux, un dégel passager) ; la température maximale s'est établie à -0.6°.

Ce matin il fait certes froid (-5.5°) mais moins que le 3 décembre dernier (terrible nuit de la Roanne-Thiers) ; il faut dire que le secteur n'est absolument pas adapté aux fortes gelées radiatives puisque bien trop en pente ; les trous de la commune doivent enregistrer des températures sensiblement plus basses.

Un exemple de très basse température nous vient par exemple de Chalmazel Gardonnanche (micro plateau actuellement enneigé à 1000 m d'altitude) : il y faisait -13.7° à 7h, on avait -11.5° à St Anthème (patte d'oie) à la même heure, -10.1°à St Just en Chevalet, -9.3° au col de la Loge.

La matinée sera brillante puis les nuages nous envahiront par l'ouest, nous passerons l'après-midi à l'ombre. Les premiers floconnets tomberont en fin de clarté, ils devraient s'intensifier sur les reliefs et redonner un coup de blanc dans la nuit. Demain matin, la nouvelle couche ne sera sans doute présente qu'au-dessus de 500-600 m et pourrait atteindre 5 cm par ici vers 800 m d'altitude, possiblement un peu plus au sommet de la commune vers 1000 m.

Ce n'est pas demain mercredi que la neige (mine de rien présente au sol par ici depuis le matin du 4 février) disparaîtra. Le soleil froid pourrait toutefois sortir nous rendre visite.

Jeudi le redoux sera énorme. Sous la pluie ou la bruine (faible mais probablement tenace) nous atteindrons d'étonnantes températures : 13-15° en plaine et sans doute pas loin de 10° vers 800 m.

Vendredi poursuivra l'oeuvre douce avec des température maximales supérieures à 10° jusque vers 600 ou 800 m. Gouttes possibles.

Samedi sera sans doute une journée de transition entre douceur et retour à la fraîcheur. Nous pourrions, à cette occasion, subir quelques nouvelles pluies qui se transformeraient ensuite en flocons au-dessus de 1000 m.

L'après conserve encore une bonne dose d'incertitude... Il se peut que, dès dimanche, nous retrouvions un temps juste froid, un temps de saison et probablement sec.

Ensuite, en cours de semaine, un (gros ?) refroidissement sec fait partie des hypothèses crédibles... à voir plus tard.

lundi 12 février 2018 à 8h.

Après cette triste journée dominicale (brouillard, bruine, vent), le froid est revenu (et revient), il a de nouveau blanchi le paysage de 2 ou 3 cm de neige fraîche. La couche présente au sol, toujours de faible épaisseur, jauge environ 10-11 cm ce matin.

Quelques rares flocons pourraient venir voltiger aujourd'hui, ils n'apporteront rien de plus. L'ambiance se refroidit et se refroidira encore d'ici ce soir, nous ne devrions pas connaître de dégel au-dessus de 500-800 m selon les versants et le bon vouloir du soleil (il pourrait faire de belles apparitions en seconde partie d'après-midi)..

Demain matin verra probablement, en plaine, la plus basse température de la saison froide 2017-2018 ; il devrait d'ailleurs geler à Gerland pour la première fois de l'année civile... Les températures minimales descendront donc assez nettement et assez généralement sous -5°, les trous à froid ou plateaux de montagne descendront facilement sous -10° voire localement -15° dans les pires endroits. Le soleil matinal sera vite recouvert par les nuages, ceux-ci nous pousseront une petite  bouffée neigeuse (juste capable de reblanchir les zones encore vertes) en fin d'après-midi et début de soirée. Probablement pas de dégel au-dessus de 500-800 m.

Mercredi l'ambiance ne s'échauffera qu'en montagne et seulement l'après-midi où la hausse thermométrique promet d'être remarquable. Pas de précipitations avant la fin d'après-midi ou soirée.

Jeudi le redoux frappera à tous les étages en envoyant de la pluie bien au-delà de nos plus hautes terres (l'isotherme 0° devrait s'élever jusque vers 2400 m). Pluie et douceur donc pour tout le monde.

Vendredi il fera encore plus doux, nous pourrions bien atteindre 12-15° dans la tranche 700-1000 m et ceci sans soleil.

Il est difficile de voir quelque chose de net à partir de samedi, si on veut sortir une moyenne de toutes les possibilités alors celle-ci s'orienterait plutôt dans le sens de la douceur, douceur atténuée vis-à-vis de celle de vendredi, mais douceur tout de même.

 

dimanche 11 février 2018 à 9h.

Le redoux pousse mais le froid tire... Il fait encore -1° sous abri et les précipitations sont liquides (bruine) signe d'un air plus doux en altitude. Le verglas (le vrai verglas à savoir une pluie ou bruine transformée en glace lors de son contact avec le sol froid) est présent.

Aujourd'hui nous romprons donc notre série gelée débutée mardi dernier (le 6 février) à 15h 10.  Le mercure ne s'aventurera ici pas très loin au-dessus de 0°, il devrait renoncer aux alentours de 3 ou 4°. Le froid n'abandonnera pas pour autant le terrain au printemps puisque le gel reviendra en cours de soirée.

Demain matin il fera de nouveau -4° ici à Violay et la journée se déroulera probablement sans dégel. Un saupoudrage neigeux pourrait remettre du blanc en matinée, les flocons seraient alors présents jusqu'en plaine, même dans Lyon. Le soir, le thermomètre avoisinera -10° vers 1500 m.

Mardi ne nous réservera que du froid même si la montagne se sort du -10°. La limite de non dégel devrait se situer entre 500 et 1000 m en fonction des orientations. Il ne devrait plus rien tomber, on serait même en capacité de voir quelques trouées ensoleillées. Auparavant, les températures matinales se seront rapprochées de -5 ou -7° en plaine.

Mercredi le redoux sera en marche, et même en course. La première partie de journée sera encore placée sous le signe du froid puis l'ambiance s'échauffera considérablement en altitude ; vers minuit, l'isotherme 0° aura été expulsé au-dessus de 2000 m d'altitude.

Jeudi semble promis à la pluie, à toutes nos échelles d'altitude.

Il faut avouer une grande incertitude pour vendredi : le doux reculera-t-il comme pressenti dans l'édito d'hier ou fera-t-il encore de la résistance ?

A voir ces prochains jours.

samedi 10 février 2018 à 8h.

La ligne téléphonique a été rétablie hier après-midi.

La petite neige d'hier soir a reposé à peu près autant de centimètres que le petit soleil d'hier après-midi avait réussi à fondre. On a donc toujours entre 10 et 15 cm de neige au sol. L'ambiance s'est bien réchauffée hier après-midi sous le soleil mais la température n'a pas réussi à sortir du gel (-0.3° de maxi). Actuellement le bon froid nous a de nouveau recouvert (-3.6°) et ce samedi sera probablement la 5ème journée sans dégel du mois.

Ce matin, à l'instar de beaucoup de matins de cette saison froide 2017-2018, il fait "bien" plus froid en montagne qu'en plaine, il faisait en effet -6° à 7h au col de la Loge et +0.5° à Arthun. Le Val de Saône ainsi que la plaine Lyonnaise sont, ce matin, dans des températures assez nettement positives (entre 1 et 2°). A Gerland, il n'a d'ailleurs pas gelé la moindre minute depuis le... 29 décembre 2017 !

Demain matin il fera moins froid, surtout en montagne ; une bouffée pluvio neigeuse accompagnée d'un redoux marqué mais bref nous survolera. Attendons-nous donc à une neige de redoux par ici en matinée, les flocons devraient ensuite (à la mi journée) se liquéfier au moins sous 1000 m. Dès le soir, l'isotherme 0° redescendra vers 800-1000 m.

Lundi le grand froid aura réinvesti la montagne (environ -10° vers 1500-1600 m sur le soir). Les précipitations s'atténueront jusqu'à disparaître. Pas de dégel au-dessus de 500-800 m.

Mardi on pourrait voir de grosses gelées en plaine si le ciel veut bien se découvrir dans la nuit (ce qui est envisageable). Mardi le vent tournera au sud faisant remonter le thermomètre en montagne sans pour autant pouvoir pousser l'isotherme 0° au-dessus de 1200 m environ.

Mercredi-jeudi on parlera sans doute de franc redoux capable de faire pleuvoir jusque vers 1500 m voire même plus haut (limite à affiner évidemment).

Cette poussée douce du milieu de semaine ne devrait toutefois pas annoncer la fin des hostilités hivernales : l'ambiance pourrait bien de nouveau fortement fraîchir pas plus tard que vendredi et la suite du proche calendrier ne montre pour l'instant pas de velléités printanières. Mis à part ces deux journées de mercredi et jeudi, les 10-12 jours à venir s'annoncent donc globalement frais ou froids, c'est une aubaine pour nos petites stations de montagne actuellement bien enneigées ; la probable pluie de mercredi-jeudi ne devrait pas faire trop de mal aux pistes damées, surtout que le froid humide semble décidé à rapidement reprendre les choses en main.

vendredi 9 février 2018 à 6h 30.

Suite à un élagage de branches non maîtrisé, la ligne téléphonique est rompue. Pas de dépannage avant demain samedi (au plus tôt).

jeudi 8 février 2018 à 5h 30.

Au final, les "rares flocons qui ne devaient se révéler incapables de griser quoi que ce soit" ont formé, hier après-midi, 3 ou 4 cm de neige fraîche et légère. La journée s'est (évidemment) déroulée ici sans dégel : -4.4° au moins froid (plus basse maxi de la saison froide en cours), maximale curieusement atteinte entre 7h et 8h30. La température minimale est quant à elle arrivée un peu avant 19h : -5.5°. Pendant ce temps, le poste de Gerland ne connaissait pas le gel de la journée (0.4° au plus bas) tandis que celui de Bron le subissait du bout des lèvres et au presque dernier moment (-0.1° à 18h47).

Ce matin il y a environ 12-13 cm de neige au sol, le thermomètre indique -5°.

Aujourd'hui il fera un peu moins froid qu'hier, nous devrions gagner 2 à 3 degrés ce qui n'empêchera probablement pas de vivre une nouvelle journée sans dégel par ici. Les floconnades donneront peut-être un nouveau coup de blanc au-dessus de 500 m environ.

Vendredi on sortira peut-être la tête du gel (ici sur un coteau bien orienté à 830 m alt) dans le courant de l'après-midi. Si la sortie se réalise, elle sera brève car une bouffée neigeuse devrait nous concerner entre la fin d'après-midi et soirée. La neige pourrait alors tomber jusqu'en plaine, y compris sur Lyon en cours ou fin de nuit suivante. Nous recevrions alors de l'ordre de 5 cm supplémentaires.

Samedi le bon froid sera revenu, il ne devrait pas dégeler sur 500-900 m.

Dimanche nous vaudra une journée changeante : elle débutera sous le gel en matinée puis un net redoux s'opérera rapidement, redoux concomitant au passage d'une onde perturbée. La pluie pourrait alors ponctuellement monter assez haut (vers 1200-1400 m) puis la limite pluie neige retombera subitement en fin d'après-midi ou cours de soirée. Sur le soir, nous reverrons sans doute du flocon au-dessus de 600-800 m puis encore plus bas en fin de nuit ou lundi matin.

Lundi : froid et possiblement floconneux.

On va s'avancer jusqu'à mardi, mardi qui ne devrait pas nous changer beaucoup la donne : du froid éventuellement accompagné de quelques mouches blanches.

mercredi 7 février 2018 à 8h 15.

On a vécu une journée assez particulière hier mardi 06/02 par ici : une température presque printanière à midi suivie d'un profond refroidissement accompagné d'un peu de neige. Voyez la courbe des températures de cette période : il n'est en effet pas fréquent de perdre plus de 7° entre midi (N sur le graphique) et 17h.

Le blanchiment attendu d'hier soir a donc recouvert le sol de quelques petits centimètres.

Actuellement le bon gros froid est revenu en montagne (-9.7° de mini nocturne au Sancy à 1660m alt) ; en revanche, il ne gèle pas dans Lyon (+1.3° de mini nocturne à Gerland, poste pourtant assez éloigné de toute source chaude).

Cette journée de mercredi ne ressemblera pas du tout à ces deux dernières prédécesseures. L'ambiance ne s'échauffera pas beaucoup en journée, il ne dégèlera probablement pas au-dessus de 500 m environ. quelques rares flocons sont toujours envisageables, ils ne seront cependant pas assez nombreux pour griser quoi que ce soit.

Demain jeudi nous resterons englués dans le froid, le thermomètre pourrait toutefois gagner 1 ou 2 degrés. Pas ou si peu de flocons.

Attendons-nous, vendredi, à une possible bouffée neigeuse (à toutes altitudes) plutôt en fin de journée ou soirée.

Quelques centimètres supplémentaires sont donc probables pour samedi matin. Journée froide à suivre.

Dimanche nous apportera, en cours d'après-midi, un redoux sensible qui fera pleuvoir sous 1000 à 1300 m.

Il suffira d'attendre lundi matin pour retrouver l'isotherme 0° sous 1000 m d'altitude et les flocons dès 500 m. Journée de nouveau froide.

mardi 6 février 2018 à 7h 30.

Le pic de "douceur" s'est produit (et se produit encore) cette nuit, il a été relativement sensible sur les hauteurs qui ont enregistré, cette nuit donc, leur température maxi affectée au 05 février. Ici à Violay la maxi a eu lieu ce matin vers 4h 30 avec +1.4°.

Aujourd'hui le froid réinvestira la montagne avant ce soir, quelques rares gouttes de pluie pourront tomber ce matin puis elles se changeront en flocons avant ce soir à presque toutes altitudes ; ces flocons du soir pourraient reblanchir ou griser les zones noircies en journée.

Demain mercredi le gros froid se sera de nouveau installé en montagne, la limite de non dégel flottera aux alentours de 500 m d'altitude, il ne devrait plus rien tomber, ou si peu.

Jeudi : sec et encore froid le matin, l'isotherme 0° pourrait remonter vers 1000 m au plus haut de son ascension vespérale.

Vendredi et samedi un brin de soleil pourrait percer les nuages, les températures ne changeront guère. La probabilité neigeuse augmente un peu dans la nuit de vendredi à samedi, nous pourrions avoir là un nouveau blanchiment.

La suite n'est pas très lisible mais ne semble pas vouloir rétablir des températures printanières.

lundi 5 février 2018 à 8h 30.

Je viens de parcourir les webcams du secteur, toutes ou presque montrent la neige ; il n'y a pas encore de prise au sol sur les bords du Rhône dans l'hypercentre de Lyon, mais la toute proche banlieue (tout comme le Val de Saône) a bien viré au gris si ce n'est au blanc.

Ici à Violay la pellicule se transforme petit à petit en couche, cette neige est très légère, il n'a pas fallu longtemps pour racler la cour ; elle tombe sans vent sous une température assez froide : -2.7°.

La remontée de sud, entrevue dans l'édito de vendredi est donc au rendez-vous, elle nous lâchera ses flocons jusqu'en cours d'après-midi ; ce soir, on devrait avoir ici entre 10 et 15 cm.

Demain mardi l'ambiance s'adoucira provisoirement, le redoux sera plus marqué en montagne qu'en plaine. Journée globalement grise où quelques percées ensoleillées mais aussi quelques flocons ou gouttes semblent possibles.

Mercredi le moyen froid sera revenu, la limite de non dégel diurne flottera de nouveau entre 700 et 1000 m. Il ne devrait plus rien tomber du ciel, même pas du soleil...

Jeudi le toit pourrait s'éclaircir. L'ambiance gardera le même état de fraîcheur.

Vendredi samedi dimanche : beau mais froid !

dimanche 4 février 2018 à 8h 30.

La perturbation de faible ampleur qui devait nous griser le paysage s'est faite manger par les monts du Forez, ici c'est à peine si les parties redevenues noires hier ont changé de couleur.

Voyez ici les différentes positions de cette poche neigeuse : à minuit :  http://archives.meteo60.fr/images_radars_Centre_Est/2018/semestre1/radar_centre-est_20180204-00h00.png à 0h30 : http://archives.meteo60.fr/images_radars_Centre_Est/2018/semestre1/radar_centre-est_20180204-00h30.png à 1h : http://archives.meteo60.fr/images_radars_Centre_Est/2018/semestre1/radar_centre-est_20180204-01h00.png à 1h30 : http://archives.meteo60.fr/images_radars_Centre_Est/2018/semestre1/radar_centre-est_20180204-01h30.png à 2h : http://archives.meteo60.fr/images_radars_Centre_Est/2018/semestre1/radar_centre-est_20180204-02h00.png

Le froid est bien installé sur les hauteurs (-0.1° de maxi hier ici, -6.9° à Pierre-sur-Haute à 16h28 hier) mais n'a toujours pas investi la plaine (+1.2° actuellement à Arthun). Ce froid demeurera perché juqu'à mardi soir.

Aujourd'hui nous ne recevrons que quelques rares flocons inoffensifs, les températures seront proches de celles d'hier sous un ciel globalement gris.

Demain lundi notre éventuelle remontée de sud qui nous interroge depuis plusieurs jours devrait finalement prendre effet. Attendons-nous à de faibles mais persistantes chutes de neige à partir de la mi matinée et jusqu'en fin d'après-midi. Il pourrait neiger à tous les étages au-dessus de 200-300 m mais on ne devrait pas avoir de prise au sol sous 400 m.

Mardi sera sans doute une journée neigeuse, pas de grosses intensités mais de l'insistance. Températures plus douces en montagne, identiques en plaine.

Intensification du froid à compter de mercredi mais nous ne basculerions pas pour autant dans le grand froid, l'alimentation en nord-est semble défaillante (d'ailleurs il n'y aurait presque pas de vent). Ce changement de température s'accompagnerait d'un assèchement de la masse d'air.

Ensuite, froid jusqu'à au moins la fin de semaine, froid probablement sec mais...

samedi 3 février 2018 à 7h 30.

Les teintes hivernales reviennent, le thermomètre baisse lentement jour après jour et rien n'indique un changement d'orientation ; février 2018 sera probablement un mois de février froid.

Ce matin le blanc est mis, il s'agit juste d'une pellicule comme vous pouvez le voir mais elle a tout recouvert, signe d'un sol moins tiède qu'en janvier. D'autres (faibles) précipitations neigeuses sont en vue d'ici mardi soir.

Aujourd'hui nous devrions bénéficier d'un temps globalement sec après quelques averses matinales qui pourraient se prolonger jusque vers 11h ou midi. Les flocons descendront jusque vers 300 m d'altitude mais ne devraient pas s'y fixer. Prévoyons une altitude de non dégel aux alentours de 600-800 m en fonction des orientations. Cette idée d'orientation est très importante en ce qui concerne la température, par exemple hier, les rares rayons lumineux ont réussi à sortir le mercure de la glace ici à ma station protégée des vents (+0.5° de maxi) alors qu'à la même altitude mais sur une crête exposée à tous les courants d'air, le poste des Sauvages ne montait pas au-dessus de -1°. Cet après-midi en plaine, il ne faut pas espérer bien plus de 3 ou 4° au meilleur, probablement 5° sur Lyon.

Cette nuit, un passage neigeux de faible activité fera descendre le gris un peu plus bas de sorte que demain en cours de matinée les paysages seront clairs jusqu'à très basse altitude, seule l'agglomération lyonnaise semble capable d'échapper au badigeon blanc. Les températures de ce dimanche seront semblables à celles de la veille : pas de dégel au-dessus de 800 m environ. Bien entendu, dire qu'il y aura dégel signifie que la température sous abri dépassera 0° à un moment ou à un autre, peut-être ne le fera-t-elle que quelques minutes ou heures (Cf hier ici) ; "dégel" ne signifie donc pas "toute la neige fond, l'herbe verdit et les fleurs sortent"...

Lundi un souffle moins froid mais plus humide manifeste quelques velléités à venir jusqu'à nous. On en avait parlé il y a quelques temps ici même. Cette poussée sudiste ne semble toutefois pas bien vigoureuse ni très productive en terme de flocons, toutefois, la journée pourrait bien être faiblement mais entièrement floconneuse au moins sur le tiers sud du département de la Loire. Températures un poil moins froides en montagne, stationnaires en plaine.

Mardi les flocons dispersés et peu serrés ne déserteront pas le ciel, mardi sera donc une nouvelle journée hivernale avec de faibles floconnades possibles à tout moment de la journée, le décor restera blanc au-dessus de 500-800 m.

Mercredi marquerait un changement de temps : de l'air nettement plus froid (mais aussi plus sec) pourrait s'engouffrer sur le pays par le nord-est (une dépression méditerranéenne en serait un moteur). Attendons-nous alors, à partir du milieu de semaine prochaine, à une nette accentuation du froid ; la plaine, jusqu'alors totalement épargnée par les assauts de cet hiver (le froid, bien réel, de fin novembre et début décembre était d'origine nordique, donc effectif en montagne mais très assagi en plaine) connaîtra les rigueurs des températures négatives. Quelques minimales proches de -10° sont alors prévisibles ici ou là, on pourrait avoir encore plus froid dans les trous ou sur les plateaux de montagne enneigée.

vendredi 2 février 2018 à 5h 30.

Nous entrons progressivement dans le froid ; hier premier février a connu le (tout petit) gel et on n'est sans doute pas prêts de voir ici une température minimale positive.

Ce matin il gèle faiblement (-1.6°) sous un ciel dégagé, avec un peu de patience, nous pourrions enregistrer ce matin la plus froide température depuis... début décembre...

Aujourd'hui le vent de nord-ouest se fera un peu plus rafraîchissant qu'hier, la limite de non dégel se situera vers 1000 m et quelques flocons sont possibles au-dessus de 400-500 m.

Samedi et dimanche le froid modéré ne lâchera rien si ce n'est quelques floconnades qui finiront par blanchir sous 1000 m. dimanche matin pourrait nous montrer des paysages plus ou moins enneigés ou saupoudrés jusqu'à des altitudes très basses (300-400 m).

Lundi sera une journée à surveiller, la région pourrait connaître un conflit de masse d'air propice à des chutes de neige significatives : de l'air "doux" et humide remonterait du sud et télescoperait un air beaucoup plus froid arrivant du nord ou du nord-est. Rien n'est évidemment acté à cette échéance, mais le doute est permis.

Mardi on ne voit pas bien qui de l'air moyennement froid ou de l'air bien plus glacial l'emportera ; quoi qu'il en soit, la journée sera hivernale.

Si le doute est permis mardi alors la suite de la semaine n'est pas bien plus visible : on hésite entre le froid et le gros froid.

Cette période fortement refroidie tombe à pic pour nos pauvres pistes de ski bien mises à mal en cet fin janvier : de la neige fraîche est tombée hier au-dessus de 1000-1100 m et si la semaine prochaine s'avère sèche, les canons pourront tourner à volonté : ce n'est ni le manque d'eau ni la douceur de l'air qui les retiendra.

jeudi 1er février 2018 à 5h 30.

Approcher les records (de douceur) à moins de 2 degrés que j'écrivais dans l'édito de mardi dernier. Eh bien c'est chose faite ! Andrézieux a poussé à 14.5° hier après-midi pour un record journalier de 16.4° (en 1966).

Actuellement il pleut mais la neige n'est sans doute pas loin, le pluviomètre indique 9.5 mm supplémentaires (et sans doute un peu plus d'ici 7h) à verser sur le compte de janvier.

Comme je disais hier matin dans l'édito (qui, pour des raisons Orangesques, n'a été visible qu'en fin d'après-midi pour les ceusses qui n'avaient pas l'adresse du site de secours dans leurs favoris) nous basculons dans le froid, le vrai froid et même le grand froid en montagne.

Ce froid arrivera progressivement et il concernera essentiellement la montagne dans un premier temps, montagne où le thermomètre pourrait bien ne pas voir le dégel (au-dessus 1000 m environ) durant au moins une dizaine de jours à compter d'aujourd'hui.

D'aujourd'hui à dimanche, l'ambiance sera humide, les flocons pourront s'aventurer jusqu'en plaine et ne se feront pas prier pour tenir au sol au-dessus de 500-800 m dès demain.

Entre samedi et dimanche, une probable bouffée neigeuse pourrait blanchir ou griser une grosse partie de notre territoire formé des départements siamois de la Loire et du Rhône. Tous les modèles ne voient pas cette éventualité du même oeil, on en reparlera plus tard.

Passé dimanche, le froid pourrait s'intensifier. Nous recevrions tantôt de l'air (glacial à tous les étages) issu du nord-est, tantôt de l'air (glacial seulement en montagne) issu du nord ou du nord-ouest. Des mélanges ne sont pas à exclure...

Pas d'espoir de douceur donc pour la semaine prochaine... le vélo restera sans doute sûrement au garage. Bon, il ne faut pas trop en demander non plus car, en terme de douceur, ces deux derniers mercredis ont été exceptionnel pour le premier et remarquable pour le second, ils nous ont permis de rouler plus de 150 km dans nos petites montagnes... et ça n'arrive pas tous les mois de janvier !

Ceci dit, le 200 est pour bientôt (17 mars) et il convient de bien le préparer.

mercredi 31 janvier 2018 à 8h 30.

Les doutes s'estompent d'heure en heure, le théorème du col roulé avancé dans l'édito de vendredi dernier (26 janvier) est sur le point de se réaliser. Aujourd'hui, dernier jour de janvier, nous montrera du soleil et de la grande douceur ; mais dès demain, premier jour de février, le froid débarquera et devrait s'installer pour longtemps.

Ce matin le soleil mange déjà, sur les versants est, les quelques nuages rampants qui avaient pris racine depuis plusieurs jours. La tendance est donc à l'éclaircie et un peu de soleil dans ce si sombre mois de janvier ne fera que du bien. Nous n'aurons probablement pas la redite du 100% soleil de mercredi dernier, il faudra sans doute, aujourd'hui, composer avec des nuages bas récalcitrants. La température relativement fraîche actuellement (1 ou 2°) s'envolera rapidement au moins en plaine aidée par un léger vent de sud ; nous devrions toucher du 14° au meilleur des plaines, probablement vers Andrézieux et Montbrison.

Cette nuit la pluie signera à l'heure près le changement de mois civil, nous basculerons alors dans une période froide voire même possiblement très froide qui pourrait s'étaler sur au moins la première décade de février.

Demain la pluie s'estompera rapidement avec l'arrivée du jour, les dernières gouttes laisseront place à des flocons en toute fin de nuit ou début de clarté et ceci dès 600-800 m d'altitude. Le reste de la journée ne connaîtra sans doute plus de précipitations. L'après-midi les températures auront flanché de 8° sur celles de la veille.

Vendredi le bon froid s'installera, quelques faibles chutes de neige sont envisageables à tout instant au-dessus de 300 ou 500 m. Les sols refroidis par la nuit pourront griser dès 600 m, ils seront redevenus franchement blancs sur le Forez et le Pilat dès 1000 m. La limite de non dégel planera vers 800-1000 m.

Samedi déroulera, toujours dans le froid, une journée à peu près sèche puis une onde neigeuse devrait nous toucher en toute fin de clarté ou début de soirée. Cette bouffée neigeuse organisée serait capable de nous montrer, dimanche aux premières lueurs, l'intégralité des départements blancs (excepté peut-être l'agglomération lyonnaise située sous 250 m d'altitude).

Dimanche et lundi : froid et flocons à basse altitude.

mardi 30 janvier 2018 à 8h 30.

Une journée encore bien grise se prépare ; ce matin le plafond nuageux monte plus haut qu'hier, les chances de voir un bout de ciel bleu me semblent bien minces. La température actuelle avoisine 3° vers 800 m d'altitude, entre 8 et 9° sur Lyon, 6° en plaine du Forez, 0° vers 1300 m d'altitude. Ces températures ne progresseront que de 2 ou 3° d'ici cet après-midi.

Demain le vent de sud se lèvera ; d'abord discret en matinée, il deviendra plus insistant sur le soir. L'ambiance en profitera pour s'éclaircir, nous devrions bénéficier de quelques heures ensoleillées sous une température redevenue, comme il y a une semaine, presque printanière. Cette fois-ci les records ne devraient pas être bousculés mais on pourrait tout de même les approcher à moins de 2° ; tablons sur du 14-15° au meilleur de l'après-midi en plaine du Forez.

Le caractère printanier ne durera pas plus de quelques heures : dès la mi nuit suivante, les pluies froides arriveront par le nord, elles jetteront des flocons à des altitudes de plus en plus basses au fil de la nuit. Jeudi matin l'ambiance se sera considérablement refroidie et de petites chutes de neige pourront se produire dès 800-1000 m d'altitude. L'après-midi aura retrouvé ses marques hivernales, il fera 8 bons degrés de moins que la veille et des flocons pourraient descendre jusque vers 500 m.

Vendredi le petit froid insistera, permettant aux averses neigeuses de s'aventurer sous 500 m d'altitude, le paysage pourrait blanchir ou griser dès 500-700 m et le vent de nord ouest accentuer l'impression de froid.

Le week-end suivant ne sera probablement pas reluisant : petit froid et petite neige au-dessus de 400 à 800 m, petites pluies en dessous.

lundi 29 janvier 2018 à 8h 15.

Aujourd'hui et demain les nuages couvriront tout ce qui se situe sous 1000-1500 m, déjà ce matin le puy de Dôme émerge de la mer de nuages, même chose pour Pierre-sur-Haute. Là haut la température est nettement hors-gel (4° actuellement à 1465 m au sommet du puy de Dôme). Ces deux premières journées de la semaine seront calmes (faible vent de nord) et relativement douces, surtout la nuit où aucune gelée n'est à prévoir sous l'épaisseur nuageuse. Prévoyons des minimales de l'ordre de 3 ou 5° et des maximales voisines de 8°-10° en plaine.

Mercredi le temps bougera avec la rotation du vent au sud ; celui-ci devrait avoir deux effets : l'un de dégager le ciel, l'autre d'adoucir les températures. Ce mercredi sera donc similaire au précédent : du soleil et des températures certes moins importantes que celles de la semaine dernière mais tout de même capables de pointer vers 13-15° en plaine. En fin de journée ou cours de nuit suivante, un passage pluvio-neigeux (limite pluie neige en baisse très rapide) concernera notre secteur.

Jeudi nous serons en février et le thermomètre aura perdu entre 8 et 10° en 24h de temps, l'ambiance sera particulièrement plus froide en montagne où la limite de non dégel flotterait vers 1000 m.

Vendredi nous conserverons ce petit froid avec 3 flocons envisageables dès 500 m d'altitude.

Ensuite c'est encore bien illisible : il semble que l'on puisse bénéficier d'un redoux plus ou moins humide samedi, avant qu'une POTENTIELLE vague de vrai froid soit en mesure de nous toucher la semaine prochaine. Encore une fois, rien n'est très sûr passé samedi prochain, ce scénario de vrai froid pour la semaine prochaine n'est qu'une possibilité moyenne, le vrai a le temps de muer en petit ou faux mais aussi en grand...

dimanche 28 janvier 2018 à 7h.

On terminera le mois dans le calme et la douceur, à l'abri de toute pluie. Les journées ne seront pas forcément très lumineuses mise à part celle d'aujourd'hui et de mercredi qui devraient nous réserver quelques heures de soleil fort appréciable.

Mercredi sera probablement la meilleure journée de la semaine, tant du point de vue des températures (une douzaine de degrés en plaine) que de la luminosité.

Jeudi nous changerons de saison avec le basculement de mois : il ne serait pas étonnant d'enregistrer un refroidissement important (une huitaine de degrés sur 24h) apte à nous redonner quelques neiges à partir de 500 m environ.

Vendredi semble capable de copier jeudi à savoir du petit froid et des flocons envisageables au moins au-dessus de 500-800 m.

Ensuite les signaux partent dans tous les sens, attendons un peu avant de dire.

samedi 27 janvier 2018 à 10h.

26.3 mm c'est la hauteur de liquide obtenu durant ces deux dernières journées ce qui porte le cumul mensuel à 121.9 mm ; janvier 2018 est donc d'ores et déjà le mois de janvier le plus arrosé de ces au moins 23 dernières années (précédent record haut : 104.9 mm en 2014). Ces longues pluies hivernales sont évidemment une excellente chose pour l'humidification du sous-sol qui en avait tant besoin. Côté inondations, le secteur est loin de connaître des crues ; mercredi (avant les derniers 26 mm donc) la Loise, la Charpassonne et la Thoranche n'avaient rien de très bouillonnant et leurs eaux étaient plutôt claires.

Les pluies de janvier semblent terminées, on aura un peu de bruine ce matin, peut-être une petite ondée entre mercredi soir et jeudi 7h (date de clôture de l'exercice pluviométrique pour janvier) et c'est tout.

La tendance est au radoucissement, nous retrouverons dès demain des maximales de plaine voisines de 10°.

Durant ces derniers jours de janvier, le soleil tentera quelques percées dont une qui devrait aboutir, demain dimanche, rendant la 59ème édition de la soupe aux choux forézienne particulièrement agréable.

Un changement de temps se devine en toute fin de mois, entre mercredi soir et jeudi matin ; espérons que l'on ait le temps de sortir le vélo sans encombre mercredi après-midi même s'il ne faut pas attendre une ambiance aussi printanière que celle de mercredi dernier.

Jeudi 1er février marquera sans doute un refroidissement sensible en mesure de refaire venir les mouches blanches jusqu'à basse altitude.

La suite de la semaine ne se dévoile pas aisément pour l"instant, toutefois on lui devine ou distingue une propension à la fraîcheur.

vendredi 26 janvier 2018 à 5h 30.

Les records journaliers de haute minimale ont, comme pressenti dans l'édito d'hier, sauté hier à Andrézieux et Bron. La journée a d'ailleurs vu de bien belles maximales : 12.8° à Andrézieux pour 6.1° de normale, 13.5° à Bron pour 6.4° de normale et 16° de record haut journalier (en 1936).

Actuellement il neige, les flocons ont remplacé la pluie vers 5h 15, il n'y a pas de prise au sol à l'instant mais ça ne devrait pas tarder vue la belle intensité. Il est déjà tombé 11.7 mm, on pourrait en récolter au moins autant d'ici demain matin. La couche de neige pourrait atteindre au maximum 10 cm (pas bien plus car elle fondra par le dessous assez rapidement) par ici entre 800 et 1000 m, il n'est pas dit que les flocons accrochent sous 600 m.

Les précipitations se maintiendront en matinée, elles devraient péniblement régresser cet après-midi et avoir disparu demain matin. La température ne s'écartera pas beaucoup, ici, de 0 ou 1°.

Demain samedi nous aurons peut-être quelques flocons inoffensifs attardés qui se transformeraient plutôt en gouttes l'après-midi, le fond de l'air restera frais.

Dimanche, jour de la soupe aux choux au cas où vous ne vous en souviendriez pas, nous déroulera une jolie journée de janvier avec soleil présent (voire généreux) et une température plus proche de la douceur que de la fraîcheur.

Bonne douceur et temps sec sont probables pour lundi et mardi, on pourra peut-être aussi placer mercredi dans le lot.

Après nous serons en février et "en février enfile ton col roulé" comme on dit ici et là. Une poussée hivernale n'est pas à négliger pour le milieu de cette semaine prochaine, à voir comment ça ce goupille...

jeudi 25 janvier 2018 à7h 45.

L'extrême douceur ne s'est pas dérobée hier, on a effectivement explosé les records de "chaleur" en plaine (mais pas en montagne). Andrézieux a obtenu 17.2° de maximale, d'accord on est encore plus proche de 15 que de 20 mais cette température surclasse de près de 2° l'ancien record journalier (15.3° en 1980) ; la maxi d'hier devient par la même occasion la température la plus élevée mesurée, à Andrézieux et depuis 1947, dans l'intervalle [16 janvier, 26 janvier]. Quelques autres maximales de ce 24/01/2018 : 17.5° à Arthun, 16.8° à Roanne, 15.5° à Sain Bel, 15.4° au Breuil, 15.2° à Bron (record journalier battu de justesse, 15.1° d'ancien record, en 1937), 14.5° à Satolas, 13.9° à Bard, au moins 13.4° à Chalmazel G., 13.2° ici à Violay (on avait eu aussi 13.2° le 24 janvier 2016, puis 13.5°, 15.6°, 14.8° les 3 jours suivants), au moins 10.9° au col de la Loge. En cherchant bien, on trouve tout de même une valeur de température plus proche de 20° que de 15° puisqu'il faisait, hier à Feurs, 17.6° à 15h.

Ce matin le fond de l'air s'est à peine refroidi. Sauf revirement inattendu (n'oublions pas que la minimale du jour J se recherche entre 19h le jour J-1 et 19h le jour J), nous devrions de nouveau battre les records journaliers de haute minimale. A 8h ce matin, celles-ci affichaient : 9.2° à Andrézieux (record haut journalier à 7.7° en 1988), 9.7° à Bron (record haut journalier à 9.0° en 1988).

Aujourd'hui le vent du Midi poursuivra son rabotage, ni moins fort, ni plus fort. Les températures baisseront significativement en montagne, un peu moins en plaine où on devrait encore voir des 10-12° en début d'après-midi. Pas de pluie durant les heures claires.

Ensuite, une zone perturbée de belle intensité est censée s'inviter dans le secteur. Même à moins de 24h de l'événement, le déroulé précis reste encore bien mystérieux... j'ai entendu que Météo France avait placé le département (de la Loire) en vigilance orange pour "neige et verglas" (verglas sûrement pas mais neige oui), et c'est sans doute une sage précaution... On a deux interrogations majeures dans cette affaire : la première est de savoir quand la pluie/neige arrivera et la seconde est de savoir où se situera la limite pluie-neige... Pour la première, la réponse n'est pas facile car l'onde se déplacerait très lentement, il pourrait donc tomber 10 ou 20 mm à 20 km à l'ouest de Roanne et rien 10 km à l'est, la seconde réponse n'est pas aisée non plus car, vu l'intensité des précipitations et le fait qu'elles se produisent la nuit dans une atmosphère au calme retrouvé, il se pourrait qu'on assiste à un phénomène d'isothermie de la colonne d'air : il ferait alors à peu près aussi froid (disons 0°) vers 1200 m que vers 600-800 m.

Quoi qu'il en soit, je vous conseille de prendre vos précautions si vous devez circuler demain matin sur nos modestes reliefs (au-dessus de 500 m d'altitude), si vous deviez aller aux champignons, annulez votre sortie (de toute manière il n'y en a pas de champignons). Je referai un point ce soir, on y verra peut-être un peu plus clair.

Passons à samedi qui verra mourir les derniers flocons en matinée et, possiblement, pointer un bout de soleil l'après-midi. Températures fraîches.

Dimanche, jour de la soupe aux choux à Feurs, l'ambiance sera redevenue lumineuse (quelques brouillard matinaux sont envisageables, mais ils seront vite évaporés). Température redevenue douce en plaine.

Point à 20h.

Les précipitations ne devraient pas débouler avant minuit, ou alors trois gouttes par m². C'est plutôt vers 3 ou 4h que le tambourinage commencera par ici du côté de Violay, le tam-tam aura débuté une bonne heure avant sur le Roannais et probablement une bonne heure plus tard sur le Lyonnais. Pluie ou neige ? eh eh... pas simple pour nos altitudes modestes de 600-900 m... Le début des précipitations devrait se faire sous forme liquide (vous avez déjà entendu des flocons tambouriner vous ?) puis il est probable que ça tourne (dans la tranche altitudinale précédemment évoquée) à la grosse neige bien grasse et bien lourde et bien collante vers 5 ou 6h demain. La matinée ne verrait pas beaucoup d'accalmie, la limite pluie-neige aurait même tendance à descendre jusque vers 400-500 m en fin d'après-midi. Il est bon de rappeler que l'altitude de la limite pluie-neige ne correspond pas forcément (et surtout pas demain avec ce sol tiède) avec celle de la neige au sol, alors quand j'écris "flocons possibles vers 400 m", ça ne signifie pas "5 cm au sol à 400 m".

A midi on pourrait mesurer entre 10 et 20 cm par ici entre 800 et 1000 m, une neige très humide qui devrait rapidement se faire saper (et même souper) par sa base, le sol donc. La contenance en millimètres de cet arrosage devrait se situer entre 20 et 30 mm d'ici demain soir, ce qui est beaucoup pour le lieu et l'époque de l'année.

Voilà, maintenant on verra bien les faits ; même si ce que je raconte ne colle pas à la vraie vérité de demain matin, ce n'est pas grave... Même si la qualité de la prestation est ridiculement faible, le rapport qualité prix est tout de même énorme (et même infini)... quand on ne paie rien...

mercredi 24 janvier 2018 à 8h 45.

La plus belle journée de la semaine commence dans la douceur, l'ambiance est déjà presque printanière ce matin avec 6 à 8° dès 8h. Le vent de sud se réveillera en cours d'après-midi, il ne sera vraiment gênant que ce soir. Cet après-midi, nous battrons probablement le record journalier de haute maximale à Andrézieux où le thermomètre se permettra de monter au-dessus de 15 voire même de 16°. Tablons sur une journée bien ensoleillée, les quelques nuages d'étage moyen actuels devraient se dissiper.

Demain jeudi la pluie reviendra mais que sur le soir, elle nous laissera encore profiter d'un clair de journée sec dominé par le vent du Midi. Les maximales tomberont 3 à 5° sur la veille ce qui les placera encore assez nettement au-dessus des normes de saison.

Passons à la nuit de jeudi à vendredi et de cette pluie forte qui pourrait, refroidissement aidant, donner de la neige (forte donc) à des altitudes pas si élevées que ça. Le problème est de savoir où se situe le ça... Comme la dernière fois (nuit de mardi 16 à mercredi 17) j'avancerais une petite inquiétude concernant nos humbles reliefs dépassant 500-600 m ; il se pourrait bien en effet que la neige puisse perturber la circulation en seconde partie de nuit de jeudi à vendredi, prenons donc nos précautions si on a à circuler vendredi matin au-dessus de 500-600 m d'altitude.

Vendredi froid. L'ambiance redeviendra donc hivernale vendredi où de faibles (mais persistantes ?) floconnades sont envisageables au-dessus de 400-600 m, la perturbation aurait du mal à s'évacuer vers l'est. Limite de non dégel aux alentours de 1000 m.

Samedi le froid insistera, on pourrait encore recevoir quelques flocons disparates mais la tendance serait à l'éclaircissement.

Dimanche (il me semble que j'en ai déjà parlé ?) c'est la soupe aux choux à Feurs, 59ème édition ! autant dire qu'à la Squadra, on sait la préparer la soupe aux choux ! Les conditions météo seront optimales pour la marche. Certes les sentiers seront un peu gras mais c'est excellent pour les articulations ça nous fait une semelle amortissante... et si toutefois la glaube monte jusqu'aux genoux ce ne sera pas plus mal non plus (très bon la piautre pour les jointures !). Le soleil sera de la partie même si, en début de matinée, quelques bans de brouillard esthétiques traîneront probablement entre Feurs et Salt. Il fera juste frais au lever du jour (0-2°) puis rapidement le fond de l'air s'adoucira. Contrairement à l'année passée, la Charpassonne (la Seine de la Valette) ne sera pas gelée, elle sera en revanche bien gonflée ce qui laisse présager de beaux remous tumultueux dans ses gorges du côté du château de Donzy.

Brouillards esthétiques, remous tumultueux, châteaux désenchantés... cette 59ème édition sera romantique moi je vous dis.

- Tu f'rais ben mieux de nous dire l'temps pour la suite au lieu de nous bassiner avec tes choux romantiques... que certains doivent se penser...

Lundi-mardi : sec et juste frais.

Ensuite ?

Possible refroidissement...

mardi 23 janvier 2018 à 9h.

Ce n'est pas un scoop, on s'y attendait, le record journalier de haute maximale a été battu hier à Andrézieux : 15.8° au plus doux -à 15h 09) pour 14.8° d'ancien record. Il s'agit même du record haut sur l'intervalle [20 janvier, 25 janvier]. Comme souvent en plaine durant les mois "froids", ce record a été battu sous un ciel couvert (seulement 38 minutes d'ensoleillement à Andrézieux hier) ; d'ailleurs, en hiver, si le ciel se découvre, le bilan radiatif, soleil ou pas, doit être négatif, ce qui explique sans doute cette étrangeté (de battre des records de douceur sous les nuages). Quelques autres maxis d'hier : 10.1° ici à Violay, 10.6° à l'Aubépin, 11.4° à St André la Côte, 11.9° à St Héand, 12.7° à Montmelas, au moins 13.7° à St Etienne Montaud, 14.7° à Bron (record journalier de haute maxi battu, ancien record 14.2° en 1959), 15.2° à Arthun et Ecully, 15.4° à Anse, au moins 15.6° à Feurs, 15.8° à Sain Bel, 16.4° au Breuil, 16.6° à Gerland.

Aujourd'hui on marque une pause dans les folies thermométriques, on se contentera de 10-11° au meilleur des plaines. Nous passerons de plus une journée sans pluie et... sans vent. On devrait pouvoir compter sur le soleil durant quelques heures.

Demain mercredi le soleil se donnera à temps plein, les relatives fraîcheurs matinales n'empêcheront pas le mercure de de nouveau casser des records l'après-midi, il faut dire que le vent reprendra du service, il soufflera du sud cette fois-ci, et de plus en plus fort au cours de l'après-midi/soirée. On table donc sur du 16-17° à Andrézieux juste à l'heure où le vent sera suffisamment significatif mais pas trop fort...

Jeudi nous redescendra le mercure et le moral. Fini les températures et luminosités printanières ! vive le retour des nuages, de la fraîcheur et... de la pluie. En montagne l'ambiance fraîchira sensiblement, en plaine on aura sans doute le temps de re-goûter à du 10° avant l'arrivée de la pluie, en cours ou fin d'après-midi. La limite pluie-neige de cet épisode passera de 1200 m en début de séquence à 600 ou 800 m en cours de soirée (fin de l'épisode). Il faudra surveiller ce passage perturbé, il semble en capacité d'occasionner de bonnes chutes de neige (dès 600-800 m) durant la nuit, le réveil pourrait être blanc vendredi. A étudier de plus près pour demain matin.

Vendredi matin les pluviomètres du secteur seront possiblement repus : un arrosage de l'ordre de 15 ou 25 mm semble réaliste entre jeudi midi et vendredi matin. Vendredi l'ambiance rappellera l'hiver, il n'est pas impossible de voir un peu de neige tomber (sans prise au sol) en journée au-dessus de 400-500 m.

Petites gelées généralisées samedi matin puis journée froide avec une limite de non dégel aux alentours de 1000 m. Pas ou peu de précipitations qui seraient alors neigeuses à presque toutes les altitudes.

Dimanche c'est la soupe aux choux ! il fera beau c'est une certitude, il y aura de la piautre c'est aussi une certitude et-ça-va-être-encore-plus-dur-pour-courir-et-dire-qu'on-paye-pour-ça-y-fait-bon-être-jeune-et-riche.

Après ? après on serait en mesure d'atteindre février au sec.

lundi 22 janvier 2018 à 8h.

Il n'est finalement tombé que 5.3 mm hier (plus précisément entre hier matin et ce matin), le total mensuel ne passe donc pas encore la barre des 100 mm, on en reste à 92.6 mm. Depuis le début de mes relevés pluviométriques, en 1994, le mois de janvier entier le plus arrosé est celui de 2014 avec 104.9 mm ; les deux suivants sont très proches : 104 mm en 1995, 102 en 2004. Il serait étonnant que ce millésime 2018 ne s'empare pas de la première place.

Ce matin encore, la douceur en plaine du Forez (sous le vent) est remarquable : à Arthun la température s'est maintenue entre 12 et 12.5° de 4h30 à actuellement, même constat ou presque à Andrézieux où il fait entre 11 et 12° depuis 5h du matin. Lyon est un peu plus frais (entre 8 et 8.5° actuellement).

Aujourd'hui la pluie deviendra plus discrète, on la verra essentiellement sur les monts du Forez, beaucoup moins par ici. Le vent d'ouest ne nous offrira pas de trêve, il pourrait même se renforcer en fin de journée. Question température, nous serons, en plaine du Forez, proche de l'exceptionnel : ce vent d'ouest pourrait bien pousser cet après-midi  le mercure jusque vers 15° à Andrézieux (le record journalier est présentement de 14.8°). La montagne forezienne aura nettement moins chaud mais restera toutefois hors gel et hors neige.

Demain mardi le vent d'ouest rétrogradera, la température fera de même en restant toutefois bien douce pour une fin de mi janvier (10° en plaine). On n'aura plus de précipitations, il est même possible que l'on voie le soleil quelques heures...

Mercredi sera la journée printanière de la semaine, elle devrait surpasser de 1 ou 2 degrés celle d'aujourd'hui mais surtout nous offrir un généreux soleil. Températures maxi de nouveau dans l'exceptionnel donc avec probablement 16-17° à Andrézieux (record journalier actuel à 15.3°, en 1980).

Jeudi pluie. Jeudi le temps se refroidira considérablement, nous partirons de si chaud qu'il faudra attendre la toute dernière minute (mi nuit de jeudi à vendredi) pour voir la neige retomber sur nos plus hautes montagnes vers 1500 m. avant ceci, la matinée aura probablement été sèche.

Vendredi matin le refroidissement initié la veille se poursuivra, nous pourrions voir de nouveau quelques flocons attardés voltiger en dessous de 1000 m. Journée froide, un peu sous les normes de saison.

Samedi la pluie sera passée, l'ambiance se maintiendra au petit froid sous un ciel en voie de dégagement.

Dimanche c'est  la marche de la soupe aux choux à Feurs, une véritable institution organisée par la Squadra, association montée en 1956. Il faut sans doute s'attendre à une belle affluence, dimanche, à cette 59ème édition car la météo sera probablement favorable : une petite fraîcheur matinale bien supportable pour un marcheur et, en vedette américaine, LE SOLEIL !

Bon là le soleil c'est pas encore acté... parce qu'il prend cher pour venir d'Amérique... on en est encore aux pourparlers...

dimanche 21 janvier 2018 à 9h.

11 mm de plus. Nous arrivons donc ici à 87.3 mm pour ces deux premières décades de l'année (52.7 mm de "normale" 95-17). Avec cette répétition de flux d'ouest ou nord-ouest, la plaine du Forez est nettement moins bien servie : seulement 15.5 mm de pluie à Andrézieux lors de cette année.

Cette nuit, toujours en lien avec ce puissant flux d'ouest, la température a touché 12.1° à Andrézieux à... 1h du matin ! Quelques autres maximales étonnantes (car advenues en soirée ou pleine nuit)  : 12.4° à Roanne,  12.2° à Arthun, 12° à Sain Bel, 10.2° à Bron. A minuit il faisait 10° à St Just en Chevalet, 12.1° à Feurs, 12.2° au Breuil, 13.4° à Liergues et même 13.5° à 23h.

Aujourd'hui le gris du ciel n'est pas parti, il n'est d'ailleurs pas prévu qu'il le fasse. Cet après-midi (ou même avant), la pluie nous arrivera par le nord-ouest, elle serait tout d'abord assez disparate puis pourrait bien persister en fin d'après-midi ou début de soirée. Comme toujours par ce flux, les reliefs du Forez et de la Madeleine seront aux premières loges pour recevoir des seaux d'eau (plusieurs dizaines de mm à Pierre-sur-Haute) ; la plaine sera encore soumis à un régime bien plus sec et quant à nous Violaysiens nous devrions de nouveau trouver 10 ou 15 mm de plus dans le pluviomètre d'ici demain matin.

Demain lundi notre grand ami le vent d'ouest nous soufflera encore dans les oreilles, quelques gouttes voleront à toutes altitudes sauf sur le piedmont forézien où, sous l'effet de l'ami, les températures toucheront et peut-être même battront le record journalier de haute maximale (14.8° à Andrézieux, en 1997).

Mardi nous devrions bénéficier d'un peu de soleil, les gouttes disparaîtront. L'ami tombera, entraînant dans sa chute le mercure qui ne passera plus que difficilement 10° en plaine.

Mercredi le soleil insistera, il pourrait même briller, rendez-vous compte, toute la journée ! Les records journaliers de haute maximale seront probablement battus, au moins à Andrézieux où on attend entre 15 et 17°. Sur le soir le vent du Midi se fera entendre.

Jeudi dégradation. La pluie, mécontente de 2 jours d'abstinence, éteindra le soleil. Températures en baisse tout au long de la journée ; nous partirons de si haut qu'on arrivera pas très bas, très loin du gel en tout cas.

Vendredi frais ou froid et pluvieux ou neigeux.

Samedi mitigé.

Dimanche c'est "la soupe aux choux" à Feurs, je parle de la marche de la soupe aux choux. Cette 59ème édition devrait être certes légumineuse, mais aussi lumineuse... on en reparlera en temps voulu.

samedi 20 janvier 2018 à 9h 30

Le décor est vaguement blanc ce matin, la température peine à toucher 0° et de petites chutes de neige entretiennent difficilement la pellicule.

Comme raconté dans les éditos précédents, ce coup de frais n'est pas annonciateur d'un temps hivernal : la neige va se transformer en pluie avant ce soir et ce à toutes altitudes puis une grande première moitié de la semaine prochaine se déroulera dans une bonne douceur.

Demain dimanche on retrouvera possiblement quelques flocons tôt le matin et au-dessus de 1000-1200 m environ ensuite un nouveau redoux rejettera à la mi journée la limite pluie-neige au-dessus de 2000 m. L'ambiance sera pluvieuse.

Lundi nous nous déferons que progressivement de la pluie, celle-ci devrait en effet nous tenir une partie de la journée, surtout sur les reliefs. Le fond de l'air se réchauffera ; on pourrait, malgré l'ambiance humide, monter des maximales aux alentours de 12-13° en plaine. Le vent de nord-ouest poussera une soufflante en fin de journée.

Le bilan pluviométrique de ce week-end devrait être significatif (hors plaine du Forez), on pourrait toucher, ici à Violay et lundi soir, la vingtaine, peut-être trentaine de millimètres.

Mardi serait plus sec, voire complètement sec. La douceur abandonnera quelques petits degrés, surtout en plaine. Un après-midi globalement ensoleillé est envisageable.

Mercredi on ne se demandera pas si la température approche le record journalier, on se posera la question de savoir de combien de degrés elle l'a pulvérisé. Mercredi après-midi l'ambiance sera donc printanière avec un soleil probablement retrouvé. Prévoyons donc des températures maximales proches de 17° dans les meilleurs coins.

Jeudi nous fera redescendre sur terre en rafraîchissant considérablement l'ambiance. La hauteur à dévaler sera tellement importante que même en fin de journée nous n'aurons sans doute pas récupéré nos normales de saison.

Vendredi pourrait être plus brouillé et à température de saison.

vendredi 19 janvier 2018 à 7h 45

La plaine a hier connu des températures maximales encore nettement supérieures à 10° (11.6° à Andrézieux, 12.2° à Roanne, 12.3° à Arthun), valeurs environ 5° plus élevées que les normales du jour. Ici à Violay le maximum s'est établi à 7.3°.

Ce matin le pluviomètre annonce 4.2 mm de précipitations associées à ce 18 janvier 2018, le total pluviométrique depuis le début du mois atteint 72.7 mm, ce qui est élevé pour une grande première moitié de janvier (41 mm de de moyenne 1995-2017 pour les 18 premiers jours de l'année). A Andrézieux, ce cumul 2018 n'affiche que 14.3 mm (24.6 mm de moyenne 1995-2017 pour les 18 premiers jours de l'an).

Aujourd'hui l'ambiance se rafraîchit, nous verrons sans doute passer 3 flocons ou 2 grésils au-dessus de 500 m environ, ces petites précipitations se produiront plutôt en seconde partie de journée.

Pluie et/ou neige pour demain samedi : les précipitations se concentreront (comme souvent cet hiver) sur les reliefs, la plaine du Forez pourrait rester au sec. Prévoyons donc quelques chutes de neige demain en matinée et dès 400-500 m d'altitude, un vague blanchiment ou grisage très temporaire est envisageable avant midi vers 800-1000 m. En cours d'après-midi, un souffle adouci fera remonter la limite pluie neige au-delà de 2000 m d'altitude. L'arrosage de ce samedi pourrait bien atteindre la dizaine de millimètres ici à Violay (et donc rien ou pas grand chose du côté de Balbigny ou Feurs).

Dimanche la pluie ne lâchera pas facilement le terrain. On pourrait recevoir encore une petite dizaine de millimètres, la limite pluie-neige oscillera entre 1000 ou 1200 m le matin et au-dessus de 2000 en fin de journée.

Lundi-mardi : douceur et arrêt des précipitations. Quelques gouttes sont toujours possibles sous un ciel encore probablement bien chargé, les abats seraient non plus déca mais déci millimétriques. Les températures maximales devraient se rapprocher de 15° en plaine du Forez.

Mercredi on sort le vélo et la tenue de printemps ! Mercredi l'ambiance promet d'être hors norme pour un mois de janvier, nous battrons probablement des records de douceur, certaines maximales se placeront possiblement plus proches de 20 que de 15°. Ajoutons à ceci le retour probable du soleil !

Jeudi : dégringolade thermique, mais nous partirons de si haut que nous ne reviendrons même pas à la saison.

Vendredi : retour possible à des conditions météo de saison accompagnées d'une éventuelle poussée humide.

* : moyenne 1995-2017

jeudi 18 janvier 2018 à 7h 30

Finalement, notre première parenthèse "froide" n'a même pas réussi à pousser le mercure dans le négatif, c'est à peine si on a vu une courte averse neigeuse hier après-midi.

Ce matin l'ambiance s'oriente à la douceur, on a déjà 6 ou 7° en plaine, environ 3° vers 800 m d'altitude et encore (plus pour longtemps) 0° vers 1300 m. En journée les températures pousseront la porte des 10° en plaine et ceci malgré l'absence probable de soleil, on devrait atteindre 12-13° dans les meilleurs cas. L'isotherme 0° s'envolera vers 2000-2200 m d'altitude, autant dire que les rares précipitations envisageables lors de cet après-midi se feront sous forme liquide à toutes nos humbles altitudes.

Demain vendredi nous ouvrirons une seconde parenthèse "froide". Le refroidissement apportera quelques flocons aux alentours de 800-1000 m dès ,le matin, puis possiblement 500-600 m en soirée.

Samedi pluie. L'arrosage pourrait être significatif, de l'ordre de la dizaine de millimètres. La relative fraîcheur des températures induirait une limite pluie-neige oscillant entre 700 et 1100 m.

Dimanche frais et encore humide. Les pluies ou neiges de la veille auront sans doute du mal à s'évacuer et nous pourrions alors vivre dimanche une prolongation du temps de la veille avec toutefois possiblement moins de pluie.

Lundi doux. Les précipitations seront en nette régression (voire en voie de disparition), le ciel ne se laissera pas bleuir.

Mardi toujours doux, le ciel pourrait s'éclaircir et nous offrir autre chose que de la grisaille.

Mercredi exceptionnellement doux. Mercredi sentira le printemps à plein nez avec un soleil généreux et une température probablement record. Il va il y avoir du cycliste sur les routes... impeccable pour la reprise officielle !

Jeudi-vendredi : retour probable à un temps de saison.

mercredi 17 janvier 2018 à 7h 30

Rien ne s'est passé comme prévu : la pluie a été plus importante qu'escomptée puisque je recueille présentement 10.6 mm et le coup de neige de ce matin n'est pas présent. La seule valeur sure dans tout ceci, c'est le vent... lui au moins on ne peut pas l'accuser de nous faire faux bond, il a poussé une rafale à 102 km/h aux Sauvages (rien de bien remarquable pour le coin) mais sa vitesse moyenne nocturne s'établit tout de même à environ 45 km/h.

Ce matin la fraîcheur revient, il fait déjà froid en altitude, l'isotherme 0° était à 1000 m à 7h, on avait aussi à la même heure -2.3° au col de la Loge à un peu plus de 1250 m alt. Aujourd'hui le vent ne nous lâchera pas, l'ambiance n'en sera que plus frisquette et nous verrons des flocons s'inviter dès 400-500 m lors d'averses à tout moment de la journée. Non dégel diurne aux alentours de 900-1000 m.

Demain jeudi il fera plus doux, le thermomètre aura gagné au moins 5°, les précipitations disparaîtront en journée (mais pourraient reprendre en soirée) et le vent s'essoufflera au fil des heures. La probabilité de voir le soleil semble bien faible....

Vendredi nous permettra peut-être d'apercevoir furtivement un petit bout de soleil, sinon la tendance sera au refroidissement capable de souffler quelques flocons dès 400-500 m d'altitude. Le vent d'ouest sera redevenu sensible en seconde partie de journée.

Samedi le temps ne s'arrangera pas : de la pluie ou de la neige (limite à préciser mais probablement entre 500 et 1000 m).

Redoux probable pour dimanche à moins qu'il tarde un peu et alors il se produirait lundi. Toujours un temps perturbé pour ces deux derniers jours.

mardi 16 janvier 2018 à 7h 30

Du vent ou de la pluie, c'est sans problème le premier qui a fait le plus de bruit cette nuit : 1.2 mm au relevé de ce matin, on n'en attendait pas bien plus.

Aujourd'hui c'est pluie et vent. Là encore, n'attendons pas de gros arrosage mais plutôt un régime d'averses plus ou moins espacées, si on récolte ici 5-7 mm d'ici demain matin, ce sera "bien".

Un refroidissement nous guette en fin de nuit prochaine ; il pourrait alors neiger, demain matin au lever du jour, à une altitude voisine de 600-800 m. A priori les chutes ne seront pas durables ni continues, prudence tout de même, une "surprise" est toujours possible demain matin sur nos petites routes (collinaires si on est en voiture, montagnardes si on est en vélo). Le reste de la journée nous vaudra probablement encore quelques volées neigeuses disparates au-dessus de 400-500 m. Température froide, pas de dégel diurne au-dessus de 800-1000 m.

Jeudi la douceur reviendra en force en montagne en poussant l'isotherme 0° vers 2000 m. Pas ou si peu de pluie.

Dès les premières heures de vendredi l'air froid recouvrira de nouveau notre secteur faisant dégringoler une limite pluie-neige de 2000 m vers minuit à 500 m l'après-midi suivant. Journée neigeotteuse au-dessus de 600 m environ, le décor pourrait griser 200 m au-dessus en fin de journée.

Samedi ambiance froide sur les hauteurs, probablement pas de dégel au-dessus de 700-900 m. Rares flocons possibles jusque vers 200-300 m alt.

Dimanche encore froid.

Probable redoux ensuite à ampleur et durée encore indéterminées.

lundi 15 janvier 2018 à 9h 15

On termine aujourd'hui notre période calme, à partir de cet après-midi le vent va se remettre à souffler jusqu'à mercredi soir.

Aujourd'hui nous ne recevrons pas de pluie avant ce soir, la limite pluie-neige se situera alors vers 1000 m. Les monts du Forez reblanchiront simplement au-dessus de cette hauteur tandis que les zones plus basses récolteront 1 ou 3 mm.

Demain mardi se déroulera un peu comme aujourd'hui : gouttes absentes ou discrètes en journée puis arrivée d'une poche perturbée en soirée ou cours de nuit suivante. Les températures de la journée seront semblables à celles d'aujourd'hui, peut-être 1 ou 2 degrés de plus.

Dans la nuit de mardi à mercredi, les précipitations passeront assez vite du liquide au solide. Les monts du Forez recevront encore une petite couche (+10 ou +20 cm vers 1200-1400 m) et, en fin de nuit et/ou matinée, les flocons pourraient bien venir gêner la circulation sur nos petites routes d'entre Rhône et Loire. Ne prévoyons rien de spectaculaire mais un petit blanchiment est envisageable au-dessus de 700 m d'altitude. Le vent (de secteur ouest à nord-ouest) atteindra son paroxysme avec des pointes supérieures à 100 km/h sur les lieux exposés. La journée sera froide : non dégel vers 800-1000 m.

De l'air plus doux passera rapidement au-dessus de nos têtes jeudi, le vent sera tombé, la journée devrait être sans précipitations.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, nous assisterons à un nouveau rapide refroidissement. Vendredi il fera froid, les précipitations seront floconneuse au-dessus de 500 m environ. L'ambiance sera glaciale en haute montagne, probablement moins de -30° au sommet du mont Blanc.

Froidure pour samedi.

Ensuite c'est nettement moins clair, il semble que ce froid ne puisse pas tenir bien longtemps... à confirmer.

dimanche 14 janvier 2018 à 10h

Il a fait froid hier sur nos petites montagnes de 800-1000 m, certes rien que du banal pour une mi janvier (2.8° de température maximale de l'après-midi) mais, et c'est ce qui rend cette maxi étonnamment froide, 9.7° à Andrézieux et même 10.7° à Arthun. Presque 8° plus froid ici qu'en plaine 450 m plus bas, voilà qui n'est pas banal. Pour arriver à cet extrême, nous avons passé l'après-midi (et même la journée) au sommet de la couche froide, là où le brouillard s'évapore dans les couches supérieures plus tièdes (Chalmazel est monté à au moins 7.2° et le col de la Loge à au moins 3.7° durant cet après-midi). En soirée, la température s'est adoucie d'un petit degré et nous avons atteint vers 4h 30 ce matin la maximale associée au 13 janvier : 4.0°.

Notre pluie décimillimétrique dominicale vient de se produire, les gouttes devraient nous laisser en paix durant le reste de la journée. Côté mercure, n'attendons pas bien plus qu'hier, les maximales devraient s'étager entre 0° vers 1200-1300 m, 4 ou 5° vers 800 m, 7 ou 8° vers 200-300 m. Le soleil nous abandonnera (et pour plusieurs jours), un peu comme s'il estimait nous avoir donné hier notre entière ration de janvier... Pas sympa le soleil depuis quelques mois...

Lundi ne connaîtra pas de changement majeur : temps juste frais en montagne, un peu plus doux que la normale en plaine où des maximales de nouveau proches de 10° devraient se montrer. Pas de précipitation si ce n'est quelques éventuelles gouttes sur le soir, soir qui verra le vent de sud se renforcer.

Mardi ce sera pluie et vent du Midi. N'attendons pas de gros abats, le peu qu'il y aura à tomber (de l'ordre de 5 mm par ici, peut être même moins) le fera en s'étalant tout au long de la courte journée éclairée. La température augmentera en montagne au point de faire remonter les gouttes jusque vers 1500 m. Le vent tournera à l'ouest en fin de journée.

Mercredi matin un important refroidissement s'opérera en montagne, comme celui-ci se fera concomitamment à des précipitations, ces dernières tourneront vite à la neige à des altitudes décroissantes. On se méfiera donc de la matinée de mercredi si on doit circuler sur nos petites routes de montagne, il est encore tôt pour désigner d'un doigt sûr l'altitude de la limite pluie neige au lever du jour mais elle pourrait se situer sous 1000 m. Mercredi matin, les pistes de Chalmazel auront récolté quelques centimètres bienvenus. Le reste de la journée s'écoulera dans le froid en montagne (non dégel vers 1000 m), dans une douceur atténuée en plaine (sous le vent d'ouest).

Jeudi le vent mollira, l'atmosphère se stabilisera et quelques gelées de faible ampleur sont envisageables le matin si la nuit veut bien se découvrir un peu. L'après-midi, il fera moins doux en plaine que la veille, et on notera exactement l'inverse en montagne qui devrait accuser un petit redoux fugace en fin de journée.

Vendredi nous replongerons dans le froid, on aura l'occasion d'en reparler mais il ne serait pas étonnant de voir les flocons descendre jusqu'en plaine.

samedi 13 janvier 2018 à 8h45.

Voici ce matin la première gelée (tant au sol que sous abri) de l'année. Le ciel s'est découvert, laissant le brouillard juste en dessous de la maison (on le voit, il veut remonter le coquin) et nous pouvons donc apercevoir le ciel bleu, chose rare depuis début novembre. Les chanceux exposés au sud-est ont même l'honneur de recevoir des rayons solaires... qu'ils en profitent. A 9h on avait +2.2° au Breuil mais -1.3° à Ecully qui doit sans doute bénéficier d'une éclaircie.

En journée les brouillards traîneront leurs écharpes un peu de partout sous 1000 m, plus haut le ciel clair se voilera petit à petit au point de fortement filtrer ou carrément interdire le flux solaire. La température sera celle d'une banale mi janvier, (la maximale normale à Andrézieux d'un 13 janvier est 7.9°).

Demain les petites gouttes reviendront nous humidifier, rien de très millimétrique, on sera plutôt dans le décimillimètre. Températures matinales un peu plus douces qu'aujourd'hui et maximales du même acabit.

Lundi sera probablement la dernière journée sèche de la période présente, la température restera peu ou prou aux niveaux actuels, le vent du midi s'éveillera en fin de journée.

Mardi l'agitation reprendra du service, il fera temporairement un peu plus doux mais au prix de pluie ventée (ou de vent pluvieux, on hésite encore). Le vent pivotera à l'ouest en seconde partie de journée.

Mercredi la pluie se changera en neige, probablement pas à toutes nos altitudes mais sans doute au moins au-dessus de 500-800 m. Prévoyons alors une journée froide et tourmentée, probablement sans dégel au-dessus de 800 à 1000 m.

Jeudi pose problème. Aurons-nous un redoux fugace ou poursuivrons-nous dans le froid atténué ? Quoi qu'il en soit, les précipitations (qu'elles soient solides ou liquides) ne devraient pas nous oublier.

La probabilité d'un refroidissement à compter de vendredi est forte ; les flocons pourraient alors, en cette fin de semaine, se permettre de longues chutes.

vendredi 12 janvier 2018 à 5h30.

Nous resterons sur une période à peu près sèche et juste fraîche jusqu'à lundi. A compter de mardi, on devrait basculer dans un temps plus humide, nettement plus agité, où pluies ou neiges seraient quotidiennes et ce jusqu'en fin de semaine.

La température n'évoluera pas beaucoup d'ici vendredi prochain : nous conserverons ce temps juste frais avec une surface isotherme 0° fluctuant entre 1000 et 1600 m (et donc une limite pluie-neige entre 700 et 1300 m).

En fin de semaine prochaine (on parle de samedi 20 dimanche 21 donc), une météo plus hivernale pourrait chasser l'autre.

 

jeudi 11 janvier 2018 à 9h.

Le fond de l'air se refroidit tout doucement, nous apercevons présentement quelques petites plages de ciel bleu mais celles-ci ne sont pas en face du soleil... Aujourd'hui l'ambiance restera fraîche, il gèle faiblement au-dessus de 1200 m environ et il ne dégèlera pas de la journée 200 m au-dessus. 3 gouttes inoffensives (flocons au-dessus de 1000-1100 m) sont envisageables en journée.

Demain vendredi le thermomètre aura perdu 2 bons degrés. Les petites gelées seront un peu plus généralisées, elles pourraient concerner certains coins de plaine ainsi que les altitudes supérieures à 800-1000m ; entre ces deux tranches, on resterait hors-gel. La journée se déroulera dans le petit froid (guère plus de 2 ou 3° par ici au meilleur de l'après-midi).

Samedi les minuscules gelées matinales élargiront encore leur domaine. Ensuite nous pourrions bénéficier d'une relativement belle journée de janvier à savoir un peu de soleil (si si) là ou les grisailles cèderont facilement et une température en plaine de l'ordre de 8-10° durant l'après-midi. Sur les hauteurs, on ne verra pas de dégel au-dessus de 1300-1500 m environ.

Dimanche et probablement lundi ne verraient pas de changement de temps : fraîcheur sèche.

Mardi pourrait marquer un changement avec l'arrivée de pluie possiblement suivie de froid (surtout en montagne).

 

mercredi 10 janvier 2018 à 9h.

Le fond de l'air se refroidit tout doucement, nous apercevons présentement quelques petites plages de ciel bleu mais celles-ci ne sont pas en face du soleil... Aujourd'hui l'ambiance restera fraîche, il gèle faiblement au-dessus de 1200 m environ et il ne dégèlera pas de la journée 200 m au-dessus. 3 gouttes inoffensives (flocons au-dessus de 1000-1100 m) sont envisageables en journée.

Demain vendredi le thermomètre aura perdu 2 bons degrés. Les petites gelées seront un peu plus généralisées, elles pourraient concerner certains coins de plaine ainsi que les altitudes supérieures à 800-1000m ; entre ces deux tranches, on resterait hors-gel. La journée se déroulera dans le petit froid (guère plus de 2 ou 3° par ici au meilleur de l'après-midi).

Samedi les minuscules gelées matinales élargiront encore leur domaine. Ensuite nous pourrions bénéficier d'une relativement belle journée de janvier à savoir un peu de soleil (si si) là ou les grisailles cèderont facilement et une température en plaine de l'ordre de 8-10° durant l'après-midi. Sur les hauteurs, on ne verra pas de dégel au-dessus de 1300-1500 m environ.

Dimanche et probablement lundi ne verraient pas de changement de temps : fraîcheur sèche.

Mardi pourrait marquer un changement avec l'arrivée de pluie possiblement suivie de froid (surtout en montagne).

mardi 9 janvier 2018 à 7h 30.

La pluie nocturne a donné 2.9 mm, on n'en attendait pas davantage.

Nous resterons aujourd'hui dans une certaine fraîcheur et sous l'humidité. Des pluies soutenues remontent du sud et abordent la ville de Lyon actuellement, nous devrions récolter quelques miettes de ce paquet nuageux en matinée, ensuite l'après-midi sera sec avec une température à peu près de saison. Il ne serait pas impossible de voir ce matin, au-dessus de 700-800 m, quelques flocons humides plus ou moins noyés dans les gouttes.

Demain mercredi la pluie ne nous quittera pas. Le fond de l'air se rafraîchira un peu de manière à amener la limite pluie neige vers 1000-1200 m. Tablons sur environ 5 mm de pluie ici à Violay.

Jeudi les premières gelées de 2018 feront leur apparition, gelées toutefois bien timides, toutes pelotonnées autour de 0°. La limite pluie neige s'abaissera vers 800-1000 m. S'il neige ici à Violay, elle ne devrait pas tenir au sol, c'est à peine si elle grisera les plus hautes terres et les envers.

Vendredi pourrait finalement se distinguer en étant la journée sèche de la semaine. Températures de saison.

Samedi un mini redoux ne serait effectif qu'en montagne puis la tendance évolue vers un temps de nouveau frais (et possiblement humide) à partir de dimanche.

Nos modestes montagnes foréziennes devraient retrouver une couleur plus hivernale la semaine prochaine.

lundi 8 janvier 2018 à 9h 15.

La journée d'hier n'a pas fait de jaloux en ce qui concerne la température : le thermomètre est monté à 9° à 1000 m d'altitude (Chalmazel à 13h), environ 8° à Feurs, 8.1° à Andrézieux, 8.2° à Montmelas, 8.9° à Bron, 7.1° ici à Violay. Si la température a mis tout le monde d'accord, les brouillards, eux, ont fait des mécontents autant du côté Loire que du côté Rhône.

Ce matin le temps est semblable à celui d'hier : un ciel relativement lumineux au-dessus de 500-700 m et du brouillard en dessous du côté Loire. Les gouttes devraient finalement nous épargner cette journée de lundi, elles ne débarqueront que ce soir voire même cette nuit. Les températures de l'après-midi tourneront autour de 10° pour les plus importantes qui se produiront aussi bien en plaine qu'à moyenne altitude (sous 1000 m).

Demain matin il sera tombé de l'ordre de 5 mm dans la nuit, rien de bien fantastique donc mais toujours bon à prendre après tant de temps sec. Ensuite, nous repartirons sur le même schéma qu'aujourd'hui à savoir un temps calme avec environ 10° l'après-midi en plaine mais toutefois un peu moins en montagne (5° vers 800 m).

Mercredi le gel reviendra à 1500 m d'altitude où la journée pourrait être sans dégel. Ailleurs on reprendra les mêmes ingrédients que la veille avec probablement 2° de moins l'après-midi ; nous renouerons donc avec des niveaux thermiques à peu près de saison pour la première fois de cette nouvelle année.

Jeudi pourrait ôter encore 1 ou 2 degrés à l'ambiance qui deviendrait par la même occasion plus humide permettant ainsi à quelques flocons de descendre juste sous 1000 m.

Temps a priori frais pour vendredi, la barrière de non dégel pourrait s'abaisser vers 1000 m.

dimanche 7 janvier 2018 à 8h 15.

On a assisté, hier, à un très grand écart thermique entre l'ouest de notre (nouvelle) région et sa partie centrale : à 14h il faisait 15.7° à Bron (16.3° de maximale pour la journée), mais seulement 6.2° à Clermont Aulnat à la même heure (7.2° de maxi). On relevait encore ce gradient thermique à l'échelle nationale puisqu'à 10h il faisait 1.4° à Brest (Guipavas) et 2.5° à Chapelle-des-Bois à plus de 1000 m d'altitude dans le coin le plus froid de France (Doubs).

Ce matin la température est très homogène : environ 5° dans notre petit secteur sauf sur Lyon où on pointe plutôt vers 7°. La journée sera encore douce (plus de 10° de maxi vers Lyon) mais nous glissons tout doucement vers une température plus conforme à janvier.

Aujourd'hui nous pourrons vivre une journée sans pluie, ne plafond ne sera pas trop bas et si on ne voit toujours pas le vrai soleil, l'impression sera tout de même un peu lumineuse. Les 10-11° seront atteints en plaine.

Demain lundi nous conserverons la tête au sec, ce n'est qu'en fin de journée ou nuit prochaine que nous pourrions être traversé par un petit passage pluvieux distribuant du liquide à toutes nos altitudes en faible quantité : lame de 1 à 5 mm. Température en légère baisse en montagne, stables en plaine sous le vent.

Mardi et mercredi verront le 0° s'approcher de 1500 m. L'ambiance fraîchira donc assez nettement tout en restant un peu plus tiède que la normale. Pluies faibles ou inexistantes mais tartine nuageuse imposante...

Jeudi nous verrons probablement quelques flocons s'aventurer sous 1000m, la journée ressemblera enfin à la saison.

Vendredi ne verrait ni réchauffement ni aggravation du "froid".

samedi 6 janvier 2018 à 9h.

Encore des records remplacés hier 5/01/2018 : ceux, journaliers, de la plus haute minimale :

10° de mini à Andrézieux soit 1.4° de plus que l'ancien record de 1974 (et 35.3° de plus qu'il y a 47 ans jour pour jour...)*.

10° aussi à Bron et le record de 1930 (9.6°) passe aux oubliettes.

Hier, on aura remarqué (au moins par ici) l'incroyable pénombre de l'après-midi ce qui n'a pas empêché les températures de dépasser 15° en quelques endroits : il faisait 15.4° à St Chamond à 15h, 15.9° à Roanne à 14h, la maximale de Gerland a atteint 15.8° et  16.6° pour celle d'Andrézieux.

Ce matin nous abandonnons l'extrême tiédeur d'hier et d'avant-hier mais restons largement dans la douceur : les thermomètres affichent de l'ordre de 5 ou 7° de minimale nocturne ce qui correspond encore à autant de degrés au-dessus de la normale. Il reste un petit espoir de voir quelques instants de lumière crue cet après-midi... tout le monde ne sera pas servi... Les thermomètres indiqueront encore une bonne dizaine de degrés à leur meilleur forme en plaine.

Demain dimanche l'ambiance se radoucira quelque peu en montagne mais ne devrait pas beaucoup changer en plaine. Attendons-nous à des 10-11° au meilleur de la journée sur une assez haute échelle altimétrique : entre 200 et 800 m.

La suite de la semaine, de lundi à mercredi verra l'air frais lentement reconquérir la montagne, l'isotherme 0° pourrait, mercredi, de nouveau flotter vers 1500 m d'altitude. Plus bas, les journées se ressembleront : grisaille, trois gouttes de temps en temps, aucune gelée et des températures maximales certes en déclin mais encore supérieures à la norme.

Jeudi et vendredi ressembleront à deux journées de janvier : les flocons (dont la quantité reste à deviner) seraient en mesure de descendre sous 1000 m.

 

* le 5 janvier est, à Andrézieux depuis au moins 1946, le jour de l'année possédant le plus gros écart entre sa plus haute minimale (10° hier donc) et sa plus basse minimale (-25.3° le 5 janvier 1971) .

vendredi 5 janvier 2018 à 9h.

Nous avons encore battu, hier, un record de douceur à Bron, plus exactement celui de la plus haute température maximale affectée à un 4 janvier : 13.7° en 1999 et 15.7° à partir de maintenant. Il a manqué 0.5° à Andrézieux (16° hier) pour faire de même. Quelques autres maximales remarquables d'hier : 15.7° à Sain Bel, 16.0° à Roanne, 16.9° au Breuil.

Ce matin la douceur est de nouveau extraordinaire en plaine : le thermomètre indiquait 13° à Andrézieux à minuit puis 7h, . Il faisait, toujours à 7h : 10.4° à Roanne, 11.2° à St Etienne Montaud (le grand clos), 11.5° à St Chamond et St Germain-sur-l'Arbresle, 11.8° à Feurs, 12.2° à Arthun.

Aujourd'hui nous essuierons probablement encore quelques gouttes dans une ambiance toujours excessivement douce (maxis de l'ordre de 15-16° dans les meilleurs plaines sous le vent de sud).

Demain samedi le vent du Midi pourrait éventuellement nous enlever la couverture nuageuse dans l'après-midi, les plaines semblent plus propices à cette découverte. Le fond de l'air fraîchira légèrement mais les températures maximales dépasseront encore 10° en plaine.

Dimanche, dans l'après-midi, il devrait faire plus froid à Brest qu'à Mouthe ; quelques flocons du côté du Roc Trevezel (l'Himalaya des Paris-Bresteurs) reste dans le domaine du possible.

Dimanche-lundi la grande douceur pourrait revenir nous imposer des 13-15° jusqu'à assez haut en montagne, on pourrait constater une grande différence de température entre l'ouest de notre région (Auvergne fraîche) et le centre de celle-ci (Dauphiné-Lyonnais aux alentours de 13-15°).

Ensuite nous devrions lentement glisser vers un temps calme et revenant juste frais en montagne. Le gros risque de ce genre de configuration est l'installation d'un bon vieux gros stratus qui priverait de lumière les terres situées sous 1000-1500 m d'altitude... Les gelées reviendraient alors timidement en montagne, elles devraient en revanche épargner la plaine.

jeudi 4 janvier 2018 à 9h.

Oh la belle pluie ! Bien supérieure aux 10-20 mm avancés dans l'édito d'hier. A 9h, j'avais 39 mm dans la cuve du pluviomètre soit, après correction règlementaire : 38.1 mm. Oui mais ce n'est pas à 9h mais à 7h qu'il faut relever la pluie... alors il faut enlever 3.8 mm (eau tombée entre 7h et 9h d'après le pluvio automatique) pour avoir la vraie hauteur d'eau associée à ce 3 janvier 2018 : 34.4 mm.

Ah ça vous épate hein ? pas vrai qu'il faut avoir bac+5 pour faire des relevés pluviométriques hein oui ? c'est qu'on rigole pas avec ces choses là hein non ?

Voyez ici la carte pluviométrique entre hier 9h15 et aujourd'hui 9h15.

Tiens, en parlant de rigole... il y a des flaques d'eau sur la pelouse ! ben ça fait un moment que l'on n'en avait pas vu par ici des flaques d'eau dans l'herbe...

- Mais... me demandez-vous, ce ne doit pas être courant d'avoir du 35 mm en janvier dans le coin ?

- Mais... vous réponds-je, c'est largement le record mensuel depuis au moins 1994 ! Jusqu'à présent, la pluie grosse pluie (ou neige) tombée de 7h le jour J à 7h le jour J+1 lorsque J est élément de janvier (bac+5 que j'vous dis) était le 25.3 mm du 16 de 2015. Autrement dit, il n'a jamais autant plu en 24h consécutives durant un mois de janvier depuis au moins celui de 1994.

Alors évidemment, quand on a dit ça, on va voir en février si des fois on trouve des lames supérieures... eh bien non, on n'en trouve pas plus qu'en janvier : depuis au moins 1994, la plus grosse pluie (que l'on va qualifier de journalière pour ne pas employer les grands J) est le 28.0 mm du 15 février 2015 (encore elle).

Bon alors, on jette un oeil à décembre histoire de savoir si cette dernière pluie ne serait pas la-plus-importante-de-l'hiver-météorologique-depuis-au-moins-1994 ? Jetons voir...

Pas la peine de regarder les stats, il suffit de se souvenir du déluge de 2003... Cette année, il était tombé 102 mm entre 7h du 1er décembre et 7h du 2 décembre... On trouve encore, en décembre, deux autres lames plus importantes que celle d'aujourd'hui : 45 mm le lendemain du jour précité et 40.1 mm le 30 décembre 2011.

Et en mars, a-t-on déjà vu autant de millimètres en 1 jour ?

- Point du tout ! le plus gros était 29.3 mm le 13 mars 2004.

En avril ?

- Ah en avril ce n'est plus la même musique, on trouve beaucoup de journées bien plus pluvieuses que les 35 mm d'aujourd'hui.

Le temps qu'il va faire ?

Douceur humide jusqu'à au moins dimanche ou lundi.

J'oubliais :

* hier le record journalier de haute maxi a explosé à Bron : 17.2° contre seulement 14.3° d'ancien record en... 1925.

* même chose à Andrézieux avec finalement 16.8° au plus chaud pour 15.7° d'ancien record.

mercredi 3 janvier 2018 à 9h 30.

Quelle ahurissante douceur sous le vent ! Je m'attendais certes à ce que le thermomètre dépasse les 15° entre Andrézieux et Boën (Cf édito de lundi) mais pas dès 7h du matin !

A 7h on avait donc 15.7° à Andrézieux, ce qui signifie qu'à 7h et 1 minute ce matin on avait déjà égalé (en pleine nuit) le record journalier de haute maxi (15.7° en 1991) ! A 8h 27min le thermomètre atteignait 16.8° (maximale provisoire pour aujourd'hui).

Quelques autres températures extraordinaires :

* 13.0° à 7h à Bard sous des rafales proches de 100 km/h (98.1 pour la plus importante)

* 10.7° à 7 et 8h à Chalmazel G.

* 15.3° à 8h à Ambert.

* 17.2° à 8h30 à Arthun.

* 15.4° à 9h à Montmelas.

* 16.3° à 8h à Roanne.

* 16.4° à 9h à Feurs.

* 5.1° à 6h à St Germain-Nuelles et 15.8° 3 heures plus tard.

Sur les hauteurs, le maximum thermique est passé vers 8h (7.7° au col de la Loge ce qui est bien moins aberrant que les 16 ou 17° de la plaine à la même heure) et 6.7° à 9h soit exactement 10° de moins qu'à Arthun (à 9h aussi évidemment) pour 900 m de dénivelée.

Aujourd'hui la montagne se refroidira au point de retrouver la neige au-dessus de 1000-1200 m environ dès cet après-midi et jusqu'en milieu ou fin de nuit prochaine. La plaine sous le vent d'ouest n'accusera presque pas de rafraîchissement de sorte qu'il y fera 10-12° plus chaud que 800-1000 m au-dessus.

La pluie (hésitante) de cet après-midi pourrait s'étirer en s'intensifiant la nuit prochaine, une lame de l'ordre de 10-20 mm est envisageable, par ici, d'ici demain matin.

Jeudi la montagne aura retrouvé la douceur ; la plaine, elle, ne l'aura jamais perdue. Les pluies disparaîtront l'après-midi et les 15° pourront revenir en plaine sous le vent (piedmont ouest des monts du Forez).

Vendredi la journée ne se déroulera probablement pas sans pluie, les températures pourraient de ce fait (mais aussi "grâce" au vent d'ouest en baisse) perdre une paire de degrés sur la veille tout en restant nettement au-dessus des normales à tous les étages (12-13° de maxi en plaine).

Samedi-dimanche-lundi : possible assèchement de la masse d'air, températures toujours nettement supérieures à l'habitude d'une fin de début janvier.

 

mardi 2 janvier 2018 à 9h 15.

On a certes assisté, sur les hauteurs, à un gros refroidissement entre la fin 2017 et le début 2018, mais pas aussi fort qu'escompté. Les 10° d'écart sur 24h n'ont pas été atteints, on a eu :

Au col de la Loge : 10.1° le 31 décembre à 13h et 0.5 le 1er janvier à la même heure, 10.9° à 14h et le lendemain 1.1° à la même heure, 9.6° à 15h et 0.1° à la même heure.

A Chalmazel : 12.4° le 31 à 15h et 2.6° 24h plus tard.

A Saint Nicolas-des-Biefs : 12.3° le 31 à 13h et 2.6° hier à la même heure.

Cette nuit quelques flocons mouillés sont tombés par ici, le sol est vaguement grisé ce matin à la tour Matagrin.

Aujourd'hui, sous 1000m, nous conserverons cette petite fraîcheur actuelle tandis que au-dessus, on assistera à un net réchauffement en fin d'après-midi ou soirée. Quelques gouttes sont envisageables cet après-midi, rien de significatif.

Demain mercredi la douceur matinale se fera un peu chahuter en cours de journée à l'arrivée d'une perturbation constituée. La pluie (à tous les niveaux) se produira plutôt en fin d'après-midi et/ou nuit suivante. On est en droit d'attendre, ici, 10 mm de cet épisode. Le vent d'ouest poussera quelques pointes vers 100 km/h sur les lieux les plus exposés en cours d'après-midi ou soirée.

Jeudi et vendredi la douceur sera bien ancrée mais l'ambiance pas agréable pour autant ; vent, nuages et gouttes sont au programme.

On n'en sait toujours pas bien plus sur samedi et la suite. On pourrait se diriger (la fiabilité n'est pas bonne) vers une France coupée en deux dans se sens d'une diagonale Bordeaux-Strasbourg. Froid et neige s'occuperaient de la partie nord de cette démarcation tandis que nous, situés au sud, bénéficierions d'un temps nettement plus doux. On reparlera de cette fin de semaine car tout peut encore évoluer.

 

lundi 1er janvier 2018 à 8h 45.

Pas de surprise, les températures d'hier ont été remarquablement élevées pour une St Sylvestre, les 15° ont été, comme pressenti, assez nettement dépassés dans la zone géographique habituelle. On a donc eu, hier : 16.3° de maxi à Andrézieux (troisième plus haute maxi lors d'un 31 décembre, derrière le 16.5° de 2006 et le 18.3° de 1961), il faisait 16° à 15h à la station de St Etienne Montaud située à 600 m d'altitude, on avait aussi 15.9° à Feurs et 15.3° à Arthun à la même heure. Les stations au-dessus de 1000 m ont de même placé de très hautes températures : 13.6° à 14h à Chalmazel Gardonnanche, 10.9° à 14h au col de la Loge.

Ce matin l'ambiance s'est nettement rafraîchie, le gel est revenu au-dessus de 1100 m environ et, 300 ou 400 m plus haut, il n'en partira pas de la journée. Cet après-midi, les thermomètres accuseront par endroit des niveaux 10° plus bas qu'il y a 24h. L'ambiance claire de ce matin devrait se ternir en cours d'après-midi, les basses terres recevront leurs premières* gouttes de l'année et les premiers flocons pour celles de l'étage supérieur. Prévoyons une limite pluie-neige/grésil vers 1000 m en cours d'après-midi puis vers 800 m en début de soirée. Le vent forcira et atteindra son maximum en fin d'après-midi ; pas d'inquiétude : nous resterons loin du seuil de la tempête (mis à part sur les crêtes évidemment).

Demain matin le petit gel sera de retour dès 600-800 m, la journée nous donnera peut-être 1 flocon ou une goutte ; le fond de l'air s'échauffera en montagne en seconde partie de journée.

Mercredi le vent d'ouest poussera fort amenant avec lui un très court rafraîchissement en montagne (au-dessus de 1000 m il fera plus doux à 7h qu'à 17h). Sous le vent (Montbrison, Andrézieux Boën...), les températures de l'après-midi dépasseront sans doute de nouveau les 15°.

Le redoux n'attendra pas pour revenir en montagne : dès jeudi matin les températures auront retrouvé des niveaux suffisants pour rejeter les flocons plus haut que 2000 m d'altitude. Une bonne pluie est attendue en cours de nuit de mercredi à jeudi à moins que ce soit jeudi matin. L'après-midi, la plaine pourrait renouer avec les 15° de la veille.

Vendredi la douceur tiendra bon, le risque pluvieux diminuera sans pour autant s'annuler.

Le mystère est encore bien épais à partir de samedi : assisterons-nous au début d'un refroidissement durable et neigeux ? la douceur gagnera-t-elle la partie en nous épargnant la neige sous 1000 m ?

A voir plus tard...

 

* la période pluviométrique de 2018 a débuté ce matin à 7h et elle se finira le 1er janvier 2019 à 7h.

On ne voit pas la fin de ces hautes pressions, il ne faut probablement pas attendre de précipitation significative (disons plus de 3 ou 5 mm) avant, au plus tôt, la seconde décade de janvier et peut-être même la seconde quinzaine.

dimanche 1er janvier 2017 à 9h 15 :

Ce matin seuls les humains ont tourné une page, la météo elle s'en tient à ce qu'elle a su admirablement faire en cette fin d'année 2016 : froid et brouillards en plaine, douceur et soleil sur les bosses. Ce matin donc on retrouve des inversions de l'ordre de 8-10° entre par exemple Violay (mini +1.4°) et Arthun (mini -8.1°) ; le brouillard, présent depuis plusieurs jours sur le bas Lyonnais, occupe toujours le terrain, il s'est toutefois rétracté d'une bonne centaine de mètres laissant des paysages givrés (voir par exemple la webcam de St Vérand).

On peut toujours compter aujourd'hui sur le soleil au dessus de 400-500 m d'altitude, les bas fonds ne sortiront toujours pas du gel tandis que nous aurons de nouveau des maximales de l'ordre de 6 à 8° dans la tranche 700-1000 m.

Demain lundi le temps se refroidira enfin sur les hauteurs. Le ciel devrait progressivement s'encombrer de nuages et quelques rares flocons (qui ne se feront pas prier pour tenir sur ces sols froids) sont envisagés entre la soirée et la matinée de mardi. Les températures maximales des reliefs baisseront de 5 bons degrés vis-à-vis de celles d'aujourd'hui, il pourrait ne pas dégeler au dessus de 800-1000 m d'altitude.

Mardi matin l'ambiance aura finalement tourné à l'hiver, les petites floconnades auront probablement grisé le décor. Le soleil, porté disparu la veille, devrait rapidement revenir se rappeler à nos bons souvenirs. Ambiance froide tout au long de la journée, pas de dégel au dessus de 700-900 m mis à part peut être sur les coteaux bien exposés au soleil.

Mercredi : beau et froid en journée, possible arrivée de nuages en fin d'après-midi.

Jeudi : toujours froid avec possiblement 2 ou 3 flocons.